FrançaisEnglish
Advanced Search
Top  Catalog  Our Labels  Classical  CPO  CPO555487
MY ACCOUNT
MY WISHLIST
SHOPPING CART
Categories
Labels
Information
Enescu : Concerto pour violon - Fantaisie pour piano et orchestre. Widmann, Borac, Ruzicka.
Format : 1 CD
Total Time : 00:53:33

Recording : 25-28/05/2021
Location : Hanovre
Country : Allemagne
Sound : Stereo

Label : CPO
Catalog No. : CPO555487
EAN : 0761203548729
Price Code : DM021A

Publishing Year : 2022
Release Date : 02/02/2022

Genre : Classical
George Enescu (1881-1955)
Concerto pour violon
Fantaisie pour piano et orchestre

Carolin Widmann, violon
Luiza Borac, piano
NDR Radiophilharmonie
Peter Ruzicka, direction

D’une durée supérieure à une demi-heure, le Concerto pour violon du musicien roumain George Enescu fut créé en 1896, du moins son premier mouvement (l’œuvre possède seulement deux parties) et sous l’archet du compositeur. Enescu fut non seulement un remarquable violoniste, mais aussi chef d’orchestre et pianiste. L’œuvre rend hommage à Beethoven et Brahms – déjà par le fait que le violon entre tardivement dans l’orchestre – mais aussi parce qu’elle synthétise l’écriture de la fin du romantisme dans sa forme concertante. Certains passages évoquent aussi les influenes de Spohr et de Wagner. L’archet vif-argent et très précis de Carolin Widmann accentue la dimension quasi-chambriste de la partition. Curieusement, le second et dernier mouvement lent (andante) associe, dans une superbe déclamation, les souvenirs de Brahms, mais aussi de Schubert. Les longues phrases du violon tenues dans l’aigu laissent s’épanouir de superbes thèmes. En un seul mouvement, la Fantaisie pour piano et orchestre date de 1898. Là encore, le piano tarde à entrer sur scène. On reconnaît à nouveau l’influence de Brahms et plus encore, celle des concertos de Liszt. Le caractère rhapsodique et les couleurs empruntent aux folklores d’Europe centrale jusque dans les rythmes de marches. L’écriture est volubile, parfois même un peu bavarde, et il faut toute la fluidité et l’intelligence narrative de la soliste, Luiza Borac, pour que l’on maintienne l’attention dans cette page au service d’un piano virtuose. (Jean Dandrésy)

Violoniste et pianiste virtuose, Enescu réfuta le genre concertant. Soliste, il le fut, mais pour jouer les autres, et Bach d’abord. Surprise donc, de voir paraitre un disque affichant deux œuvres concertantes. Mais ce sont des essais de jeunesse, de son temps du Conservatoire de Paris, une Fantaisie pour piano et orchestre qui tire à la ligne malgré les attentions de Luiza Borac (et où rien de l’invention de ses futures œuvres pour clavier ne parait) que l’on pourra oublier sitôt entendue... mais le Concerto pour violon, resté inachevé, dont le jeune Enescu donnera le seul premier mouvement en mars 1896 avec l’Orchestre du Conservatoire, est autrement attachant, si Brahmsien de syntaxe, de vocabulaire, de couleurs, avec un imaginaire post romantique qui indique une voix qu’il abandonnera, repentir émouvant à sa façon. Carolin Widmann le joue avec beaucoup d’âme, Peter Ruzicka ajoutant l’œuvre à cette théorie de partitions patiemment recherchées, retrouvées, réassemblées par Cornel Tiranu et Pascal Bentoïu, agrandissant d’isthmes nouveaux le continent Enescu. Que nous réserve le prochain volume de cette chasse au trésor ? Mystère... (Discophilia - Artalinna.com) (Jean-Charles Hoffelé)

Two different traditions – Viennese Classicism and the Late Romantic virtuoso concerto – inevitably left their traces on George Enescu’s highly ambitious Concerto for Violin and Orchestra. Even though he left it unfinished, its total length of six hundred measures is by itself reason enough for astonishment. The first movement almost attains the dimensions of the Violin Concertos of Beethoven and Brahms. A striking formal interrelation is formed in the extended introduction: like Beethoven and Brahms, Enescu needs ninety measures before he is ready for the entry of the solo instrument. An instance of the greatest good fortune: our soloist Carolin Widmann! The »Allegro moderato« first movement alone employs three themes that are so engagingly formulated that they continue to echo in the ear even after a single hearing. In June 1898 Enescu composed his Fantasy for Piano and Orchestra, a work combining expressivity à la Brahms with bravura piano technique à la Liszt. The lack of a cadenza for the soloist and the wide-ranging harmony indicate that the work does in fact involve a fantasy and not, say, the first movement of an unfinished concerto. Neither the Fantasy nor the Violin Concerto has been published. But since today almost every Rumanian composer is also a musicologist and an Enescu expert, they were never completely forgotten. Pascal Bentoiu and Cornel Taranu assisted Peter Ruzicka, the conductor of the two recording premieres presented here, in the acquisition and supplementation of the scattered material. As a result, our picture of George Enescu, who continues to be a great unknown, is enriched by new facets – and the repertoire by two outstanding, previously unknown works.

.  Write Review
Customers who bought this product also purchased
Les grands chefs : Kleiber, Solti, Bernstein, Karajan.
Les grands chefs : Kleiber, Solti, Bernstein, Karajan.

Francesco Antonio Urio : Vespro de la Beata Vergine. Columbro.
Francesco Antonio Urio : Vespro de la Beata Vergine. Columbro.

Cantates baroques de Noël d'Allemagne centrale, vol. 2. Stadler, Wagner, Kunath, Bischoff, Schwandtke, Jung.
Cantates baroques de Noël d'Allemagne centrale, vol. 2. Stadler, Wagner, Kunath, Bischoff, Schwandtke, Jung.


Ligeti : Volumina et œuvres pour orgue. Susteck.
Ligeti : Volumina et œuvres pour orgue. Susteck.


Musique française pour violoncelle. Coppey, Nelson.
Musique française pour violoncelle. Coppey, Nelson.


Offenbach : Folies symphoniques. Griffiths.
Offenbach : Folies symphoniques. Griffiths.


Dimitri Hvorostovsky : In Concert
Dimitri Hvorostovsky : In Concert


Auguste Fauchard : Intégrale de l'œuvre pour orgue. Flamme.
Auguste Fauchard : Intégrale de l'œuvre pour orgue. Flamme.


Hans Leo Hassler : Regina Angelorum. Schuen.
Hans Leo Hassler : Regina Angelorum. Schuen.


Józef Poniatowski : Messe en fa. Bubela, Vakhnovska, Voziian, Yankowskyi, Perlowski.
Józef Poniatowski : Messe en fa. Bubela, Vakhnovska, Voziian, Yankowskyi, Perlowski.


Franz Joseph Aumann : Musique de chambre. Ars Antiqua Austria, Letzbor.
Franz Joseph Aumann : Musique de chambre. Ars Antiqua Austria, Letzbor.


Schubert : Intégrale des symphonies et fragments. L'Orfeo, Gaigg.
Schubert : Intégrale des symphonies et fragments. L'Orfeo, Gaigg.


Fortunato Chelleri : Six symphonies nouvelles. Moretto.
Fortunato Chelleri : Six symphonies nouvelles. Moretto.


Sierra : Three Sinfonias
Sierra : Three Sinfonias


Karol Katski : Musique de chambre. Mazanek, Tono Quartet.
Karol Katski : Musique de chambre. Mazanek, Tono Quartet.


Marcin Blazewicz : Œuvres pour violon, accordéon et orchestre. Mikolaczyk, Jedynecki, Blaszczyk.
Marcin Blazewicz : Œuvres pour violon, accordéon et orchestre. Mikolaczyk, Jedynecki, Blaszczyk.


Szervánszky, Weinberg, Sugár, Bacewicz : Œuvres pour orchestre à cordes. Szefcsik.
Szervánszky, Weinberg, Sugár, Bacewicz : Œuvres pour orchestre à cordes. Szefcsik.


La discothèque idéale de Diapason, vol. 12 / Rachmaninov : Concertos pour piano - Œuvres symphoniques - Aleko - Vêpres.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 12 / Rachmaninov : Concertos pour piano - Œuvres symphoniques - Aleko - Vêpres.

Order Product

15,36 €
Catalogue Price : 21,95 €
IN STOCK
Ships within 24 hours!
Free Shipping is available for this item
Free Shipping Available!
Click here for more info

ClicMag of the month
ClicMag n°127 - 06/2024
ClicMag n°127 - 06/2024
Label Info
CPO
All CDs from this label
Label Website
Tell A Friend


Tell someone you know about this product.