FrançaisEnglish
Advanced Search
Top  Catalog  Low Price  BRIL96105
MY ACCOUNT
MY WISHLIST
SHOPPING CART
Categories
Labels
Information
Hendrik Andriessen : Miroir de Peine - Œuvres orchestrales - Concertos. Alexander, Porcelijn, Fischer.
Format : 2 CD
Total Time : 02:01:57

Recording : 1991-1998
Location : Utrecht/Hilversum
Country : Pays-Bas
Sound : Eglise/Studio / Stereo

Label : Brilliant
Catalog No. : BRIL96105
EAN : 5028421961057
Price Code : DM011A

Publishing Year : 2021
Release Date : 16/07/2021

Genre : Classical
Hendrik Andriessen (1892-1981)
Miroir de Peine
Magna res est amor
Fiat Domine
Variations et Fugue sur un thème de Kuhnau
Variations sur un thème de Couperin
Variations chromatiques
Concertino pour violoncelle et orchestre
Concertino pour hautbois et orchestre à cordes
Canzona pour violoncelle seul et orchestre
Concerto pour violon et orchestre

Roberta Alexander, soprano
Paul Verheij, flûte
Ernestine Stoop, harpe
Tom Reinders, flûte
Herman Vincken, hautbois
Maurits Bosman, violon
Dmitri Ferschhtman, violoncelle
Michael Müller, violoncelle
Henk Swinnen, hautbois
Tinta S. von Altenstadt, violon
Netherlands Radio Chamber Orchestra
David Porcelijn, direction
Thierry Fischer, direction

L'émergence récente en France d'un répertoire très ignoré jusqu'ici — celui de la musique produite aux Pays Bas entre la fin du XIXe siècle et une grande première moitié du XXe — est réjouissante Après Diepenbrock et ses mélodies, voici qu'est célébrée l'une des figures majeures de cette période, Hendrik Andriessen, « patriarche » d'une dynastie (outre son frère, Willem, pianiste et compositeur, ses fils Juriaan et, plus encore Louis, ont été des figures marquantes du monde musical batave). Hendrik, bien que formé très jeune par son père, organiste et directeur musical à St Josef de Haarlem avait décidé d'être journaliste plutôt que musicien. La mort de ce dernier l'amena à réorienter d'un coup sa carrière : ce qu'il signifia en invoquant le vers de Verlaine : « de la musique avant toute chose ! » qui fut dès lors sa devise. Ce sont ses compositions vocales et sa musique de chambre qui sont ici à l'honneur et, chronologiquement parlant, les extrêmes de sa production 1919-1930 et 1965-1970.D'abord ce chef-d’œuvre vocal qu'est le cycle le Miroir de peine, sur des sonnets du poète français Henry Ghéon, évoquant des moments de la Passion du Christ tels qu'ils sont vécus par la Vierge. : on trouve ici les caractéristiques majeures du style d'Andriessen : goût marqué pour la musique française (on songe à Caplet), économie de moyens rejetant l'expressionnisme, spiritualité qui trouve sa source dans l'intériorité, conférant aux mélodies une force d'irradiation extraordinaire : dans une tout autre thématique se dégagent de ces pages ce pouvoir, cette capacité à capter, à envoûter instantanés, qu'ont les Nuits d'été de Berlioz (et au-delà des influences de Franck, de Debussy même) les lieder de Richard Strauss. Parmi les 3 variations pour orchestre ce sont celles sur un thème de Kuhnau, chronologiquement les plus anciennes qui paraissent les plus modernes : leur caractère"prismatique" — un aspect particulier du thème est exploité dans chaque variation — confère à l'œuvre une richesse qui ne nuit nullement à son unité. Les concertos (pour violoncelle, hautbois et violon) laissent percevoir la façon singulière qu'à l'orchestre, chez Andriessen, d'envelopper puissamment mais subtilement c’est-à-dire en toute clarté le soliste dans des coulées qui n'étouffent rien, mais entourent, au sens fort, et font magnifiquement écrin. L'écriture des solos sait se faire brillante sans gratuité, inventive mais toujours profonde, comme en témoigne plus particulièrement le concerto pour violon de 1969. Interprétation habitée, convaincante. Belle initiative. (Bertrand Abraham)

The opulent soundworld of a Dutch late- Romantic master, still too little known outside his native country. Rarefied spirituality and refined sensuousness are the hallmarks of Hendrik Andriessen's idiom, which offers an ethereal synthesis of Franckian chromaticism with an individual interpretation of classical forms and church modes. Though he trained as an organist, his writing for other solo instruments is fluent and idiomatic. The concertos for violin, cello and oboe share the silken textures of his betterknown orchestral music, and this album won glowing reviews when first released in 2000. The album’s headline work is Miroir de peine, a languorous song-cycle to Henri Vangeon’s poems of religious ecstasy describing the suffering of Christ from the perspective of the Virgin Mary. It has attracted the advocacy of great sopranos from Elly Ameling to Christiane Stotijn. This 1991 recording by Roberta Alexander won an enthusiastic welcome from the critics for the poise and beauty of her performance and the richness of the engineering. Andriessen esteemed Franck as ‘a musical philosopher in the truest sense of the word,’ who drew ‘intense sentiments from the intuitive side of his genius into an orderly gestalt.’ Much the same could be said of Andriessen’s own idiom throughout his career, as this half-century retrospective over his career confirms, from the solemn lushness of Magna res est amor of 1919 to the Chromatic Variations and Cello Concertino of 1970. The Violin Concerto (1968-9) is still essentially couched in a Romantic vein, but shaded with more 20th-century accents of tonal anxiety, akin to Vaughan Williams and Casella in the 1930s. Any listener for whom conservatism is not a dirty word will relish becoming acquainted with Andriessen’s powerful expressive voice in these beautifully prepared and engineered performances.

.  Write Review
Customers who bought this product also purchased
Barbara Strozzi : La Voce Sola. Dubinskaite, Canto Fiorito.
Barbara Strozzi : La Voce Sola. Dubinskaite, Canto Fiorito.

Alfred Schnittke : Concerto pour piano, Aphorismes, Gogol. Proshayev.
Alfred Schnittke : Concerto pour piano, Aphorismes, Gogol. Proshayev.

Talich V. / Dvorak : Symphonie n° 6, Danses slaves op. 72.
Talich V. / Dvorak : Symphonie n° 6, Danses slaves op. 72.


Max Reger : Hiller-Variationen - Suite pour ballet, op. 130. Davis.
Max Reger : Hiller-Variationen - Suite pour ballet, op. 130. Davis.


My Japanese Heart. Musique japonaise pour piano du 17e au 21e siècle. Ohta.
My Japanese Heart. Musique japonaise pour piano du 17e au 21e siècle. Ohta.


Gottfried von Einem : Concerto pour piano - Œuvres orchestrales. Lifschitz, Meister.
Gottfried von Einem : Concerto pour piano - Œuvres orchestrales. Lifschitz, Meister.


Johann Michael Haydn : Endimione. Zamojska, Hofbauer, Teuscher, Spanos, Brunner.
Johann Michael Haydn : Endimione. Zamojska, Hofbauer, Teuscher, Spanos, Brunner.


Rodolphe Kreutzer : Concertos pour violon n° 1, 6 et 7. Breuninger, Handschuh.
Rodolphe Kreutzer : Concertos pour violon n° 1, 6 et 7. Breuninger, Handschuh.


Tchaikovski : Intégrale de l'œuvre pour piano et orchestre. Hoteev, Fedoseyev
Tchaikovski : Intégrale de l'œuvre pour piano et orchestre. Hoteev, Fedoseyev


Piazzolla : Musique pour piano. Van Veen.
Piazzolla : Musique pour piano. Van Veen.


Willem de Fesch : Joseph, oratorio. McFadden, Alexander, ten Wolde, Vonk, Wentz.
Willem de Fesch : Joseph, oratorio. McFadden, Alexander, ten Wolde, Vonk, Wentz.


Alexandre Glazounov : Quatuors à cordes. Shostakovitch Quartet.
Alexandre Glazounov : Quatuors à cordes. Shostakovitch Quartet.


Franz Lachner : Symphonie n° 6 - Concertino pour basson. Hsu, Schmalfuss.
Franz Lachner : Symphonie n° 6 - Concertino pour basson. Hsu, Schmalfuss.


Emmanuel Chabrier : España et autres œuvres orchestrales. Paray, Ansermet.
Emmanuel Chabrier : España et autres œuvres orchestrales. Paray, Ansermet.


Wartime Music, vol. 16. Leonid Polovinkin : Symphonie n° 7 - Œuvres orchestrales. Titov.
Wartime Music, vol. 16. Leonid Polovinkin : Symphonie n° 7 - Œuvres orchestrales. Titov.


Joseph Bohuslav Förster : Concerto pour violon - Cyrano de Bergerac. Löwenstein, Albrecht.
Joseph Bohuslav Förster : Concerto pour violon - Cyrano de Bergerac. Löwenstein, Albrecht.


Karel Husa : Music for Prague. Brauner.
Karel Husa : Music for Prague. Brauner.


Frank Martin : Concerto pour violon - Esquisse. Roussev, Van Beek.
Frank Martin : Concerto pour violon - Esquisse. Roussev, Van Beek.

Order Product

8,16 €
Catalogue Price : 11,66 €
UNAVAILABLE
Currently out of stock

ClicMag of the month
ClicMag n°97 - 10/2021
ClicMag n°97 - 10/2021
Label Info
Brilliant
All CDs from this label
Label Website
Tell A Friend


Tell someone you know about this product.