FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Petits prix  BRIL95788
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Musique romantique pour hautbois, basson et orgue. Trio Andrea Palladio.
Format : 1 CD
Durée totale : 01:03:20

Enregistrement : 3-4/08/2017
Lieu : Vicenza
Pays : Italie
Prise de son : Stereo

Label : Brilliant Classics
Référence : BRIL95788
EAN : 5028421957883
Code Prix : DM009A

Année d'édition : 2018
Date de sortie : 31/10/2018

Genre : Classique
Theodore Lalliet (1837-1892)
Terzetto, op. 22

Heinrich Molbe (1835-1915)
Amourette faunienne, op. 73

Giuseppe Verdi (1813-1901)
Caprice pour hautbois et orgue

Carl Friedemann (1862-1952)
Ehestandsgeplauder, Musikalischer Scherz, op. 54

Stanislas Verroust (1814-1863)
Fantaisie et Variations, op. 54 "sur les plus jolis motifs de Il Corsaro de G. Verdi"

Eugène Jancourt (1815-1901)
Concertino, op. 40 d'après E. Methfessel

Trio Andrea Palladio
Michele Antonello, hautbois
Steno Boesso, basson
Enrico Zanovello, orgue

Cet enregistrement est à peu près dépourvu d'intérêt. L'œuvre de Friedemann enregistrée ici — une espèce de polka — tient du flonflon, de la musique qu'on trouve sur les cartes perforées des orgues de Barbarie (et il y a bien mieux que cela dans le genre), ou de la musique militaire. L'« Amourette faunienne » de Molbe est d'une expressivité pataude et lourde, répétitive, et d'une sentimentalité parfois bien mièvre. Le Terzetto de Lalliet est en réalité une transcription : l'orgue n'a normalement rien à y faire, la pièce a été conçue pour piano, hautbois et basson. Ainsi jouée, elle est bouffie, grasse, et parfois presque ridicule. Des effets grossiers, faciles, dans une musique où la légèreté parvient à être empesée. Dans la pièce de Jaucourt, la partie de hautbois et de basson est un peu plus élaborée, mais l'ensemble est sans originalité et inutilement bavard. La pièce de Verdi, est, là aussi, une transcription pour orgue et basson d'une pièce de jeunesse pour basson et orchestre (découverte en 2001) qui n'ajoute rien à la gloire du compositeur. Si les variations de Verroust sur « les plus jolies pages » (sic) du Corsaire de Verdi témoignent d'une écriture plus fouillée, ce compositeur ne recule toutefois pas devant les effets grandiloquents, pompeux ou devant la « musiquette ». (Bertrand Abraham)

Arrangements and original works for an unusual combination, celebrating the virtuosity of the Romantic-era bassoon. Musicians’ desire to improve the agility and power of their instruments has always tended to go hand in hand with technological development: we may think of Bach and his organ and Beethoven and his piano as well as performer-composers such as Paganini and, in our own time, Jörg Widmann. Through the course of the 19th century the organ was also evolving, transcending the image of an exclusively liturgical instrument and gaining ground – and indeed range of tone-colours – in concertante roles. Another 19th-century case in point was Eugène Jancourt, the bassoon virtuoso and composer, who brought about important changes in his instrument in order to extend its expressive potential. A longstanding performer and teacher at the Paris Conservatoire, he wrote a Concertino which transfers well to this combination of bassoon and organ, as does a Verdian rarity, discovered as recently as 2001, the youthful Capriccio. A contemporary of Jancourt’s was the French oboist, composer and conductor Théodore Lalliet, who played solo oboe in the orchestra of the Paris Opera. His Op.22 Terzetto was conceived as a piano trio, but the fluid instrumental dialogue gains an attractive mellifluousness in this combination of oboe, bassoon and organ. Ehestandsgeplauder (Wedding Chatter) by Carl Friedemann and Amourette faunienne by Heinrich Molbe are lighter occasional pieces. Verdi’s Capriccio is complemented here by the inclusion of the Fantasie et Variations for oboe on themes of Il Corsaro. Its composer, Stanislas Verroust, studied music in Paris, where he then made a name for himself as an oboist and violinist as well as composing for the oboe and devoting time to teaching. This combination of repertoire is unrivalled in the catalogue. The recording was made in 2017 at the cathedral in Vicenza, which hosts an organ built by Giovanni Battista De Lorenzi in 1878, replete with the technical innovations that enable rapid execution of the quicksilver shifts in volume and tonecolour demanded by this music.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Polibio Fumagalli : Œuvres pour orgue. Ruggeri.
Polibio Fumagalli : Œuvres pour orgue. Ruggeri.

Louis-Claude Daquin : Nouveau Livre de Noëls. Falcioni.
Louis-Claude Daquin : Nouveau Livre de Noëls. Falcioni.

Hoffmeister : Sérénades pour vents. + Catalogue CPO 2015/2016.
Hoffmeister : Sérénades pour vents. + Catalogue CPO 2015/2016.

Commander ce produit

6,72 €
Prix catalogue : 9,60 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°66 - 12/2018
ClicMag n°66 - 12/2018
Infos label
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.