FrançaisEnglish
Advanced Search
Top  Catalog  Low Price  BRIL96566
MY ACCOUNT
MY WISHLIST
SHOPPING CART
Categories
Labels
Information
Sonates françaises pour violoncelle, vol. 1 : Lalo, Koechlin & Pierné. Tarasova, Sokolov.
Diapason from May 2023
Review de Gilles Saint-Arroman
Page No. 97
5 de Classica
Classica from October 2023
Review de Gérard Belvire
Page No. 100
Format : 1 CD
Total Time : 01:02:11

Recording : 2022
Location : Moscou
Country : Russie
Sound : Studio / Stereo

Label : Brilliant Classics
Catalog No. : BRIL96566
EAN : 5028421965666

Publishing Year : 2023
Release Date : 01/02/2023

Genre : Classical
Edouard Lalo (1823-1892)
Sonate pour violoncelle en la mineur

Charles Koechlin (1867-1950)
Sonate pour violoncelle, op. 66

Gabriel Pierné (1863-1937)
Sonate en une partie en do dièse mineur, op. 46

Marina Tarasova, violoncelle
Ivan Sokolov, piano

« French Cello Sonatas Volume 1 » proclame le recto du CD. C’est une chance inespérée, et dont il faut croire qu’elle pourra se poursuivre malgré l’effondrement probable de la Russie (l’album a été enregistré à Moscou en avril 2022), d’entendre le grand violoncelle si expressif de Marina Tarasova se mesurer à une pareille aventure. En digne héritière de Natalia Shakhovskaya elle ne commence par Fauré ou Debussy, mais par trois opus rarement courus, même par les violoncellistes français. La Sonate de Lalo, si fortement dessinée, avec son final de tempête et ses élans amoroso que corsette une écriture stricte est assurément un chef d’œuvre que le piano altier d’Ivan Sokolov ordonne avec maestria. Le jeune homme sera plus étonnant encore dans l’écriture atmosphérique de la grande Sonate de Charles Koechlin, page magique où le violoncelle se pare de teintes nocturnes, musique envoutante, comme hors du temps que Marina Tarasova caresse d’un archet tendre, éffusif, aux attaques diluées dans le flot mélodique incessant. Merveille qui en cache un autre et encore moins connue : la Sonate d’une seule coulée composée à l’intention d’André Hekking en 1922. C’est le vaste archet, la sonorité immense de ce virtuose poète que Pierné capture dans une œuvre où il rend hommage à la forme cyclique de son maitre César Franck, mais où il impose d’abord une écriture en récitatif que le violoncelle prolonge parfois dans le silence du piano. Œuvre étreignante qui ne pourra que vous saisir surtout chantée et dite de la sorte. Et si demain ce beau duo se penchait sur les Sonates de Jean Huré ? (Discophilia - Artalinna.com) (Jean-Charles Hoffelé)

Le duo russe nous offre trois monuments du répertoire pour violoncelle et piano français. Le moins que l’on puisse dire est que leurs interprétations font preuve d’une implication émotionnelle et passionnée qui sert à merveille l’écriture des compositeurs. De la Sonate (1856) de Lalo, on retient le superbe lyrisme pouvant être tant fougueux et véhément que tendre et émouvant. Écoutez ces superbes contrastes de registres et de caractères d’un violoncelle pouvant atteindre des graves chauds et profonds autant qu’il peut se faire délicieusement grâcieux et sentimental à l’image d’un romantisme à l’expressivité envoûtante. Douceur, calme et volupté caractérisent la Sonate (1917) de Koechlin. Le violoncelle y déploie un lyrisme moelleux joliment enrobé d’harmonies impressionnistes au piano. Cette pièce au charme fluide et intemporel nous entraîne dans une douce balade au caractère rêveur et aux vibrantes envolées lyriques. La Sonate (1922) de Pierné se distingue par sa forme en un seul mouvement d’envergure à l’écriture cyclique. Au sein d’une pièce au caractère changeant entre paysage éthéré et folle passion, le violoncelle étend son mélodieux charisme au gré du déroulé de l’œuvre se rendant ainsi insaisissable. Bonne idée que d’avoir choisi de mettre en avant ces trois œuvres méconnues du répertoire français ! (Laurent Mineau)

Born in Lille, Édouard Lalo (1823–1892) studied the violin before leaving home for good, against his father’s will, to enter the Paris Conservatoire. Having graduated without family support, he began to make a living in the capital as an orchestral violinist and violist and as a member of the Quatuor Armingaud (from 1855), one of many such ensembles which sprang up within a culture of chamber music that was then supported by the foundation of the Société nationale de musique. Lalo’s Cello Sonata in A minor is relatively unknown, despite its obvious beauty and clear Schumannesque qualities. As a second violinist and violist in the Armingaud he knew his way around the inner parts of much Classical and early Romantic repertoire, and this sonata benefits from such familiarity, with its bold, concertante writing for the solo instrument sometimes relegating the pianist to the status of an orchestral accompanist. The rhythmic complexity of this sonata is central: for instance, the juxtaposition of triplets with semiquavers to evoke a fluid but irregular movement, foreshadowing similar motion in the cello writing of later sonatas by Brahms, Franck and Rachmaninoff. Charles Koechlin (1867–1950) studied composition at the Paris Conservatoire with Jules Massenet and Fauré. He moonlighted as a critic, but also produced much more substantial and influential treatises on theory, harmony and instrumentation, culminating in the monumental Traité de l’orchestration. He composed frequently, producing a huge opus of well over 200 works, and in a fluent style distinguished above all by its melodic invention, with supple and eloquent melodic themes. In that regard, the spirit of Fauré is never far away in the Cello Sonata Op.66 – allusive, imbued with a retrospective spirit which unfolds into a kind of accompanied recitative, quintessentially cellistic. Koechlin wrote the Sonata in October 1917 in a flurry of chamber-music activity, while Europe was enveloped in carnage. In the searching Andante quasi Adagio there is a contrapuntal sophistication at work which never draws attention to itself, with chords and melodic lines crossing in distinct, unpredictable patterns. Gabriel Pierné (1863–1937), also an alumnus of the Paris Conservatoire, was a successful musician and won the coveted Prix de Rome in 1882. Pierné became one of the most influential musicians in Paris, more at the time through his conducting than his composing. He introduced audiences at the Concerts Colonne to countless premieres of lasting significance (among them Debussy’s Ibéria, Images and Jeux, Ravel’s Une barque sur l’océan, Tzigane and the first suite from Daphnis et Chloé) and was one of the principal conductors for Diaghilev’s Ballets Russes, conducting the world premiere of Stravinsky’s Firebird. Pierné’s single-movement Cello Sonata in F sharp minor is in a cyclical form, following the example of Franck and Liszt. Each section reaches a foreshortened climax, delaying resolution until the inevitable return of the opening recitative, now in more impassioned form, before this too tails off in a sequence of expiring arabesques.

.  Write Review
Customers who bought this product also purchased
Brahms, Franck : Quintettes pour piano. Richter, Quatuor Borodin, Quatuor du Bolchoi.
Brahms, Franck : Quintettes pour piano. Richter, Quatuor Borodin, Quatuor du Bolchoi.

King's College Choir : Tudor Masters. Taverner & Gibbons.
King's College Choir : Tudor Masters. Taverner & Gibbons.

J.S. & C.P.E. Bach : Œuvres pour piano. Yarden.
J.S. & C.P.E. Bach : Œuvres pour piano. Yarden.


Musique de compositrices persécutées. Haselböck, Bartolomey, Zeilinger.
Musique de compositrices persécutées. Haselböck, Bartolomey, Zeilinger.


Enno Poppe : Prozession. Poppe.
Enno Poppe : Prozession. Poppe.


Weinberg : Musique de chambre et œuvres orchestrales. Borodin Quartet, Gauk, Barshai.
Weinberg : Musique de chambre et œuvres orchestrales. Borodin Quartet, Gauk, Barshai.


Atterberg : Concertos pour violoncelle et pour cor. Schneider, Wiemes, Rasilainen.
Atterberg : Concertos pour violoncelle et pour cor. Schneider, Wiemes, Rasilainen.


Haydn J.M. : Deutsche Messe
Haydn J.M. : Deutsche Messe


Vadim Salmanov : Intégrale des quatuors à cordes, vol. 1. Quatuor Taneiev.
Vadim Salmanov : Intégrale des quatuors à cordes, vol. 1. Quatuor Taneiev.


Bassics. Bozza, Semler-Collery, Söll : Musique pour clarinette basse et piano. Bok.
Bassics. Bozza, Semler-Collery, Söll : Musique pour clarinette basse et piano. Bok.


Musique au temps de Guido Reni. Ensemble Aurora, Gatti.
Musique au temps de Guido Reni. Ensemble Aurora, Gatti.


Florence Price : Œuvres orchestrales. Hsu.
Florence Price : Œuvres orchestrales. Hsu.


Philippe Gaubert : Musique de chambre pour flûte et piano. Bargin, Wiederkehr, Ensemble Chant du Vent.
Philippe Gaubert : Musique de chambre pour flûte et piano. Bargin, Wiederkehr, Ensemble Chant du Vent.


Alexandre Tansman : Pièces faciles pour guitare. Nieborak.
Alexandre Tansman : Pièces faciles pour guitare. Nieborak.


Ravel : L'Heure espagnole - Rhapsodie espagnole. Duval, Clavensy, Giraudeau, Vieuille, Cluytens, Ansermet.
Ravel : L'Heure espagnole - Rhapsodie espagnole. Duval, Clavensy, Giraudeau, Vieuille, Cluytens, Ansermet.


Telemann : Sérénade "Liebe, was ist schöner als die Liebe". Kirchner, Poplutz, La Stagione, Schneider.
Telemann : Sérénade "Liebe, was ist schöner als die Liebe". Kirchner, Poplutz, La Stagione, Schneider.


Horatiu Radulescu : Plasmatic Music, vol. 1. Dunscombe, Lane, Radulescu.
Horatiu Radulescu : Plasmatic Music, vol. 1. Dunscombe, Lane, Radulescu.


Telemann : Les concertos pour violon, vol. 8. Wallfisch.
Telemann : Les concertos pour violon, vol. 8. Wallfisch.

Order Product
DELETED
Not available anymore
ClicMag of the month
ClicMag n°128 - 07/2024
ClicMag n°128 - 07/2024
Label Info
Brilliant Classics
All CDs from this label
Label Website
Tell A Friend


Tell someone you know about this product.