FrançaisEnglish
Advanced Search
Top  Catalog  Our Labels  Classical  Elegia  ELEORG002
MY ACCOUNT
MY WISHLIST
SHOPPING CART
Categories
Labels
Information
Grison : Musique pour orgue. Saveja.
Format : 1 CD
Total Time : 01:15:46

Recording : 01/05/2009
Location : Santena
Country : Italie
Sound : Eglise / Stereo

Label : Elegia
Catalog No. : ELEORG002
EAN : 8051770160021
Price Code : DM017A

Publishing Year : 2009
Release Date : 25/11/2015

Genre : Classical
Jules Grison (1842-1896)
Fantaisie pour orgue sur le Chant de Noël "Adeste Fideles"
Cantabile ou Communion
Fantaisie Concertante sur un Adagio de Félix Mendelssohn-Bartholdy
Introduction
Thème
Variations
Final
Deuxième Méditation
Premier Offertoire pour la fête de Pâques
Cinquième Prélude
Sixième Prélude
Toccata

Daniele Saveja, orgue
Orgue Francesco Vegezzi Bossi de l'église paroissiale Saint Pierre-Saint Paul de Santena

Grison fut, jusqu’à sa mort, organiste de la cathédrale de Reims et composa pour l’instrument reconstruit par John Abbey entre 1845 et 1849. Son œuvre, presque oubliée en France, survit aux Pays-Bas et en Angleterre grâce à sa Toccata en fa sur un motif emprunté au tout début de la fugue du célèbre BWV 565. Encore marquée par l’héritage du XVIIIe siècle, elle relève, pour l’essentiel, de l’esthétique en vogue sous le Second Empire : les pages liturgiques, peu éloignées des pièces de genre ou des morceaux de concert sont caractéristiques de cette religiosité mondaine que Lefébure-Wély illustra. Inspiré par la musique de salon pour piano, Grison exploite avec une obstination compulsive de courts motifs ou des thèmes découpés en fragments successifs provenant de compositeurs antérieurs ou d’hymnes populaires (Toccata, Fantaisies, Offertoire). Sans avoir l’ampleur et la puissance de l’instrument joué par le compositeur, l’orgue de Santena est tout à fait adapté au rendu des arpèges volubiles, des charmes séraphiques et des contrastes sonores (tonnerre, clochettes) de cette musique et D. Sajeva est parfaitement « dans le ton ». (Bertrand Abraham)

Naît le 7 décembre 1842 à Chateau–Porcien, Département des Ardennes, où le père Charles Rémi travaille comme organiste. Il a commencé à étudier l’orgue avec Etienne Robert à la maîtrise de la Cathédrale de Reims. En 1864 il participe au concours ouvert afin de trouver le substitut du précédent organiste officiel de la Cathédrale, mort à l’âge de 22 ans, il obtient le charge qu’il maintiendra jusqu’à 1896, année de son décès. La Métropole, la Cathédrale de Reims, qui a été édifiée à partir du 1211, est considérée l’une des plus belles églises gothiques de France et elle recouvre un rôle important dans l’histoire du Pays parce que pendant les siècles, devant son autel on célébrait les solennelles cérémonies de couronnement des souverains français : de Luis VIII en 1223 à Charles X en 1825. Pour cette raison le bâtiment et ses objets du culte ont toujours été objet de particulières attentions. L’orgue est un des plus important du royaume et le rôle d’organiste officiel est très convoité, les musiciens qui ont obtenu ce travail étaient tous des figures prestigieuses comme Nicholas de Grigny (de 1697 à 1703). L’instrument que Grison devait utiliser et pour le quel il écrit toutes ses œuvres (trois claviers, 53 touches) avait été construit par l’anglais John Abbey entre 1845 et 1849, il contient, à l’intérieure de la caisse monumentale qui remonte au 1647, nombreux registres d’instruments du XVIIIème siècle. John Abbey, natif du Northamptonshire, s’était déplacé à Paris d’après la demande du célèbre constructeur de piano Sébastien Erard en 1826. Il a eu un rôle essentiel dans l’histoire organière, en particulier entre la Révolution française et l’arrivée de Aristide Cavaillé-Coll, il a introduit nombreuses nouveautés techniques et du timbre, perfectionnées en suite par Cavaillé-Coll : les claviers semblables a ceux d’un piano, l’introduction de la caisse d'orgue, les innovations du système de transmission et les nouvelles ressources du timbre. La production organistique de Grison dépend en grand partie du fort lien avec les événements religieux, elle comprend morceaux dédiés aux principales fêtes de l’année liturgique : Noël, Pâques, Toussaint et pièces dédiées aux différents moments de la Célébration eucharistique, Offertoire et Communion en particulier. Pièces liturgiques donc où la virtuosité joue souvent un rôle important. Il a composé aussi nombreuses œuvres pour concerts, par exemple la Toccata dans laquelle l'écouteur pourra s'apercevoir de la présence de citations de Bach, la célèbre Toccata et Fugue en Re mineur et comme le Morceau pour l'inauguration d'orgue sur le motif de Mendelssohn qui utilise comme thème la mélodie du « Sonate pour violoncelle et piano n° 2 en ré majeur op. 58 » de Felix Mendelssohn Bartholdy touché pour la première fois avec le nouveau orgue prestigieux de Cavaillé-Coll pendant l'inauguration du Palais du Trocadéro à Paris en 1878. L'auteur fait aussi de nombreuses références aux traditions locales et aux mélodies populaires comme l'hymne « O filii, o filiae » dans l'offertoire pour la Fête de Pâques, mais il aime aussi les sons curieux, par exemple la tonnerre présente dans le Prelude n°6 de « Les cloches ».La critique spécialisée de son époque reconnaît l'originalité des exécutions de Grison et elle apprécie les effets charmants des compositions en témoignant le succès parmi les auditeurs. Grison était un estimé improvisateur, un des membres honoraires du Royal College of organists de Londres et un musicien très connu en France, en Belgique en Angleterre (Manchester, Town Hall) où il a inauguré nombreux orgues. Il était un grand ami de Charles Gounod et d'autres organistes français: Charles-Marie Widor, Camille Saint-Saëns, Théodore Dubois. En Amérique et en Australie, d'illustres musiciens lui ont rendus hommage en jouant ses pages les plus brillantes: Samuel Prowse Warren à New York, Clarence Eddy ( Fantaisie sur le chante de Noël « Adeste Fideles ») à Boston, Auguste Wiegard à Brisbane. La présente registration discographique est le résultat d'un long travail de recherche et recueille les compositions les plus significatives de Grison. Elle a le but de dissoudre l'oubli qui a progressivement caché les pages merveilleuses après la mort de l'auteur.et en même temps de valoriser l'orgue prestigieux construit en 1929 par Francesco Vegezzi Bossi pour l'église de la paroisse de Santena (Turin). L'instrument possède un suggestif registre de cloches, utilisé dans deux des pièces registrées. Afin de créer cette registration, on a consulté les copies de l'édition originale Costellat, conservé chez la British Library et à l'université de Rochester, et l'anthologique édition moderne crée avec l'aide de Otto Depenhauer pour Butz Musikverlag (sankt Augustin). Nous voulons remercier Jean-Yves Sureau, expert d'orgue de Reims, qui nous à mis à disposition ses documents sur la vie de Grison et don Nino Oliviero, curé de Santena pour sa gentille hospitalité.

.  Write Review
Customers who bought this product also purchased
Charles Quef : Œuvres pour orgue, vol. 4. Maryjewski.
Charles Quef : Œuvres pour orgue, vol. 4. Maryjewski.

Grzegorz Fitelberg : Symphonie, op. 16. Borowicz.
Grzegorz Fitelberg : Symphonie, op. 16. Borowicz.

Charles Quef : Œuvres pour orgue, vol. 3. Maryjewski.
Charles Quef : Œuvres pour orgue, vol. 3. Maryjewski.


Fernand de la Tombelle : Œuvres pour orgue, vol. 2. Maryjewski.
Fernand de la Tombelle : Œuvres pour orgue, vol. 2. Maryjewski.


Wladyslaw Brankiewicz : Intégrale de l'œuvre pour orgue. Diwiszek.
Wladyslaw Brankiewicz : Intégrale de l'œuvre pour orgue. Diwiszek.


Pietro Alessandro Yon : L'œuvre pour orgue, vol. 2. Rocca, Gabba.
Pietro Alessandro Yon : L'œuvre pour orgue, vol. 2. Rocca, Gabba.


Lorenzo Perosi : Œuvres et transcriptions pour orgue. Cannizzaro.
Lorenzo Perosi : Œuvres et transcriptions pour orgue. Cannizzaro.


Zelenski, Roguski : Œuvres pour orgue. Maryjewski.
Zelenski, Roguski : Œuvres pour orgue. Maryjewski.


Felix Nowowiejski : Die Heimkehr des verlorenen Sohnes. Rehlis, Rutkowski, Konieczny, Sulkowski.
Felix Nowowiejski : Die Heimkehr des verlorenen Sohnes. Rehlis, Rutkowski, Konieczny, Sulkowski.


Fernand de la Tombelle : Œuvres pour orgue, vol. 3. Maryjewski.
Fernand de la Tombelle : Œuvres pour orgue, vol. 3. Maryjewski.


Wagner : Chefs-d'œuvre pour orgue. Gabba.
Wagner : Chefs-d'œuvre pour orgue. Gabba.


Mascagni : Transcriptions d'opéras pour orgue. Cognazzo.
Mascagni : Transcriptions d'opéras pour orgue. Cognazzo.


Pietro Alessandro Yon : Intégrale de l'œuvre pour orgue, vol. 4. Cannizzaro.
Pietro Alessandro Yon : Intégrale de l'œuvre pour orgue, vol. 4. Cannizzaro.


L'Orgue Jaquot de la Cathédrale de Catane. Cannizzaro.
L'Orgue Jaquot de la Cathédrale de Catane. Cannizzaro.


Verdi : Préludes, airs et musique de ballet (transcriptions pour orgue). Cognazzo.
Verdi : Préludes, airs et musique de ballet (transcriptions pour orgue). Cognazzo.


Remondi : Œuvres pour orgue. Cavalli.
Remondi : Œuvres pour orgue. Cavalli.


Charles Quef : Œuvres pour orgue, vol. 1. Maryjewski.
Charles Quef : Œuvres pour orgue, vol. 1. Maryjewski.


Pietro Alessandro Yon : L'œuvre pour orgue, vol. 3. Gabba.
Pietro Alessandro Yon : L'œuvre pour orgue, vol. 3. Gabba.

Order Product

12,48 €
Catalogue Price : 17,83 €
IN STOCK
Ships within 24 hours!
Free Shipping is available for this item
Free Shipping Available!
Click here for more info

ClicMag of the month
ClicMag n°128 - 07/2024
ClicMag n°128 - 07/2024
Label Info
Elegia
All CDs from this label
Label Website
Tell A Friend


Tell someone you know about this product.