FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Petits prix  BRIL95432
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Johann Georg Pisendel : Sonates pour violon. Plusa, Smith, Christy, Lievonen.
Diapason de juin 2017
Critique de Olivier Fourés
Page n° 110
Format : 1 CD
Durée totale : 01:19:20

Enregistrement : 25-28/01/2016
Lieu : Bunnik
Pays : Pays-Bas
Prise de son : Eglise / Stereo

Label : Brilliant
Référence : BRIL95432
EAN : 5028421954325
Code Prix : DM011A

Année d'édition : 2017
Date de sortie : 01/03/2017

Genre : Classique
Silvius Leopold Weiss (1686-1750)
Ouverture de la Sonate pour luth n° 39 en do
Presto de la Sonate pour luth n° 39 en do
Sarabande de la Sonate pour luth n° 40 en do

Johann Georg Pisendel (1687-1755)
Sonate pour violon et basse continue en do mineur
Sonate pour violon et basse continue en sol mineur
Sonate pour violon seul en la mineur

Tomasz Aleksander Plusa, violon
Robert Smith, violoncelle
Earl Christy, luth, théorbe
Ere Lievonen, clavecin

En prenant l'initiative d'écouter (et de publier) 4 sonates pour violon seul ou accompagné d'un continuo du dénommé Johann Georg Pisendel, né en 1687 en Bavière nous dit-on, ses 2 prénoms peuvent nous mettre sur le chemin de 2 de ses plus illustres contemporains (rafraichissons votre mémoire en vous rappelant que la célébrissime année 1685 avait vu naître rien moins que Bach, Haëndel, et même Scarlatti, excusez du peu). Il ne peut donc s'agir d'une coïncidence, même si on sait d'avance que l'intérêt sera moindre. On a le bon goût de débuter ce disque par une courte pièce pour luth seul de Silvius Leopold Weiss, qui a le mérite de nous mettre dans une jolie ambiance, élégante et distinguée, aidée par un jeu large et une belle prise de son. Puis nos quatre musiciens se rassemblent pour illustrer Pisendel, l'esthétique est évidemment toute autre que dans nos anciens souvenirs du son Erato et très vite une sensation de musique vraiment ancienne, propre certes mais tout de même un peu trop terne. On alterne ensuite avec le luth, puis une autre sonata pour violon (très) principal, semblant dominer un accompagnement assez fouillis, faisant disparaître le cello et les autres. On reste presque toujours en do, une variante en son ton relatif, la mineur, avec un diapason ni haut ni bas, et une ligne mélodique éloignée de celle des chefs d'oeuvre précités. De nouveau une alternance avec le luth, qui rompt un peu la monotonie ambiante, et on en sort plus instruit oui, mais impatient de réécouter le plus tôt possible, et même si c'est pour la millième fois notre Bach ou notre Haëndel chéris et préférés. (Marc Champigny)

Johann Pisendel was the German violinist of his age; one whose total mastery of the instrument, and its expressive possibilities as filtered through both the Italian and German styles prevalent in the high Baroque era, made a fundamental impression on both Telemann and Bach. Without Pisendel, it is fair to say, there would be no Sonatas and Partitas for solo violin; Pisendel’s own fiendish unaccompanied sonata served as a model to Bach and survives partially in a publication by his great friend Georg Philipp Telemann. As is the case with Bach, Pisendel’s ‘accompanied’ violin sonatas, in which the violin is joined by a continuo ensemble, are scarcely less demanding. They, too, are four-movement works, often in the classic slow-fast-slow-fast pattern laid down by Geminiani and Corelli and doubtless taught to Pisendel when he was a boy in Ansbach by Giuseppe Torelli, a musician in the court chapel and a fine composer in his own right. Further instruction was provided by the powerfully individual leader of music at the court chapel in Dresden, Johann David Heinichen; throughout his career, Pisendel enjoyed happy association, often close friendship, with the great composers of his day; later in life, these included both Telemann and Zelenka. Perhaps because of these associations, Pisendel set himself the highest standards in composition; unlike most of his contemporaries, he subjected what he wrote to continual correction and revision, which may also account for the relatively succinct nature of his output. Four such sonatas are presented here, and divided from each other by movements from the many lute sonatas by Pisendel’s exact contemporary Sylvius Leopold Weiss. They are played here by the young Czech early-music virtuoso, who in his own, extended booklet notes, gives an account not only of Pisendel’s life and work but also of his affinity with this music: ‘Each one was as surprisingly beautiful as the previous, and no less unique… [in Pisendel] the idiom of the violin is brought to its peak.’

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Leopold Kozeluch : Intégrale des sonates pour clavier, vol. 2. Soonjin Kim.
Leopold Kozeluch : Intégrale des sonates pour clavier, vol. 2. Soonjin Kim.

Pietro Domenico Paradisi : Intégrale des sonates pour clavecin. Simonetto.
Pietro Domenico Paradisi : Intégrale des sonates pour clavecin. Simonetto.

Friedrich Kuhlau : Œuvres instrumentales et orchestrales. Ponti, Lanzky-Otto, Wekre, Maga.
Friedrich Kuhlau : Œuvres instrumentales et orchestrales. Ponti, Lanzky-Otto, Wekre, Maga.


Borodin : Quintette pour piano - Quatuor à cordes n° 2. Lane, Quatuor Goldner.
Borodin : Quintette pour piano - Quatuor à cordes n° 2. Lane, Quatuor Goldner.


Jean-Pierre Rampal à Prague : Les enregistrements Supraphon.
Jean-Pierre Rampal à Prague : Les enregistrements Supraphon.


Séjourné, Ifukube : Lauda Concertata, œuvres pour marimba. Bacanu, Mandeal.
Séjourné, Ifukube : Lauda Concertata, œuvres pour marimba. Bacanu, Mandeal.


Charpentier : La Descente d'Orphée aux Enfers - La Couronne de Fleurs. Sheehan, Forsythe, O'Dette, Stubbs.
Charpentier : La Descente d'Orphée aux Enfers - La Couronne de Fleurs. Sheehan, Forsythe, O'Dette, Stubbs.


Beethoven, Reger : Sérénades pour flûte, violon et alto. Oliva, Parazzoli, Sanzo.
Beethoven, Reger : Sérénades pour flûte, violon et alto. Oliva, Parazzoli, Sanzo.


Paul Ben-Haim : Symphonie n° 2. Yinon.
Paul Ben-Haim : Symphonie n° 2. Yinon.


Bach : Œuvres vocales sacrées. Mields, Schachtner, Kristjansson, Berndt, Rademann.
Bach : Œuvres vocales sacrées. Mields, Schachtner, Kristjansson, Berndt, Rademann.


Giovanni Battista Grazioli : 12 sonates pour clavecin, op. 1 et 2. Minali.
Giovanni Battista Grazioli : 12 sonates pour clavecin, op. 1 et 2. Minali.


Musique à Dresde au temps d'Auguste II "Le Fort".
Musique à Dresde au temps d'Auguste II "Le Fort".


Giovanni Battista Pescetti : Intégrale de l'œuvre pour clavier. Bottini.
Giovanni Battista Pescetti : Intégrale de l'œuvre pour clavier. Bottini.


Rheinberger : Musique pour orgue. Guandalino.
Rheinberger : Musique pour orgue. Guandalino.


Tommaso Giordani : Six sonates, op. 4. Ruggeri, Uinskyte.
Tommaso Giordani : Six sonates, op. 4. Ruggeri, Uinskyte.


Giorgio Gentili : Sonates en trio, op. 1. Ensemble Soavi Affetti.
Giorgio Gentili : Sonates en trio, op. 1. Ensemble Soavi Affetti.


Nikolai Miaskovski : Sonates pour violoncelle. Magariello, Novarino.
Nikolai Miaskovski : Sonates pour violoncelle. Magariello, Novarino.


Juan Blas de Castro : L'œuvre pour voix et viole. Cantar Alla Viola.
Juan Blas de Castro : L'œuvre pour voix et viole. Cantar Alla Viola.

Commander ce produit

8,16 €
Prix catalogue : 11,66 €
INDISPONIBLE
En rupture de stock

ClicMag du mois
ClicMag n°106 - 07/2022
ClicMag n°106 - 07/2022
Infos label
Brilliant
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.