FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Petits prix  BRIL95967
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Rudolf Escher : Œuvres chorales et orchestrales - Musique de chambre. Spanjaard, Chailly.
Format : 3 CD
Durée totale : 02:40:51

Enregistrement : 1988-1997
Pays : Pays-Bas
Prise de son : Stereo

Label : Brilliant Classics
Référence : BRIL95967
EAN : 5028421959672
Code Prix : DM017A

Année d'édition : 2020
Date de sortie : 29/07/2020

Genre : Classique
Rudolf Escher (1912-1980)
Concerto pour orchestre à cordes
Musique pour l'Esprit en Deuil
Le Tombeau de Ravel
Trio à cordes
Transformations
Réminiscences
Trio pour clarinette, alto et piano
Songs of Love and Eternity (Emily Dickinson)
These are the days when birds come back
Wild nights !
Heart, we will forget him !
The wind tapped like a tired man
To make a prairie it takes a clover
Poems, first and second series (Emily Dickinson)
I taste a liquor never brewed
Le vrai visage de la paix par Picasso et Eluard
Ciel, ari et vents (Pierre de Ronsard)
Ode
Chanson
Sonnet
3 Poèmes de W.H. Auden
If I could tell you
A curse
Warm are the sill and lucky miles

Jacques Zoon, flûte
Herman de Boer, clarinette
Bart Schneemann, hautbois
Ronald Hoogeveen, violon
Zoltan Benyacs, alto
Dmitri Ferschtamn, violoncelle
Glen Wilson, clavecin
Frank van de Laar, piano
Netherlands Chamber Choir
Ed Spanjaard, direction
Concertgebouw Orchestra
Ricardo Chailly, direction

La musique de Rudolf Escher (1912-1980) se positionne, dans la lignée de Ravel et Debussy, comme essentiellement tonale. En mai 1940, Rotterdam, où vit alors Escher, est copieusement bombardée : la plupart de ses partitions disparaissent sous les décombres. Dès l’année suivante l’homme travaille à Musique Pour L’Esprit En Deuil (1941-1943), dont l’humeur pesante, terriblement maussade, résonne des échos de la guerre, ses exactions, ses morts et ses deuils. Concerto Pour Orchestre A Cordes (1947-1948), écrit au sortir du conflit, contraste par son alternance de moments exaltés et sereins - John Cage admirait le Concerto, à la stupéfaction d’Escher, qui détruisit la partition en 1960 (une copie sur microfilm a survécu). Ses expérimentations (électronique et sérialisme), à la fin des années 1950, des préceptes avant-gardistes d’une époque qui taxait d’obsolètes les modèles structurels jusqu’alors en vogue, entrent en conflit avec son attrait pour la tonalité : la plupart des pièces écrites dans la première moitié des années 1960 restent ainsi inachevées, irrésolues. Le Tombeau de Ravel est un hommage au maître français, dont il avait visité la demeure, et ses trios, expressifs en même temps que structurés montrent sa maîtrise de l’équilibre émotion/raison. Les œuvres chorales témoignent des qualités de poète d’Escher, qui était aussi critique et peintre. (Bernard Vincken)

The most extensive survey on record of a major Dutch 20th-century composer, featuring some of the country’s most distinguished musicians. Born in 1912, Rudolf Escher had not yet turned 30 when, in the depths of the Second World War, he began the score which would at a stroke make him the most important living composer in the Netherlands. Premiered by the Concertgebouw Orchestra in 1947, Musique pour l'esprit en deuil (1941–3) – ‘Music for the grieving spirit’ – is a 20-minute score of intense, brooding pathos, inevitably overwhelmed by the shadow of conflict and a worthy counterpart to contemporary works such as Honegger’s Liturgique Symphony. Live recordings conducted by Eduard van Beinum and Bernard Haitink have been published, but this beautifully prepared studio recording is the work of their successor as music director of the Concertgebouw, Riccardo Chailly, who did so much to reconnect the orchestra with the music of our time during his tenure. Musique pour l'esprit en deuil is paired here with the Concerto for String Orchestra (1947-48), which attracted the admiration of John Cage, perhaps more for its surprising points of serenity than its Bartokian passages of tension and exhilarated release. Choral music occupied a significant place in Escher’s fairly slender output. As a teacher and writer on music, a painter and a poet, Escher first thoroughly absorbed the poetry he was setting to music, then carefully devised his treatment of the words to make them both singable and understandable. His choice of poets – Paul Eluard, WH Auden,Emily Dickinson – is notable for its response to text which makes the language new again. The same is true of Ciel, air et vents, a cycle of three songs to words by the 16th-century French poet Pierre Ronsard. The disc of chamber music opens with Le Tombeau de Ravel, composed in 1952 after Escher’s visit to the French composer’s house, and laid out as a sequence of oblique Baroque dances in homage to Ravel’s own Le Tombeau de Couperin. The two trios that follow – for strings (1959) and for clarinet, viola and piano (1979) – take Escher’s tonal idiom to its outer limits while always holding expressiveness and structural control, drama and technique, emotion and intellect in perfect balance.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Veltmann : Tra I Tempi
Veltmann : Tra I Tempi

Petr Eben : Intégrale de l'œuvre pour orgue, vol. 1. Fishell.
Petr Eben : Intégrale de l'œuvre pour orgue, vol. 1. Fishell.

Mieczyslaw Weinberg : Intégrale des sonates pour violoncelle seul. Tarasova.
Mieczyslaw Weinberg : Intégrale des sonates pour violoncelle seul. Tarasova.


Egidio Romualdo Duni : Sonates en trio, op. 1. DuniEnsemble.
Egidio Romualdo Duni : Sonates en trio, op. 1. DuniEnsemble.


Johann Kuhnau : Intégrale de l'œuvre sacrée, vol. 5. Meyer.
Johann Kuhnau : Intégrale de l'œuvre sacrée, vol. 5. Meyer.


Rossini : Ouvertures d'opéras (transcriptions pour quintette de mandolines). Quintetto Giuseppe Anedda.
Rossini : Ouvertures d'opéras (transcriptions pour quintette de mandolines). Quintetto Giuseppe Anedda.


Next horizon. Œuvres pour hautbois. Veverka, Ultimate W Band.
Next horizon. Œuvres pour hautbois. Veverka, Ultimate W Band.


Lucier : Nothing is Real
Lucier : Nothing is Real


Musique anglaise pour hautbois et piano. Lombardi, Dang.
Musique anglaise pour hautbois et piano. Lombardi, Dang.


Giovanni Battista Grazioli : 12 sonates pour clavecin, op. 1 et 2. Minali.
Giovanni Battista Grazioli : 12 sonates pour clavecin, op. 1 et 2. Minali.


Ferrucio Busoni : Musique pour violon et piano. Falasca, Radaelli.
Ferrucio Busoni : Musique pour violon et piano. Falasca, Radaelli.


Jan Pieterszoon Sweelinck : Intégrale de la musique pour orgue et clavecin. Boccaccio.
Jan Pieterszoon Sweelinck : Intégrale de la musique pour orgue et clavecin. Boccaccio.


Vicente Asencio : Intégrale de l'œuvre pour guitare. Mesirca.
Vicente Asencio : Intégrale de l'œuvre pour guitare. Mesirca.


Milica Djordjevic : Portrait de la compositrice. Chapman, Blaauw, Collings, Dillon, Anzellotti, Schöllhorn.
Milica Djordjevic : Portrait de la compositrice. Chapman, Blaauw, Collings, Dillon, Anzellotti, Schöllhorn.


Agricola, Homilius : Cantates de Pâques. Morrison, Maas, Seymour, Poplutz, Willens.
Agricola, Homilius : Cantates de Pâques. Morrison, Maas, Seymour, Poplutz, Willens.


Emil Nikolaus von Reznicek : Quatuors à cordes. Quatuor Minguet.
Emil Nikolaus von Reznicek : Quatuors à cordes. Quatuor Minguet.


Giya Kancheli : Œuvres pour piano. Vatchnadze, Bagratuni.
Giya Kancheli : Œuvres pour piano. Vatchnadze, Bagratuni.


Henri Marteau : Les quatuors à cordes, vol. 2. Charlier, Quatuor Isasi.
Henri Marteau : Les quatuors à cordes, vol. 2. Charlier, Quatuor Isasi.

Commander ce produit

12,48 €
Prix catalogue : 17,83 €
INDISPONIBLE
En rupture de stock

ClicMag du mois
ClicMag n°125 - 04/2024
ClicMag n°125 - 04/2024
Infos label
Brilliant Classics
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.