FrançaisEnglish
Advanced Search
Top  Catalog  Opera  HC20062
MY ACCOUNT
MY WISHLIST
SHOPPING CART
Categories
Labels
Information
Christian Cannabich : Electra. Redfern, Schmitt, Bornträger, Boullu, Bernius.
Diapason from May 2021
Review de Simon Corley
Page No. 84
Format : 1 CD
Total Time : 00:53:01

Recording : 24/02/2019
Location : Stuttgart
Country : Allemagne
Sound : Live / Stereo

Label : Haenssler Classic
Catalog No. : HC20062
EAN : 0881488200621
Price Code : DM018A

Publishing Year : 2020
Release Date : 10/03/2021

Genre : Classical
Christian Cannabich (1731-1798)
Electra, mélodrame en 1 introduction et 5 scènes

Isabelle Redfern (Electra)
Bernd Schmitt (Orest)
Sigrun Bornträger (Soldat)
Isolde Assenheimer (Chiron)
Jo Jung (voix des nuages)
Clémence Boullu (Klytämnestra)
Hofkapelle Stuttgart
Frauenstimme des Kammerchor Stuttgart
Frieder Bernius, direction

Mozart lui-même fut surpris par l’audace d’une nouvelle forme musicale apparue dans les années 1770. Non pas une nouvelle proposition lyrique, mais plutôt un nouveau genre théâtral : le mélodrame, où la voix parlée faisait son intrusion dans la musique. Ce qui retint l’attention de Mozart, en plus de ce récitatif à plusieurs voix où la musique se faisait le réceptacle des émotions, était la langue choisie : l’allemand. On peut imaginer que Mozart balança un certain temps entre mélodrame et Singspiel, choisissant finalement le second, y revenant même. L’Electra de Cannabich, créé en 1781, constitue l’un des sommets du genre, avec son orchestre lyrique, souvent saisissant par sa poésie, qui se souvient de Gluck. Ses scènes brèves mais puissantes, organisées dans un continuo qui culmine dans les quatrièmes et cinquièmes divulguent un genre totalement oublié dont Weber se souviendra pour la Gorge aux loups de son Freischütz, et Richard Strauss pour la supplique de l’Impératrice de sa Femme sans ombre. C’est justice de voir Frieder Bernius et ses musiciens ressusciter cette partition oubliée qui donne envie d’en savoir plus et sur le compositeur, et sur le mélodrame qui aura aussi conquis les scènes françaises, on l’oublie trop. (Discophilia - Artalinna.com) (Jean-Charles Hoffelé)

Christian Cannabich (1731-1798) violoniste, compositeur et chef du célèbre orchestre de la cour de Mannheim se lie d’amitié avec Mozart en 1777 qui enseigne à sa fille Rosina et écrit : « Il a une fille qui joue tout à fait gentiment du piano ; afin de m’en faire tout à fait un ami, je travaille en ce moment à une sonate pour Mlle sa fille » - lettre de Mozart, 4 novembre 1777-. Cannabich porte l’orchestre Mannheim à Munich, suite au déménagement de la cour de l’électeur Karl-Theodor, et compose en 1780 son unique mélodrame - genre apparu à la fin du XVIIIème siècle en France dont les allemands s’emparent jusque dans les années 1930 – Electra, dans un style résolument tourné vers le « Sturm und Drang ». L’orchestre fait la part belle aux bois et aux cors (quatre en tout) et dénote d’une grande technique d’écriture pour rehausser la palette de sentiments évoquant le tragique trio Atrides : Electre, Clytemnestre et Oreste. Dans cet enregistrement public de 2019, la Hofkapelle et le Kammerchor de Stuttgart sous la direction de Frieder Bernius ne forcent pas le trait mais suivent les comédiens d’une précision d’horloger. Seul regret un livret réservé aux germanistes et anglophiles, dommage pour un style d’origine francophone ! (Florestan de Marucaverde)

From its beginnings in France, the melodrama established itself in the 1770s as an independent form of music drama, with particular success in the German-speaking territories. The newly introduced combination of speech and instrumental music was in keeping with the zeitgeist. Christian Cannabich (1731-1798) himself – at first leader of the orchestra, then director of instrumental music at the court of Elector Carl Theodor – was one of those who engaged with the new form of music drama. Cannabich, who mostly composed symphonies, chamber music and ballet suites, created the stage work Electra in 1781 with a setting of words by Mannheim’s intendant von Dalberg. Frieder Bernius’s work is recognised and respected worldwide. He is in demand both as conductor and as teacher. The foundation stone for his exceptional career was laid back in 1968 when he established the Kammerchor Stuttgart. The founding of the Barockorchester Stuttgart and the Klassische Philharmonie Stuttgart in 1991 confirmed Fieder Bernius’s stylistic versatility. Whilst the Baroque Orchestra is dedicated to the music of the 18th century played on historical instruments, the Klassische Philharmonie performs works from the 19th to the 21st century on modern instruments. Founded in 2006, the Stuttgart Hofkapelle is a special ensemble for the music of the early 19th century

.  Write Review
Customers who bought this product also purchased
William Primrose joue les grandes œuvres pour alto.
William Primrose joue les grandes œuvres pour alto.

Schubert : Impromptus - Sonate Arpeggione. Firkusny, Rostropovich, Britten.
Schubert : Impromptus - Sonate Arpeggione. Firkusny, Rostropovich, Britten.

Jan van Gilse : Eine Lebensmesse, oratorio. Melton, Romberger, Sadnik, Baykov, Stenz.
Jan van Gilse : Eine Lebensmesse, oratorio. Melton, Romberger, Sadnik, Baykov, Stenz.


Martial Solal : Coming Yesterday, Live at Salle Gaveau 2019.
Martial Solal : Coming Yesterday, Live at Salle Gaveau 2019.


Bach : Messe en si mineur. Gli Angeli, MacLeod.
Bach : Messe en si mineur. Gli Angeli, MacLeod.


Theodorakis : Canto General, oratorio. Schilinski, Cattaneo, von Both, Griessler.
Theodorakis : Canto General, oratorio. Schilinski, Cattaneo, von Both, Griessler.


Johann Wilhelm Hertel : Concertos & Sinfonias. Messerschmidt, Schönheit.
Johann Wilhelm Hertel : Concertos & Sinfonias. Messerschmidt, Schönheit.


René de Boisdeffre : Œuvres pour violon, violoncelle et piano. Kacprzak, Urbanowicz, Sawicka, Mikolon.
René de Boisdeffre : Œuvres pour violon, violoncelle et piano. Kacprzak, Urbanowicz, Sawicka, Mikolon.


Boris Tichtchenko : Symphonie n° 2. Chivzhel.
Boris Tichtchenko : Symphonie n° 2. Chivzhel.


Cantates baroques de Noël d'Allemagne centrale, vol. 2. Stadler, Wagner, Kunath, Bischoff, Schwandtke, Jung.
Cantates baroques de Noël d'Allemagne centrale, vol. 2. Stadler, Wagner, Kunath, Bischoff, Schwandtke, Jung.


Joseph Bodin de Boismortier : Sonates pour 2 flûtes. Martignano, Ventimiglia.
Joseph Bodin de Boismortier : Sonates pour 2 flûtes. Martignano, Ventimiglia.


Tchaikovski : Eugène Onéguine. Milashkina, Nesterenko, Cherkasov.
Tchaikovski : Eugène Onéguine. Milashkina, Nesterenko, Cherkasov.


Grisey : Les Espaces acoustiques
Grisey : Les Espaces acoustiques


Bach : Les Ouvertures, BWV 1066-1069 (versions originales). Mortensen.
Bach : Les Ouvertures, BWV 1066-1069 (versions originales). Mortensen.


Théodore Dubois : Quatuor et quintette pour piano. Triendl, Karmon, Spahn, Schilli, Kreynacke.
Théodore Dubois : Quatuor et quintette pour piano. Triendl, Karmon, Spahn, Schilli, Kreynacke.


Johann Nepomuk David : Cinq trios à cordes. David-Trio.
Johann Nepomuk David : Cinq trios à cordes. David-Trio.


Rachmaninov : Les Vêpres, op. 37. Arkhipova, Rumyantsev, Polyansky.
Rachmaninov : Les Vêpres, op. 37. Arkhipova, Rumyantsev, Polyansky.


François-Joseph Gossec : Requiem - La Nativité. Scholl, Bertin, Snellings, Van Kerckhove, Gagné, Musse, Heyerick.
François-Joseph Gossec : Requiem - La Nativité. Scholl, Bertin, Snellings, Van Kerckhove, Gagné, Musse, Heyerick.

Order Product

13,20 €
Catalogue Price : 18,86 €
IN STOCK
Ships within 24 hours!
Free Shipping is available for this item
Free Shipping Available!
Click here for more info

ClicMag of the month
ClicMag n°106 - 07/2022
ClicMag n°106 - 07/2022
Label Info
Haenssler Classic
All CDs from this label
Label Website
Tell A Friend


Tell someone you know about this product.