FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Petits prix  LPO0111
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Rachmaninov : L'île des morts - Symphonie n° 1. Jurowski.
5 de Diapason
Diapason de juin 2019
Critique de Christophe Huss
Page n° 103
5 de Classica
Classica de septembre 2019
Critique de Thomas Deschamps
Page n° 105
Format : 1 CD
Durée totale : 01:04:51

Enregistrement : 2014-2016
Lieu : Londres
Pays : Royaume-Uni
Prise de son : Live / Stereo

Label : LPO
Référence : LPO0111
EAN : 5060096760238
Code Prix : DM014A

Année d'édition : 2019
Date de sortie : 01/05/2019

Genre : Classique
Sergei Rachmaninov (1873-1943)
Poème Symphonique "L'île des morts", op. 29 (Isle of the Dead)
Symphonie n° 1 en ré mineur, op. 13

London Philharmonic Orchestra
Vladimir Jurowski, direction

Depuis un certain "Chevalier ladre" à Glyndebourne, les affinités électives de Vladimir Jurowski avec l’orchestre de Rachmaninov se sont imposées comme autant d’évidences. Personne ne sera surpris par la tension mortifère qu’il imprime à "L’île des Morts", retrouvant la quintessence visionnaire qu’y mettait Svetlanov, tout en usant d’un orchestre bien plus clair : l’équilibre du grand crescendo a quelque chose de tristanesque. Mais le parallèle avec Svetlanov est encore plus flagrant dans la Première Symphonie que tant abandonnent. Ici il faut se montrer, prendre la parole, cette musique a besoin d’être aidée. Jurowski y dispense dès le Grave initial toute une poésie d’orchestre, couleurs cendrées, phrasés amers, jusque dans le scherzo fantasque de l’Allegro animato, rarement entendu aussi précisément rendu. Les charges avec trompette du final pourront éclater, emportant dans leurs salves les éclats et les abimes dont le jeune Rachmaninov avait osé faire sa Première Symphonie, ouvrant les portes d’un nouveau monde, celui qu’aurait pu trouver Tchaïkovski, celui que n’avait pas su voir Glazounov. (Discophilia - Artalinna.com) (Jean-Charles Hoffelé)

C’est la gravure inspirée du tableau, l’Ile des morts, du peintre suisse Arnold Böcklin (1827-1901) qui est à l’origine de l’une des œuvres les plus célèbres de Rachmaninov. Voici un île composée d’immenses rochers symétriques avec, au centre, de grands cyprès d’une extraordinaire profondeur. Approchant doucement sur une eau docile, une barque va bientôt aborder. Immobilité presque d’un voyage vers l’au-delà. L’adieu, puis la délivrance promise, éternelle. Dans sa saisissante version avec l’Orchestre de Philadelphie gravée en 1929, Rachmaninov dirigeait sa partition avec un élan irrépressible. A l’opposé de cette conception, Vladimir Jurowski a choisi des tempi très lents afin de creuser la matière sonore. Ce n’est plus une barque, mais un vaisseau, ce n’est plus un poème symphonique, mais un roman épique ! Cela peut dérouter, mais dans une discographie imposante, une telle conception ne manque pas d’attraits et d’une grandeur saisissante. Après le désastre de la création de sa 1ere Symphonie, en 1897, le compositeur entra en dépression. La partition nous étonne aujourd’hui encore. Jurowski étire les phrases au maximum dans un geste quasi-opératique. Les solistes des pupitres anglais brillent (violon solo, clarinette) et l’on goûte dans le finale, notamment, à quel point Rachmaninov fut redevable aux encouragements de Tchaïkovski. Deux témoignages “live” (2014 et 2016) qui ne manquent pas d’intérêt. (Jean Dandrésy)

This is the second recording of The Isle of the Dead on the LPO’s own label. It was recorded live as part of the opening concert of the London Philharmonic Orchestra’s highly praised 2014-15 season Rachmaninoff: Inside Out, which explored the life and works of the composer. The performance of The Isle of the Dead was widely critically acclaimed. Bachtrack noted Vladimir Jurowski’s ‘hypnotic’ conducting, noting particularly ‘the clarity and control he exercised in [The Isle of the Dead] were very fine. He drew a sonorous cello sound, later matched by lower woodwinds, and the harp and pizzicato strings ... brought an eerie chill to the Festival Hall.’ Rachmaninoff’s youthful Symphony No. 1 is not frequently performed or recorded. This is the first time it has been released on the label, and it joins two previous releases of his Third Symphony (LPO-0036 conducted by Osmo Vänskä and LPO-0088 conducted by Vladimir Jurowski) and releases of Russian songs, both conducted by Vladimir Jurowski (10 Songs on LPO-0088 and Three Russian Songs on LPO-1010. Symphony No. 1 was also recorded live in concert. The Financial Times described the performance as ‘a fascinating experience’, and Colin Anderson, in Classical Source, noted ‘The LPO was in superb form – I must mention Timothy Lines on clarinet and Ian Hardwick on oboe, both exceptional’.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Enescu : Intégrale de l'œuvre pour piano seul. Stirbat.
Enescu : Intégrale de l'œuvre pour piano seul. Stirbat.

Bartlomiej Pekiel : Intégrale de l'œuvre. Ensemble Octava.
Bartlomiej Pekiel : Intégrale de l'œuvre. Ensemble Octava.

Johann Strauss II : Eine Nacht in Venedig, opérette. Odinius, Zemann, Pratscher, Puszta, Geller, Burkert.
Johann Strauss II : Eine Nacht in Venedig, opérette. Odinius, Zemann, Pratscher, Puszta, Geller, Burkert.


Dvorák : Œuvres pour piano. Kvapil.
Dvorák : Œuvres pour piano. Kvapil.


Alva Henderson : Nosferatu. Barbara Day Turner
Alva Henderson : Nosferatu. Barbara Day Turner


Viktor Kalabis : L'Œuvre pour piano. Kahanek.
Viktor Kalabis : L'Œuvre pour piano. Kahanek.


Les joyaux du baroque polonais. Ensemble Giardino di Delizie, Augustynowicz.
Les joyaux du baroque polonais. Ensemble Giardino di Delizie, Augustynowicz.


Mieczyslaw Weinberg : Sonates pour piano. Blumina.
Mieczyslaw Weinberg : Sonates pour piano. Blumina.


Ullmann, Krasa, Schulhoff, Haas : Quatuors à cordes. Bennewitz Quartet.
Ullmann, Krasa, Schulhoff, Haas : Quatuors à cordes. Bennewitz Quartet.


Schumann : Les trios pour piano. Trio Horszowski.
Schumann : Les trios pour piano. Trio Horszowski.


Midsummer Night's Gala Grafenegg 2018. Calleja, Yende, Krijgh, Sado.
Midsummer Night's Gala Grafenegg 2018. Calleja, Yende, Krijgh, Sado.


Giorgio Gentili : Sonates en trio, op. 1. Ensemble Soavi Affetti.
Giorgio Gentili : Sonates en trio, op. 1. Ensemble Soavi Affetti.


Kirill Petrenko dirige Josef Suk : Œuvres orchestrales.
Kirill Petrenko dirige Josef Suk : Œuvres orchestrales.


Antonio Magarelli : Beatus Conradus, messes et motets. Magarelli.
Antonio Magarelli : Beatus Conradus, messes et motets. Magarelli.


August Klughardt : Symphonie n° 3 - Concerto pour violon. Tschopp, Berg.
August Klughardt : Symphonie n° 3 - Concerto pour violon. Tschopp, Berg.


Nagovitsyn, Slonimsky, Uspensky : Concertos pour violon et orchestre. Yashvili, Stadler, Gutinikov, Vengerov, Rinkevicius, Ponkin, Dimitriev.
Nagovitsyn, Slonimsky, Uspensky : Concertos pour violon et orchestre. Yashvili, Stadler, Gutinikov, Vengerov, Rinkevicius, Ponkin, Dimitriev.


Zipoli : Œuvres pour orgue. Giacomelli.
Zipoli : Œuvres pour orgue. Giacomelli.


Bach : Variations Goldberg. Verlet.
Bach : Variations Goldberg. Verlet.

Commander ce produit

10,32 €
Prix catalogue : 14,75 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°108 - 10/2022
ClicMag n°108 - 10/2022
Infos label
LPO
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.