FrançaisEnglish
Advanced Search
Top  Catalog  Opera  CM760304
MY ACCOUNT
MY WISHLIST
SHOPPING CART
Categories
Labels
Information
Mozart : Idoménée. Richter, Frenkel, Lungu, Nafornita, Netopil, Holten.
Classica from March 2023
Review de Pierre Flinois
Page No. 100
Format : 1 Blu-ray Disc
Total Time : 02:40:00

Recording : 01/02/2019
Location : Vienne
Country : Autriche
Sound : Live / PCM Stereo + DTS-HD Master Audio 5.1
Aspect Ratio : 16:9 / 1080i
Subtitles : IT, EN, DE, FR, KO, JP

Label : C Major Entertainment
Catalog No. : CM760304
EAN : 0814337016753
Price Code : DM040

Publishing Year : 2022
Release Date : 09/03/2022

Genre : Classical
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
"Idomeneo, re di Creta", K 366 (Idomenée, roi de Crète), opera seria en 3 actes

Bernard Richter, ténor (Idoménée)
Rachel Frenkel, mezzo-soprano (Idamante)
Irina Lungu, soprano (Elettra)
Valentina Nafornita, soprano (Ilia)
Pavel Kolgatin, ténor (Arbace)
Carlos Osuna, ténor (Grand-Prêtre de Neptune)
Peter Kellner, basse (l'Oracle)
Chor der Wiener Staatsoper
Martin Schebesta, direction
Orchester der Wiener Staatsoper
Tomas Netopil, direction
Kasper Holten, mise en scène

Quelle mouche a piqué Kaspar Holten, en général si respectueux des ouvrages ? Il ouvre l’Acte II par les premières scènes de l’Acte III. Un autre tour de bonneteau défigure cet Idomeneo, on vous laissera le trouver, qui n’en méritait pas tant en regard de ses strictes vertus musicales. La direction tout feu tout flammes de Tomas Netopil suffirait à le recommander, si mozartienne par l’allégement et la fulgurance, si fluide aussi, portant une distribution stellaire : sans aucun effort, avec pourtant dans le timbre une nuance héroïque, Bernard Richter triomphe des précipices vocaux où Mozart a voulu perdre son Idomeneo, rappelant que le ténor suisse avait déjà triomphé en Titus. Révélation, l’Illia façon Cotrubas de Valentina Nafornita, tout comme l’Idamante au timbre d’ambre de Rachel Frenkel, magique dans l’élégie : quel Sesto elle nous ferait. Alors qu’Irina Lungu force un peu son Elletra, que les petits rôles soient plus discrets, n’importe guère face à un tel trio de tête qui a vrai dire tient quasi tout l’opéra. (Discophilia - Artalinna.com) (Jean-Charles Hoffelé)

En 2019, le Staatsoper de Vienne reprenait une production de 2014 qui avait été très fraîchement accueillie en grande partie à cause de la direction compassée d’un Christoph Eschenbach copieusement hué. De la distribution initiale ne restent qu’Arbace et le Grand Prêtre, et c’est Tomas Netopil qui tient désormais la baguette. Retour de balancier : sa direction à lui est prosaïque et fiévreuse, confondant au début vitesse et dramatisation, empêchant chœur et chanteurs de simplement modeler leurs phrases (et induisant quelques décalages entre fosse et plateau). La régie du danois Kasper Holten n’est pas exempt de clichés : costumes « intemporels » (mais plutôt beaux !), miroir dans les cintres, carte de la Crète au sol, figurants suspendus dans les airs, balafre du roi matérialisant son dilemme intérieur… Elle tord aussi assez copieusement le bras à Mozart : texte et déroulement du livret modifiés, « intérêt » d’Idoménée pour Ilia, final grand-guignolesque et apparition sur scène de « La Voix » normalement invisible dont le compositeur avait si minutieusement calibré l’effet. Mais là où le librettiste montrait des pantins désemparés face à la volonté divine, Holten veut voir des êtres pleinement responsables dont certains seront pour cela châtiés non par les dieux, mais par le peuple : Idoménée hanté par des pulsions de mort (« l’ombra dolente » se démultiplie et ruisselle de sang, à la fois souvenir des victimes troyennes passées et annonce de celle à venir) ; Ilia et Idamante moins enfantins et soumis qu’à l’habitude… Au plan vocal, on est loin des distributions d’antan. L’Ilia ravissante de Valentina Nafornita sonne plus comme une Anna que comme la petite sœur de Pamina ; L’Idamante de Rachel Frenkel et l’Idoménée halluciné de Bernard Richter « font le job » ; Et même si elle est parfois audiblement en désaccord avec la battue du chef, c’est l’Elettra d’Irina Lungu (réputée une pure verdienne) qui rafle la mise. L’Idoménée de Mozart survit à tout cela : génial aménagement des codes du seria et de l’opéra glückiste, leçon de fluidité des transitions secco / accompagnato, chœurs somptueux, airs féminins craquants. Alors... (Olivier Eterradossi)

Idomeneo is considered as the first of the seven uncontested masterworks of Mozart’s dramatic oeuvre and it is perhaps even the most revolutionary and forward-looking of his work. In “Kasper Holten’s coherent production” (Die Presse) Bernard Richter was “a cultivated bright tenor with beautiful expressive moments” (Kronen Zeitung). “Valentina Nafornit¸a performed the role of Ilia with passion and reached every height with ease and Irina Lungu portrayed Elettra as a great tragic figure and unfolded her soprano with verve in the final aria” (Kurier). Conductor Tomáš Netopil provided with the orchestra “gripping moments from the virtuoso overture onwards” (Kronen Zeitung)

.  Write Review
Customers who bought this product also purchased
Auguste Fauchard : Intégrale de l'œuvre pour orgue. Flamme.
Auguste Fauchard : Intégrale de l'œuvre pour orgue. Flamme.

Alessandro Scarlatti : Toccatas et autres œuvres pour clavecin. Di Lisa.
Alessandro Scarlatti : Toccatas et autres œuvres pour clavecin. Di Lisa.

Giedymin Rodkiewicz : Œuvres pour piano. Lebiecki.
Giedymin Rodkiewicz : Œuvres pour piano. Lebiecki.


Karl Goldmark : Poèmes symphoniques, vol. 2. Bollon.
Karl Goldmark : Poèmes symphoniques, vol. 2. Bollon.


Bach : Variations Goldberg. Verlet.
Bach : Variations Goldberg. Verlet.


Haendel : Saul. Boesch, Arditti, Prohaska, Semenzato, Charlesworth, Moulds, Guth.
Haendel : Saul. Boesch, Arditti, Prohaska, Semenzato, Charlesworth, Moulds, Guth.


Mozart : Don Giovanni. Schrott, Tagliavini, Byström, Papatanasiu, Alder, Behle, Haenchen, Holten.
Mozart : Don Giovanni. Schrott, Tagliavini, Byström, Papatanasiu, Alder, Behle, Haenchen, Holten.


Nikolai Miaskovski : Intégrale des symphonies. Svetlanov.
Nikolai Miaskovski : Intégrale des symphonies. Svetlanov.


Les grands chefs : Kleiber, Solti, Bernstein, Karajan.
Les grands chefs : Kleiber, Solti, Bernstein, Karajan.


Jakov Gotovac : Ero the Joker, opéra. Kobic, Kordic, Muzek, Puskaric, Cikes, Repusic.
Jakov Gotovac : Ero the Joker, opéra. Kobic, Kordic, Muzek, Puskaric, Cikes, Repusic.


Krzysztof Meyer : Symphonie n° 9. Chrenowicz.
Krzysztof Meyer : Symphonie n° 9. Chrenowicz.


Dupont, Benoit : Concertos pour piano. Shelley.
Dupont, Benoit : Concertos pour piano. Shelley.


Mendelssohn : Te Deum. Bernius.
Mendelssohn : Te Deum. Bernius.


Kirill Petrenko dirige Josef Suk : Œuvres orchestrales.
Kirill Petrenko dirige Josef Suk : Œuvres orchestrales.


Cachua Serranita. Musiques, danses et hymnes sacrés du Nouveau Monde. Collegium Marianum, Semeradova.
Cachua Serranita. Musiques, danses et hymnes sacrés du Nouveau Monde. Collegium Marianum, Semeradova.


Chostakovitch, Koval, Sviridov : Œuvres chorales. Sandler.
Chostakovitch, Koval, Sviridov : Œuvres chorales. Sandler.


Beethoven : Missa Solemnis. Solti.
Beethoven : Missa Solemnis. Solti.


Mozart : Don Giovanni. D'Arcangelo, Concetti, Remigio, Papatanasiu, Iori, Miller, Frizza, Pizzi.
Mozart : Don Giovanni. D'Arcangelo, Concetti, Remigio, Papatanasiu, Iori, Miller, Frizza, Pizzi.

Order Product

29,28 €
Catalogue Price : 41,84 €
IN STOCK
Ships within 24 hours!
Free Shipping is available for this item
Free Shipping Available!
Click here for more info

ClicMag of the month
ClicMag n°127 - 05/2024
ClicMag n°127 - 05/2024
Label Info
C Major Entertainment
All CDs from this label
Label Website
Tell A Friend


Tell someone you know about this product.