FrançaisEnglish
Advanced Search
Top  Catalog  Our Labels  Classical  Hyperion  CDA68113
MY ACCOUNT
MY WISHLIST
SHOPPING CART
Categories
Labels
Information
Lalo : Trios pour piano. Trio Leonore.
Diapason from February 2016
Review de Gérard Condé
Page No. 101
4 de Classica
Classica from March 2016
Review de Jacques Bonnaure
Page No. 99
Format : 1 CD
Total Time : 01:19:16

Recording : 19-21/12/2014
Location : Monmouth
Country : Royaume-Uni
Sound : Stereo

Label : Hyperion
Catalog No. : CDA68113
EAN : 0034571281131
Price Code : DM021A

Publishing Year : 2016
Release Date : 25/11/2015

Genre : Classical
Edouard Lalo (1823-1892)
Trio pour piano n° 1 en do mineur, op. 7
Trio pour piano n° 2 en si mineur
Trio pour piano n° 3 en la mineur, op. 26

Trio Leonore
Benjamin Nabarro, violon
Gemma Rosefield, violoncelle
Tim Horton, piano

Dans l’œuvre de Lalo s’est écrit le romantisme classique français. Un style qui en musique serait l’équivalent de celui de Manet en peinture. Une sorte de perfection des formes qui n’exclut pas les aventures de la facture, les inventions du langage. Le génie de Lalo s’épanouit également au salon. Il avait une prédilection pour le trio avec clavier, forme qu’il poursuivit de sa jeunesse à sa maturité. Des Trios ? Des symphonies ! Ecoutez seulement l’ultime , celui de 1880, son ton sombre rappelle que Schumann était l’idole des compositeurs français d’alors : Lalo déclarait volontiers « L’Allemagne est ma vraie patrie musicale ». Cela s’entend dans les trios plus que dans toutes ses autres œuvres, ils résonnent tout trois comme des manifestes pro-germaniste, guère éloignés en cela des opus de l’autre grand maitre de la nouvelle musique de chambre d’alors, Alexis de Castillon. Les membres du Trio Leonore ont tout compris de ce triptyque qui au travers des décennies affirme un langage altier, libre aventureux, écoutez seulement les accents symphoniques qu’ils mettent au Presto du Troisième trio, rappelant qu’à l’exemple de Beethoven, Lalo était un maitre du Scherzo. Disque parfait, qui par la qualité de ses musiciens, surclasse les propositions précédentes signées par le Barbican Trio (ASV) ou le Trio Parnassus (MD+G) (Discophilia - Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

Loin des salonnarderies opératiques en vogue, Lalo, refusé au conservatoire de Paris comme élève puis professeur, ne suivit que sa propre personnalité, appelant l'Allemagne sa ''patrie musicale''. Il détestait Brahms mais vénérait Schumann... lequel composa lui aussi trois trios, dont le dernier pareillement tardif et vrai chef d'oeuvre. Il eut cependant l'appui financier de Gounod, et son ballet Namouna fut admiré par le jeune Debussy et Dukas. Surtout, membre du quatuor de son ami Armingaud, il ouvrit la voie en musique de chambre avec également un quatuor et une sonate violon-piano, créée par Sarasate et Bizet ( !) à la nouvelle Société Nationale de Musique, promotrice de ''l'ars gallica''. Incroyable, son premier trio fut refusé par les éditeurs comme ''trop avancé'', difficile, d'avant-garde. Son lyrisme encore d'élève est parfaitement rendu ici (la Romance) après une entrée de jeu un peu trop réservée (l'Allegro moderato). Le deuxième, déjà mature, sonne le plus schumannien par ses brisures rythmiques (l'Andante). Presque trente ans après vint enfin le troisième. Guirlande passionnée, en somme, d'un veuf sexagénaire à sa seconde épouse Julie. Epoque aussi d'une légion d'honneur que cette musique réclamait pourtant de moins en moins. L'acmé, après l'étreignant appassionato, c'est ce surprenant et frénétique Presto (Lalo, satisfait, l'orchestra plus tard). Il sonne ici un peu trop fougueux et martelé pour qui l'entendrait plus arachnéen, tendance scherzo mendelssohnien ou du quatuor de Franck. Et devant ce Très lent d'une hauteur méditative quasi fauréenne, dire qu'un critique reprocha à Lalo de rester dans le ''wagnérisme, l'obscurité et les nuages'' ! Mais résumons, les intégrales enregistrées de ces oeuvres magnifiques ne sont guère qu'une demi-douzaine (les Parnassus, Florilège, Henry, Salomon, Barbican, plus un splendide troisième par le trio Jean Martin) et, malgré menues réserves, ces Leonore se classent tout près du sommet. (Gilles-Daniel Percet)

Édouard Lalo sat at one remove from the French Musical Establishment, eschewing both the back-scratching of the Conservatoire and its members’ impressionist ‘musiques parfumés’. Instead we have big-boned melody—material into which the expert members of the Leonore Piano Trio sink their bows and fingers with appreciative gusto.

.  Write Review
Customers who bought this product also purchased
Niels Wilhelm Gade : Musique de chambre, vol. 2. Ensemble MidtVest.
Niels Wilhelm Gade : Musique de chambre, vol. 2. Ensemble MidtVest.

Alphons Diepenbrock : Poèmes symphoniques. Hermus.
Alphons Diepenbrock : Poèmes symphoniques. Hermus.

Martin Luther : A Mighty Fortress is Our God. Chorals, motets et concertos sacrés. Grünert.
Martin Luther : A Mighty Fortress is Our God. Chorals, motets et concertos sacrés. Grünert.


Miklós Rózsa : Concerto pour violoncelle - Sinfonia Concertante. Wallfisch, Graffin, Wordsworth.
Miklós Rózsa : Concerto pour violoncelle - Sinfonia Concertante. Wallfisch, Graffin, Wordsworth.


Paul Kletzki dirige Brahms, Schubert et Beethoven.
Paul Kletzki dirige Brahms, Schubert et Beethoven.


Dohnányi, Janácek : Sonates pour violon. Shaham, Erez.
Dohnányi, Janácek : Sonates pour violon. Shaham, Erez.


Riccardo Zandonai : Francesca da Rimini, opéra. Vasileva, Mühle, Orozco, Graziani, Bollon.
Riccardo Zandonai : Francesca da Rimini, opéra. Vasileva, Mühle, Orozco, Graziani, Bollon.


La discothèque idéale de Diapason, vol. 1 / Mozart : Musique de chambre.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 1 / Mozart : Musique de chambre.


Alexander Alyabyev : Trios et quintette pour piano. Beethoven Trio Bonn.
Alexander Alyabyev : Trios et quintette pour piano. Beethoven Trio Bonn.


Bach : Suites pour violoncelle. Segev.
Bach : Suites pour violoncelle. Segev.


Gemmingen : Concertos pour violon n° 3 et 4. Gossec : Symphonie. Lessing, Schirmer, Weigle.
Gemmingen : Concertos pour violon n° 3 et 4. Gossec : Symphonie. Lessing, Schirmer, Weigle.


Satie : Socrate. Hannigan, de Leeuw.
Satie : Socrate. Hannigan, de Leeuw.


Jan Dismas Zelenka : Musique sacrée. Sampson, Outram, Blaze, Harvey, King.
Jan Dismas Zelenka : Musique sacrée. Sampson, Outram, Blaze, Harvey, King.


Egon Petri : Les enregistrements Columbia et Electrola.
Egon Petri : Les enregistrements Columbia et Electrola.


Schumann : Intégrale des œuvres symphoniques, vol. 5. Kopatchinskaja, Lonquich, Holliger.
Schumann : Intégrale des œuvres symphoniques, vol. 5. Kopatchinskaja, Lonquich, Holliger.


La discothèque idéale de Diapason, vol. 2 / Chopin : Œuvres pour piano.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 2 / Chopin : Œuvres pour piano.


Charles Munch dirige Poulenc, Debussy, Honegger, Vaughan Williams et Barber.
Charles Munch dirige Poulenc, Debussy, Honegger, Vaughan Williams et Barber.


Bizet : Œuvres pour piano. Vanhove
Bizet : Œuvres pour piano. Vanhove

Order Product

15,36 €
Catalogue Price : 21,95 €
IN STOCK
Ships within 24 hours!
Free Shipping is available for this item
Free Shipping Available!
Click here for more info

ClicMag of the month
ClicMag n°95 - 07/2021
ClicMag n°95 - 07/2021
Label Info
Hyperion
All CDs from this label
Label Website
Tell A Friend


Tell someone you know about this product.