FrançaisEnglish
Advanced Search
Top  Catalog  Our Labels  Classical  Claves  CLA1811
MY ACCOUNT
MY WISHLIST
SHOPPING CART
Categories
Labels
Information
Pierre Wissmer : Œuvres concertantes. Zavaro, Leleu, Raynaud, Ricquebourg, Pâris.
Diapason from February 2019
Review de Gérard Condé
Page No. 107
4 de Classica
Classica from December 2018
Review de Jacques Bonnaure
Page No. 110
Format : 1 CD Digipack
Total Time : 01:17:54

Recording : 2017-2018
Location : Budapest
Country : Hongrie
Sound : Stereo

Label : Claves
Catalog No. : CLA1811
EAN : 7619931181127
Price Code : DM020A

Publishing Year : 2018
Release Date : 31/10/2018

Genre : Classical
Pierre Wissmer (1915-1992)
Concerto pour violon n° 2
Concertino pour trompette
Concertino-Croisière
Sonatine-Croisière pour flûte et harpe
Divertissement sur un Choral

Eva Zavaro, violon
Romain Leleu, trompette
Christel Raynaud, flûte
Anne Ricquebourg, harpe
Hungarian Symphony Orchestra
Alain Pâris, direction

L’impertinence est une vertu. Pierre Wissmer l’aura pratiquée tout au long de son œuvre que l’on redécouvre enfin. Alain Pâris ajoute à une discographie encore maigre quelques opus qui y manquaient. Jusque dans les pièces les plus brillantes se glissent une distance qui densifie le propos. L’esprit de divertissement qui rayonne dans la Sonatine-Croisière stylise des formules souvent abstraites, un vrai Delaunay en musique, comme le splendide Concertino-Croisière, harpe, flûte, cordes et piano, débordant de couleurs (je pense cette fois à Duffy). Cette musique de l’œil, composée par un créateur virtuose, émerveille dès le Divertissement sur un Choral, teintes chaudes, harmonies à la Honegger, piano dans l’orchestre, merveille hédoniste et joueuse typique de la première manière du compositeur. Lorsqu’on lui demande une pièce de concours pour la trompette, il écrit en 1959 un brillantissime Concerto au langage âpre qui n’est pas sans rappeler ceux de Jolivet, ici splendidement défendu par Romain Leleu (Delmotte le créa !). L’harmonie s’est durcie, les angles saillent, dans le clair, du sombre parait, à compter des années cinquante la syntaxe de Pierre Wissmer s’est tendue, produisant des chefs d’œuvre où son art abandonnait le vaste soleil des temps heureux. Et oui, lee Deuxième Concerto pour violon est bien l’un de ses opus majeurs, Allegro et Moderato sombres jusqu’à l’amer, final persiffleur, une toute grande œuvre à inscrire aux cotés des partitions signées Bartók ou Martinu (il partage avec ce dernier une suractivité rythmique patente). Bravo à Eva Zavaro ! Et si Claves nous enregistrait maintenant toutes les symphonies ? (Discophilia - Artalinna.com) (Jean-Charles Hoffelé)

Malgré une discographie assez documentée, le compositeur suisse Pierre Wissmer est méconnu en France. Il a pourtant fait l'essentiel de sa carrière à Paris (à la Schola Cantorum) puis au Mans où il enseigna la composition. Son œuvre abondante concerne tous les genres : neuf symphonies, concertos, musique de chambre, mélodies, opéras, ballets. Il s'agit ici d’œuvres concertantes composées entre 1938 et 1966. Le Divertissement pour petit orchestre basé sur un choral genevois assez austère est une suite de variations libres où se mêlent archaïsmes baroques et citations en clin d'œil. Page de jeunesse, il inaugure l'esprit hédoniste et l'orchestration chatoyante caractéristiques du style de Wissmer, style qui évoluera par la suite au gré des fréquentations du compositeur à Paris : Cocteau, Poulenc, Sauguet et Stravinski. L'écriture resserrée et contrapuntique (Allegro resoluto), quelques allusions au dodécaphonisme (molto moderato) et le final exubérant du Second Concerto pour violon (1959) expriment cette nouvelle tendance à la fois poreuse et émancipée. Les trois autres pages sont d'une nature plus illustrative, une commande pour le Concertino pour trompette destiné surtout à mettre en valeur l'instrument, et la Sonatine pour flûte et harpe et le Concertino « Croisière » ont l'allure d'affiches publicitaires pour des croisières en méditerranée mais signées des meilleurs, Paul Colin, Jean Carlu ou Cassandre. Rien à redire des différents solistes (Eva Zavaro (Violon) et Romain Leleu) et de l'orchestre hongrois dirigé par Alain Pâris, tous rompus à ce genre de répertoire. (Jérôme Angouillant)

During the first half of the twentieth century, many Swiss Romandy composers received parallel training in Germany and then in Paris, maintaining often afterwards, respective ties with both the Latin and German poles of their homeland. This was the case of Frank Martin. For the Genevan Pierre Wissmer, it was France, and this country alone, which would be his home base, in his life as in his creative aesthetics. Born in Geneva, Pierre Wissmer (1915-1992) studied music at the Conservatory of his native city, before leaving for Paris in 1935. He first worked with Roger-Ducasse, then acquired an authentic professional experience in Daniel-Lesur’s class of counterpoint at the Schola Cantorum. Over the years his style which could be defined as neo-classical, tended to move away from tonality and take on a more introspective language, particularly evidenced by his last symphonies. However, within this evolution, the perfection and refinement of contrapuntal writing and instrumentation are ever present in Wissmer’s art. Parallel to his career as a composer, the musician took on an important role as a pedagogue, leading him to teach harmony, orchestration and composition at the Schola Cantorum, the Le Mans Conservatory and the Geneva Conservatory of Music. Pierre Wissmer’s production includes all genres–apart from religious music – and willingly adopts classical genres such as the symphony (he will compose nine of them between 1938 and 1989), the concerto (a field he cultivates with delight, the sonata, the trio, the quartet, etc. He is also the author of an outstanding corpus of melodies, ballets, as well as several lyrical works, such as Marion ou la belle au tricorne which was a real success when it was premiered in Paris in 1951.

.  Write Review
Customers who bought this product also purchased
Hans Pfitzner : Musique de chambre. Wallin, Pöntinen.
Hans Pfitzner : Musique de chambre. Wallin, Pöntinen.

La discothèque idéale de Diapason, vol. 12 / Rachmaninov : Concertos pour piano - Œuvres symphoniques - Aleko - Vêpres.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 12 / Rachmaninov : Concertos pour piano - Œuvres symphoniques - Aleko - Vêpres.

Georg Caspar Schürmann : Cantates. Weser-Renaissance, Cordes.
Georg Caspar Schürmann : Cantates. Weser-Renaissance, Cordes.


Karel Ancerl : Enregistrements live, 1949-1968.
Karel Ancerl : Enregistrements live, 1949-1968.


Schumann, Chopin : Œuvres pour piano. Dabek.
Schumann, Chopin : Œuvres pour piano. Dabek.


Mozart, Brahms, Debussy : Œuvres pour piano. Marinescu.
Mozart, Brahms, Debussy : Œuvres pour piano. Marinescu.


Bach : Le clavier bien tempéré, douze préludes et fugues. Heidsieck.
Bach : Le clavier bien tempéré, douze préludes et fugues. Heidsieck.


Zelenka : Sonates en trio, ZWV 181. Ensemble Berlin Prag.
Zelenka : Sonates en trio, ZWV 181. Ensemble Berlin Prag.


Dvorák, Suk : Trio et quatuor pour piano. Tetzlaff, Hornung, Dörken, Weithaas, Powell, Helmchen.
Dvorák, Suk : Trio et quatuor pour piano. Tetzlaff, Hornung, Dörken, Weithaas, Powell, Helmchen.


Yuja Wang : Throught the Eyes of Yuja. Wang, Dudamel, Capuçon, Kavakos.
Yuja Wang : Throught the Eyes of Yuja. Wang, Dudamel, Capuçon, Kavakos.


Après un rêve. Œuvres pour violon et guitare. Duo Marcanto.
Après un rêve. Œuvres pour violon et guitare. Duo Marcanto.


Dvorák : Symphonie n° 9. Neumann.
Dvorák : Symphonie n° 9. Neumann.


Raul Koczalski : Concertos pour piano, vol. 1. Lawrynowicz, Caldi.
Raul Koczalski : Concertos pour piano, vol. 1. Lawrynowicz, Caldi.


L'école française du piano, vol. 1 : Marius-François Gaillard et Carmen Guilbert.
L'école française du piano, vol. 1 : Marius-François Gaillard et Carmen Guilbert.


Michael Tippett : Symphonies n° 1 et 2. Brabbins.
Michael Tippett : Symphonies n° 1 et 2. Brabbins.


Donizetti : Don Pasquale. Bruscantini, Noni, Valletti, Rossi.
Donizetti : Don Pasquale. Bruscantini, Noni, Valletti, Rossi.


Verdi : Giovanna d'Arco. Yeo, Ganci, Mangione, Leoni, Tebar, Boddeke, Greenaway.
Verdi : Giovanna d'Arco. Yeo, Ganci, Mangione, Leoni, Tebar, Boddeke, Greenaway.


Leonard Bernstein au Schleswig-Holstein Musik Festival. Leçons de musique, performances, conférences et masterclasses.
Leonard Bernstein au Schleswig-Holstein Musik Festival. Leçons de musique, performances, conférences et masterclasses.

Order Product

14,64 €
Catalogue Price : 20,92 €
IN STOCK
Ships within 24 hours!
Free Shipping is available for this item
Free Shipping Available!
Click here for more info

ClicMag of the month
ClicMag n°128 - 07/2024
ClicMag n°128 - 07/2024
Label Info
Claves
All CDs from this label
Label Website
Tell A Friend


Tell someone you know about this product.