FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Petits prix  BRIL95973
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Alexandre Fiodorovitch Goedicke : Musique pour violon et piano. Parrino, Pentrella.
Diapason de avril 2022
Critique de Jean-Michel Molkhou
Page n° 77
Format : 1 CD
Durée totale : 01:03:31

Enregistrement : 2019-2020
Lieu : Castrezzato
Pays : Italie
Prise de son : Stereo

Label : Brilliant
Référence : BRIL95973
EAN : 5028421959733
Code Prix : DM011A

Année d'édition : 2021
Date de sortie : 01/12/2021

Genre : Classique
Alexandre Fiodorovitch Goedicke (1877-1957)
Sonate en la majeur, op. 10 n° 1
Sonate en ré majeur, op. 83 n° 2
Dix Pièces, op. 80

Francesco Parrino, violon (G. & A. Gagliano, Italie, 1790-1805)
Michele Pentrella, piano

Le patronyme sonne allemand : la famille Goedicke s’est installée au début du XIXème siècle en Russie à Moscou, où le jeune Alexander voit le jour en 1877 et où il mourra quatre-vingt ans plus tard. Un contemporain donc de Rachmaninov, Prokofiev, Chostakovitch. Mais ce n’est pas lui faire injure que d’observer qu’il n’a pas laissé la même trace que ses contemporains dans l’histoire de la musique russe. Goedicke est d’abord connu pour avoir été un organiste et un professeur remarqués (il a formé à peu près tous les noms qui comptent dans l’orgue russe du siècle passé). On découvre avec plaisir les deux sonates pour violon et piano ainsi que les dix pièces, à vocation pédagogique, « de difficulté moyenne en première position ». L’auteur des deux cantates « Gloire aux pilotes soviétiques » et « Joie de la patrie », Artiste du Peuple et Prix Staline (1948) ne se distingue par aucune audace harmonique ou formelle, Il reste dans un clacissisme qui se laisse écouter sans déplaisir, surtout sous l’archet et les doigts de l’excellent duo formé par les Italiens Francesco Parrino (violon) et Michele Pentrella (piano). (Jean-Pierre Rousseau)

A Russian musician, born in 1877 and a cousin of Medtner, Goedicke’s ephemeral fame was almost completely eclipsed in the Soviet era. He was neither rebel enough to attract the attention of the Western intellectual world, nor ambitious enough to carve out a career within the regime’s apparatus. Having completed his conservatory studies, in 1900 he competed as both composer and pianist in the third Rubinstein Competition in Vienna, winning the composition prize with his Konzertstu¨ck for piano and orchestra. Medtner, who also took part in the competition, recalls in his Memoirs that the prize for best pianist was given to the Belgian Emile Bosquet – whom he considered inferior to both himself and Goedicke – because the jury had developed a hostile attitude towards Russian pianists and did not want to bestow two prizes on Goedicke. In fact, Goedicke won in the composers’ category with the Violin Sonata Op.10, as well. That Violin Sonata, composed in 1899 (but published in 1901 by Jurgenson), is dedicated to Jan Hr?i´maly´, a Czech violinist and fellow-professor of Goedicke’s at the Moscow Conservatory. The sonata’s nickname, “Vesennjaja” (spring), is a clear reference to Rachmaninov’s song “Spring Waters” Op.14/11, which is quoted at the beginning of the first and the end of the final movement of Goedicke’s sonata. But even greater than the influence of Rachmaninov is that of German Romanticism. While Op.10 is a youthful work, the Violin Sonata Op.83, composed between 1948 and 1953 (but published only posthumously in 1972), is a clear rebuttal of Tikhon Khrennikov’s notorious anti-formalist attacks (on Shostakovich and Prokofiev, among others) from a composer shielded behind decades of academic tenure. The sonata reaches far into the past, even to early Beethoven, with a construction so formally impeccable as to seem almost provocatively anachronistic. On the other hand, the 10 Pieces Op.80 (“of average difficulty, in first position”), also dating from 1948, are wholly different. Effectively combining pleasant melody and the evocation of childhood, they fit with dignity in a line stretching from Schumann’s to Tchaikovsky’s Albums for the Young, shedding light on Goedicke’s prolific didactic side

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Saint-Saëns : Intégrale de l'œuvre pour orgue. Savino.
Saint-Saëns : Intégrale de l'œuvre pour orgue. Savino.

Jean Françaix : Musique pour vents. Chalvin.
Jean Françaix : Musique pour vents. Chalvin.

Fernand de la Tombelle : Œuvres pour orgue, vol. 2. Maryjewski.
Fernand de la Tombelle : Œuvres pour orgue, vol. 2. Maryjewski.


René de Boisdeffre : Œuvres pour violon et piano, vol. 3. Kacprzak, Mikolon, Komendarek-Tymendorf, Garnecki.
René de Boisdeffre : Œuvres pour violon et piano, vol. 3. Kacprzak, Mikolon, Komendarek-Tymendorf, Garnecki.


Sergei Rudnev : Musique pour guitare. Mamedkuliev, Illarionov, Begutov, Mityakov, Rudnev.
Sergei Rudnev : Musique pour guitare. Mamedkuliev, Illarionov, Begutov, Mityakov, Rudnev.


Simon Brixi : Magnificat et autres œuvres sacrées. Blazikova, Nosek, Hadek.
Simon Brixi : Magnificat et autres œuvres sacrées. Blazikova, Nosek, Hadek.


Alexandre Scriabine : Œuvres de jeunesse pour piano. Coombs.
Alexandre Scriabine : Œuvres de jeunesse pour piano. Coombs.


Debussy : Rêveries de Bilitis, musique pour deux harpes et voix. Duo Bilities.
Debussy : Rêveries de Bilitis, musique pour deux harpes et voix. Duo Bilities.


Chostakovitch, Koval, Sviridov : Œuvres chorales. Sandler.
Chostakovitch, Koval, Sviridov : Œuvres chorales. Sandler.


Alexandre Scriabine : Intégrale de l'œuvre pour piano. Alexeev.
Alexandre Scriabine : Intégrale de l'œuvre pour piano. Alexeev.


Bianca Maria Meda : Lacrime Amare, Motets. Capella Artemisia, Smith.
Bianca Maria Meda : Lacrime Amare, Motets. Capella Artemisia, Smith.


Sevcik, Auer : Œuvres pour violon et piano. Gran Duo Italiano.
Sevcik, Auer : Œuvres pour violon et piano. Gran Duo Italiano.


Ernest Shand : Musique pour guitare. Rocca.
Ernest Shand : Musique pour guitare. Rocca.


Arte de Tanger : La nouvelle méthode de clavier de Gonzalo de Baena. Frost.
Arte de Tanger : La nouvelle méthode de clavier de Gonzalo de Baena. Frost.


Bonifazio Asioli : Sonates pour violoncelle et pour piano. Galligoni, Violante.
Bonifazio Asioli : Sonates pour violoncelle et pour piano. Galligoni, Violante.


Felix & Fanny Mendelssohn : Quatuors à cordes. Takacs Quartet.
Felix & Fanny Mendelssohn : Quatuors à cordes. Takacs Quartet.


Reger : L'œuvre pour violon et piano - Intégrale des sonates pour violoncelle. Wallin, Pöntinen, Korupp, Meister.
Reger : L'œuvre pour violon et piano - Intégrale des sonates pour violoncelle. Wallin, Pöntinen, Korupp, Meister.


Haydn : Intégrale des sonates pour clavier. Van Oort, Dütschler, Hoogland, Kojima, Fukuda.
Haydn : Intégrale des sonates pour clavier. Van Oort, Dütschler, Hoogland, Kojima, Fukuda.

Commander ce produit

8,16 €
Prix catalogue : 11,66 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°104 - 05/2022
ClicMag n°104 - 05/2022
Infos label
Brilliant
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.