FrançaisEnglish
Advanced Search
Top  Catalog  Our Labels  Classical  Berlin Classics  0300891BC
MY ACCOUNT
MY WISHLIST
SHOPPING CART
Categories
Labels
Information
Moussorgski : Tableaux d'une exposition - Une nuit sur le mont Chauve. Markevitch.
Format : 1 CD Digipack
Total Time : 00:43:09

Recording : 1973
Country : Allemagne
Sound : Stereo

Label : Berlin Classics
Catalog No. : 0300891BC
EAN : 0885470008912
Price Code : DM013A

Publishing Year : 2017
Release Date : 29/03/2017

Genre : Classical
Modest Moussorgski (1839-1881)
Tableaux d'une exposition
Poème symphonique "Une nuit sur le mont Chauve"

Gewandhausorchester Leipzig
Igor Markevitch, direction

Markevitch ou l'évidence de l'énergie et de la clarté. Cela ferait certes un portrait bien lacunaire si l'on ne se rappelait à quel point ces caractéristiques distinguant un chef d'orchestre parmi les plus géniaux résonnaient en accord parfait avec le sens aiguisé du rôle expressif des nuances de dynamique et la faculté de reconstruire intégralement un imaginaire où triomphe, magnifiée, exaltée, la couleur, valeur suprême de la musique russe dont l'occident musical hérita. L'art d'habiter les silences, de faire intervenir les pupitres en plans parfaitement définis par la netteté des attaques et l'homogénéité des groupes restructure notre perception de l'espace orchestral avec la fulgurance et la luminosité des toiles de Cézanne, cet autre révolutionnaire exact contemporain de Moussorgski qui donne tout autant l'impression d'avoir fait table rase, impression éclipsant fatalement une réalité plus complexe. Toutefois, c'est miracle qu'un esprit aussi analytique et rigoureux parvienne à ne pas atténuer mais au contraire magnifier ce qui fonde l'appel impérieux de cette musique : le dionysiaque et l'apollinien prompts à se fondre dans la danse tournoyante du populaire féerique et festif. Ne cherchons pas ici à retrouver de la version avec le Philharmonique de Berlin (1953) l'ardeur concentrée du geste décisif et le minimalisme esthétique de la phrase tendus vers la puissance dramatique qui pouvait mener jusqu'au doux frisson de l'effroi. Allons plutôt aiguiser nos sens à de toutes autres sollicitations. Suscitant fréquemment le désir de la ralentir pour contempler ses panoramas stéréophoniques adoucissant le deuil des sonorités berlinoises, la promenade leipzigeoise de 1973 s'imprègne d'un parfum très « Children's corner » dans la tendresse de l'évocation de ses rêveries renouvelées. Dans cette lecture où la tonalité de l'émerveillement s'affranchit des savoureuses dissonances de la radicalité de l'esprit synthétique caractérisant l'ambition avant-gardiste, les silences mûrissant les éclats ont gagné en épaisseur et en profondeur expressive, résonnant tel un point d'orgue du « monde d'hier » devant lequel sans cesse retarderait son apparition l'étincelante fonctionnalité d'un rouage de production de l'ère constructiviste dont la version berlinoise embrasait le sillon. La grande porte du rêve s'ouvre alors comme par enchantement. (Pascal Edeline)

Igor Markevitch enjoys a legendary reputation. He was successful both as a conductor of leading orchestras and as a composer and (university) lecturer. His pupils include Daniel Barenboim, Herbert Blomstedt and Wolfgang Sawallisch. In his autobiography Die Musik – mein Leben (music, my life) Barenboim recalls that Igor Markevitch had taught him “a personal, highly individual style of conducting”. In his Salzburg course he was “completely preoccupied with the clarity of the sound, the clarity of the rhythm and the clarity of the gesture”. In many ways it was these characteristics that Markevitch introduced to the collective consciousness of the orphaned late-60s Gewandhaus orchestra. 1968 had seen Václav Neumann resign his position as conductor in protest at the suppression of the “Prague Spring” and its echo in the publications of East Germany’s ruling Socialist Unity Party. Despite his short term of office, Neumann was able to advance from the Konwitschny era with a new approach to programming and a new style – by means of new or additional core repertoire and a leaner, more highly articulated sound. Markevitch was the ideal person to continue this task. Markevitch laid down his understanding of maintaining tradition through renewal with his 1973 Eterna recording of a work that is one of the world’s best known: Mussorgsky’s Pictures at an Exhibition in Maurice Ravel’s orchestration. Ravel’s version has clearly acquired more of a patina than the original piano version written half a century earlier, as even a first hearing of Markevitch’s recording proves. His interpretation suggest an imagined reorchestration of Mussorgsky’s work – rough and angular rather than polished and elegant. Without any patina. There is another work which was recorded for this production – Mussorgsky‘s symphonic poem Night on Bald Mountain.

.  Write Review
Customers who bought this product also purchased
Beethoven : Symphonies n° 1 et 4. Masur.
Beethoven : Symphonies n° 1 et 4. Masur.

Röntgen : Symphonies n° 8 et 15. Porcelijn.
Röntgen : Symphonies n° 8 et 15. Porcelijn.

Edition RadioMusiken, vol. 3 : Pièces et opéras radiophoniques. Theis.
Edition RadioMusiken, vol. 3 : Pièces et opéras radiophoniques. Theis.


Holst : Les Planètes. Karajan.
Holst : Les Planètes. Karajan.


Bruckner : Symphonie n° 7 en mi majeur. Böhm.
Bruckner : Symphonie n° 7 en mi majeur. Böhm.


Copland : Œuvres orchestrales. Bernstein.
Copland : Œuvres orchestrales. Bernstein.


Lukaszewski : Musica Sacra, vol. 2. Lukaszewski.
Lukaszewski : Musica Sacra, vol. 2. Lukaszewski.


Bartok : Mikrokosmos 6 et autres œuvres pour piano. Tiberghien.
Bartok : Mikrokosmos 6 et autres œuvres pour piano. Tiberghien.


Rimski-Korsakov : Schéhérazade, Capriccio espagnol, op. 34. Bernstein.
Rimski-Korsakov : Schéhérazade, Capriccio espagnol, op. 34. Bernstein.


Louis Spohr : Geliebte Dorette, musique pour violon et harpe. Duo Arparla.
Louis Spohr : Geliebte Dorette, musique pour violon et harpe. Duo Arparla.


Elgar : Concerto pour violoncelle - Sérénade pour cordes. Tortelier, Groves.
Elgar : Concerto pour violoncelle - Sérénade pour cordes. Tortelier, Groves.


Julius Röntgen : Symphonies n° 9 et 21 - Sérénade. Porcelijn.
Julius Röntgen : Symphonies n° 9 et 21 - Sérénade. Porcelijn.


Karol Szymanowski : Œuvres pour violon et piano. Duo Brüggen-Plank.
Karol Szymanowski : Œuvres pour violon et piano. Duo Brüggen-Plank.


Reimann, Henze, Rihm : Unanswered Love, œuvres pour soprano et orchestre. Banse, Poppen.
Reimann, Henze, Rihm : Unanswered Love, œuvres pour soprano et orchestre. Banse, Poppen.


Beethoven, Franck : Sonates pour violoncelle et piano. Trainini, Burato.
Beethoven, Franck : Sonates pour violoncelle et piano. Trainini, Burato.


Bortnianski, Schnittke : Confessions of Faith, concertos pour chœur. Joost.
Bortnianski, Schnittke : Confessions of Faith, concertos pour chœur. Joost.


Mozart : Symphonies n° 39 et 40. Suitner.
Mozart : Symphonies n° 39 et 40. Suitner.


Wagner : Ouvertures et Préludes. Wakasugi.
Wagner : Ouvertures et Préludes. Wakasugi.

Order Product

9,60 €
Catalogue Price : 13,72 €
UNAVAILABLE
Currently out of stock

ClicMag of the month
ClicMag n°92 - 04/2021
ClicMag n°92 - 04/2021
Label Info
Berlin Classics
All CDs from this label
Label Website
Tell A Friend


Tell someone you know about this product.