FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Petits prix  BRIL96626
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Suor Isabella Leonarda : Portrait de la compositrice. Capella Artemisia, Smith.
5 de Diapason
Diapason de décembre 2022
Critique de Denis Morrier
Page n° 83
Format : 1 CD
Durée totale : 01:14:59

Enregistrement : 07-10/09/2020
Lieu : Bologne
Pays : Italie
Prise de son : Eglise / Stereo

Label : Brilliant
Référence : BRIL96626
EAN : 5028421966267
Code Prix : DM011A

Année d'édition : 2022
Date de sortie : 14/09/2022

Genre : Classique
Suor Isabella Leonarda (1620-1704)
"Gloriosa Mater domini" à 4
"Memento Rerum" à 4 a cappella
"Salve Regina", pour soprano seule et 2 violons
"In Caelis Gloria", à 4
"O Flammae", pour soprano seule
"O Dulce Sonare", pour 2 voix et 4 violons
"Que Pergis Anima", à 4
"Dixit Dominus", pour 4 voix et 2 violons
Sonate n° 9 pour 2 violons

Cappella Artemisia
Candace Smith, direction

Avec près de 250 œuvres, publiées entre 1640 et 1700, Soeur Isabella Lenonarda fut la plus prolifique des femmes compositrices du XVIIème siècle. Celle qu'un contemporain nommera « La Muse novaraise » est née en 1620 dans une illustre et noble famille, où elle reçoit une solide éducation humaniste et les rudiments de la musique. Elle décèdera dans la même ville en 1704. A l'âge de seize ans elle prononce ses vœux et entre au couvent novarais de Sant'Orsola, où elle complète sa formation musicale avec une organiste, et peut-être, le maître de chapelle du couvent. Et, malgré les réticences des autorités ecclésiastiques, et accordant toujours la priorité à ses devoirs religieux (elle finira mère supérieure de son couvent), elle composera en prenant sur ses heures de sommeil. Ses compositions seront exécutées par les nonnes de son couvent. Son style, proche encore du « stylus antiquus » d'un Palestrina, se situe dans une période passionnante de l'histoire de la musique, celle qui voit le dépassement de l'esthétique de la Renaissance, fondée sur la technique de l'écriture contrapuntique, et l'affirmation de nouvelles techniques comme le chant soliste, la basse continue, la musique purement instrumentale, et le mélodrame. Dans cet album « Portrait d'Isabella Leonarda », Candace Smith, mezzo-soprano, musicologue spécialisée dans les musiques anciennes, fondatrice de l’Ensemble Cappella Artemisia qu'elle dirige, pionnière dans l'exploration de ce continent encore méconnu des musiques des couvents, nous expose, pour notre plus grand bonheur, les différentes facettes de cette œuvre. Ecoutez par exemple le Dixit Dominus : Un chef d'oeuvre digne des plus grands ! « Bonheur dans l'expression des affects, fécondité des idées, ornement des théories fondamentales, et finalement tout ce que l'on peut désirer dans la perfection de l'art » : On ne peut que souscrire au jugement de ce même contemporain ! (Marc Galand)

Highlights from the varied output of a prolific female 17th-century composer. Born into a noble family, Isabella Leonarda (1620-1704) entered the Ursuline Convent in the Piedmontese city of Novara at the age of 16. Having taken holy orders she lived there for the rest of her life as a religious sister, though the relatively liberal code of the Ursulines as a teaching order enabled her to travel from time to time. In due course she became the director of music in the convent and its Mother Superior. She evidently showed musical promise from an early age, further nurtured within the convent, as the first of her published collections of music dates from as early as 1640, when she was just 20 years old. Another 15 such collections followed over the course of her long and industrious life: Masses, psalms, Magnificats, responsories, hymns, antiphons and litanies) as well as non-liturgical pieces. In her own time, Isabella’s music was prized by connoisseurs: according to one French collector, ‘All the works of this illustrious and incomparable Isabella Leonarda are so beautiful, so charming, so brilliant, and at the same time so knowledgeable and so wise ... that my great regret is not to have them all.’ This recording provides a portrait of Isabella Leonarda’s vast and varied output, ranging from solo motets to a large-scale Psalm setting for voices, obbligato violins and basso continuo. O flammae is a highly expressive and sensual solo motet involving daring chromaticism and far-ranging tonalities. Previous recordings of the brilliant Salve Regina, scored for tenor, violins and continuo, have employed a male voice, whereas the all-female Capella Artemisia takes the kind of imaginative approach to performance that Isabella would have devised for herself in the convent out of necessity, where lower vocal parts would have been either transposed up or played on instruments. The album opens and closes with a pair of her most splendid and exuberant concerted liturgical works, Gloriosa Mater Domini and Dixit Dominus. As a whole, the album should open many ears to an overlooked but major figure of 18th-century sacred music. It should invite the same warm critical reception given to the previous releases of Capella Artemisia on Brilliant Classics: ‘Lacrime Amare’ (95736, motets by Bianca Maria Meda) and ‘Weep and Rejoice’ (94638, music for Holy Week from 17th-century Italian convents). ‘Brilliant Classics is to be congratulated for bringing this (and other) hidden treasures of the Baroque to audiences, and in the capable expert hands of the Cappella Artemisia, Meda’s fine music can come alive. This is one disc well worth acquiring.’ (Fanfare on ‘Lacrime Amare’)

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Ries : Quatuors à cordes, vol. 3. Quatuor Schuppanzigh.
Ries : Quatuors à cordes, vol. 3. Quatuor Schuppanzigh.

Josef Schelb : Musique de chambre. Vlatkovic, Gaede, Karmon, Schlichtig, Lutzker, Triendl.
Josef Schelb : Musique de chambre. Vlatkovic, Gaede, Karmon, Schlichtig, Lutzker, Triendl.

Georg Christoph Wagenseil : Sonates en trios pour flûte, violon et basse. Ensemble Klingekunst.
Georg Christoph Wagenseil : Sonates en trios pour flûte, violon et basse. Ensemble Klingekunst.


Bernardo Pasquini : Il Fulmine son io & autres cantates. Borgioni, Il Sogno Barocco.
Bernardo Pasquini : Il Fulmine son io & autres cantates. Borgioni, Il Sogno Barocco.


Le Jardin d'Eden des Habsbourgs. Musique baroque pour soprano, cordes et clavecin. Ensemble Arava.
Le Jardin d'Eden des Habsbourgs. Musique baroque pour soprano, cordes et clavecin. Ensemble Arava.


Antonio Vandini : Intégrale de l'œuvre. Frey.
Antonio Vandini : Intégrale de l'œuvre. Frey.


Vivaldi : Concertos pour viole d'amour. Mackintosh.
Vivaldi : Concertos pour viole d'amour. Mackintosh.


Wolfgang Carl Briegel : Madrigaux et fugues. Ensemble Polyharmonique.
Wolfgang Carl Briegel : Madrigaux et fugues. Ensemble Polyharmonique.


Schubert, Burgmüller : Musique pour arpeggione. Duftschmid, Gulda, Bergmüller, Pichler, Dangl.
Schubert, Burgmüller : Musique pour arpeggione. Duftschmid, Gulda, Bergmüller, Pichler, Dangl.


Sergei Bortkiewicz : Musique de chambre. Persinaru, Cox, Franke.
Sergei Bortkiewicz : Musique de chambre. Persinaru, Cox, Franke.


Venite a intender. Musique pour voix et piano sur des poème de Dante. Palazzi, Scolastra.
Venite a intender. Musique pour voix et piano sur des poème de Dante. Palazzi, Scolastra.


Henri Vieuxtemps : Musique pour violon et piano. Andriani, Camicia.
Henri Vieuxtemps : Musique pour violon et piano. Andriani, Camicia.


Albinoni, Vivaldi : Concertos pour hautbois. Goodwin, King's Consort.
Albinoni, Vivaldi : Concertos pour hautbois. Goodwin, King's Consort.


C.P.E. Bach : Die Auferstehung und Himmelfahrt Jesu. Binon, Carrel, Wolf, Il Gardellino, Van Reyn.
C.P.E. Bach : Die Auferstehung und Himmelfahrt Jesu. Binon, Carrel, Wolf, Il Gardellino, Van Reyn.


Haendel : Cantates et sonates. Ensemble Recondita Armonia.
Haendel : Cantates et sonates. Ensemble Recondita Armonia.


Lalo : Trios pour piano. Trio Leonore.
Lalo : Trios pour piano. Trio Leonore.


Francesco Geminiani : Sonates pour violon, op. 1. Ruhadze, Nepomnyashchaya.
Francesco Geminiani : Sonates pour violon, op. 1. Ruhadze, Nepomnyashchaya.


Dietrich Steffkins : Suites & Divisions pour viole de gambe. Berger.
Dietrich Steffkins : Suites & Divisions pour viole de gambe. Berger.

Commander ce produit

8,16 €
Prix catalogue : 11,66 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°110 - 12/2022
ClicMag n°110 - 12/2022
Infos label
Brilliant
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.