FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  CPO  CPO777826
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Tor Aulin : Concertos pour violon n° 1-3. Wallin, Manze.
Diapason de mai 2018
Critique de Jean-Michel Molkhou
Page n° 90
Format : 1 CD
Durée totale : 01:16:19

Enregistrement : 18-21/09/2012
Lieu : Helsingborg
Pays : Suède
Prise de son : Stereo

Label : CPO
Référence : CPO777826
EAN : 0761203782628
Code Prix : DM021A

Année d'édition : 2018
Date de sortie : 07/03/2018

Genre : Classique
Tor Aulin (1866-1914)
Concerto pour violon n° 1, op. 7
Concerto pour violon n° 2, op. 11
Concerto pour violon n° 3, op. 14

Ulf Wallin, violon
Helsingborg Symphony Orchestra
Andrew Manze, direction

Trois concertos lyriques, tour à tour discrets, sensibles puis endiablés et fantasques, écrits en l’espace de six ans par un jeune-homme dans sa vingtaine. Trois opus merveilleux d’invention, de liberté, qui peuvent sans rougir regarder en face les ouvrages concertants de Sinding, autrement plus extravertis. C’est qu’Aulin, génie tourmenté, aura été avec Stenhammar le grand compositeur du romantisme suédois, ils étaient d’ailleurs liés par une amitié et une admiration réciproque, Aulin cham pionnera ses Quatuors avec son propre ensemble, et dirigera sa Première Symphonie. Violoniste virtuose – Vieuxtemps admirait sa technique – il aura réussi dans ses trois concertos à développer une lyrique touchante qui se libère des carcans formels : son archet est rapsode, ce qu’a bien saisi le formidable Ulf Wallin qui voulait à toute force enregistrer ce triptyque. Andrew Manze l’accompagne de sa battue évocatrice, éclairant cet orchestre sombre où s’esquissent des paysages psychologiques surprenant : le discours de Tor Aulin abonde en surprises, il force l’admiration par son coté divagant qui semble vous dire des secrets à l’oreille. Si les deux premiers Concertos ont disparu des salles de concert– on peut aujourd’hui mesurer l’importance de cette injustice - le Troisième est demeuré un tant soit peu au répertoire des violonistes scandinaves, chef d’œuvre du genre pour lequel Stenhammar batailla, conscient que son ami y avait résumé tout son art : le dialogue du violon avec les bois qui introduit la partition, la romance aux demi-teintes magiques de l’andante, le final capricieux comme du Berwald, quelle œuvre en effet ! Musique magnifique, totalement oubliée, révélée ici dans toute sa poésie (Discophilia - Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

Chef d’orchestre, violoniste et compositeur suédois, Tor Aulin laisse trois concertos écrits entre 1890 et 1896 qui témoignent de sa maîtrise et de son instrument et de l’orchestre, tout comme de la richesse de son inspiration. Au-delà des échos inévitables de Brahms, Grieg ou Dvorak qu’on y retrouve, ce sont des oeuvres de très belle facture qui viennent enrichir utilement notre connaissance du répertoire violonistique du XIX° siècle. Le premier concerto, d’une forme originale en un seul mouvement dont la cadence occupe un bon quart, est en particulier une page frappante. L’excellent Ulf Wallin, violoniste suédois souvent salué pour ses réalisations discographiques inspirées et originales ressuscite ces partitions injustement délaissées avec un brio incontestable. Il bénéficie de surcroît de l’accompagnement précis et enthousiaste de l‘orchestre de Helsingborg, mené avec fougue par Andrew Manze, son chef principal de 2006 à 2014. Superbe enregistrement qui réhabilite des œuvres dignes de reprendre place au répertoire, à côté par exemple des trois concertos plus connus de Max Bruch. A découvrir absolument. (Richard Wander)

Tor Aulin was primarily a violin virtuoso and the first violinist of a world-famous string quartet. He had received in-depth training from the celebrated violinist Emil Sauret in Berlin and during the 1890s was regarded as Scandinavia’s leading violin soloist. He was on close personal terms with Henri Marteau, Edvard Grieg, and Wilhelm Stenhammar, and the outstanding pianist Stenhammar often accompanied him. Aulin also made a name for himself as a composer. While his first two violin concertos are classified as exotic works even in Sweden, the third concerto composed in 1896 and thereupon published in Leipzig is something like a favorite. While composing it Aulin must have been thinking of Max Bruch’s exemplary Concerto in G minor, a work that he performed many times – and yet his own imagination and personality are recognizable in this new creation. The elegant and virtuosic work flows with a rich melodic stream of dramatic and lyrical quality.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Sviatoslav Richter joue Schubert, Schumann et Brahms.
Sviatoslav Richter joue Schubert, Schumann et Brahms.

Schoenberg : Pierrot lunaire. Pilarczyk, Bergmann, Castagner, Boulez.
Schoenberg : Pierrot lunaire. Pilarczyk, Bergmann, Castagner, Boulez.

Tchaikovski : Intégrale des symphonies. Jurowski.
Tchaikovski : Intégrale des symphonies. Jurowski.


L'Orchestre Philharmonique de Strasbourg fête ses 150 ans. Œuvres Symphoniques de Bizet, D'Indy et Strauss. Lombard, Guschlbauer, Latham-Koenig.
L'Orchestre Philharmonique de Strasbourg fête ses 150 ans. Œuvres Symphoniques de Bizet, D'Indy et Strauss. Lombard, Guschlbauer, Latham-Koenig.


John Rutter : Requiem & autres œuvres vocales. Layton.
John Rutter : Requiem & autres œuvres vocales. Layton.


Anatol Vieru : Symphonies n° 2 et 7. Monighetti…
Anatol Vieru : Symphonies n° 2 et 7. Monighetti…


Chostakovitch : Sonate pour violon - Trios pour piano. Gringolts, Haefliger, Vonsattel.
Chostakovitch : Sonate pour violon - Trios pour piano. Gringolts, Haefliger, Vonsattel.


Bartók, Kurtág, Ligeti : Quatuors à cordes. Quatuor Armida
Bartók, Kurtág, Ligeti : Quatuors à cordes. Quatuor Armida


Colin Matthews : Concertos pour violon et violoncelle. Josefowicz, Karttunen, Knussen, Chailly, Gamba.
Colin Matthews : Concertos pour violon et violoncelle. Josefowicz, Karttunen, Knussen, Chailly, Gamba.


Mozart : La Flûte enchantée. Said, Piskorski, Özkan, Summer, Orlowsky, Ficher, Stein.
Mozart : La Flûte enchantée. Said, Piskorski, Özkan, Summer, Orlowsky, Ficher, Stein.


Ligeti : Kammerkonzert, Lux aeterna…
Ligeti : Kammerkonzert, Lux aeterna…


Alfred Schnittke : Requiem. Olés-Blacha, Korybalska, Kuk, Maroszek, Sutowicz, Stasiowska-Chrobak.
Alfred Schnittke : Requiem. Olés-Blacha, Korybalska, Kuk, Maroszek, Sutowicz, Stasiowska-Chrobak.


Song of the North. 441 Hz Chamber Choir, Wilczewska.
Song of the North. 441 Hz Chamber Choir, Wilczewska.


La discothèque idéale de Diapason, vol. 11 / Bruckner : Symphonies et Messes.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 11 / Bruckner : Symphonies et Messes.


Agostino Steffani : Duos d'amour et de la passion. Forsythe, Immler, Guglielmi, O'Dette, Stubbs.
Agostino Steffani : Duos d'amour et de la passion. Forsythe, Immler, Guglielmi, O'Dette, Stubbs.


Une soirée au Royal Opera House.
Une soirée au Royal Opera House.


George Robert joue Michel Legrand : Arrangements pour saxophone.
George Robert joue Michel Legrand : Arrangements pour saxophone.


Arnold Krug : Sextuor à cordes. Ensemble Linos.
Arnold Krug : Sextuor à cordes. Ensemble Linos.

Commander ce produit

15,36 €
Prix catalogue : 21,95 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°60 - 05/2018
ClicMag n°60 - 05/2018
Infos label
CPO
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.