FrançaisEnglish
Advanced Search
Top  Catalog  Our Labels  Classical  Supraphon  SU4331
MY ACCOUNT
MY WISHLIST
SHOPPING CART
Categories
Labels
Information
Jan Novák : Concertos. Novak-Willmington, Kosarek, Novakova, Netopil.
Diapason from February 2024
Review de Pascal Brissaud
Page No. 85
Format : 1 CD
Total Time : 01:11:23

Recording : 2022
Location : Prague
Country : République Tchèque
Sound : Stereo

Label : Supraphon
Catalog No. : SU4331
EAN : 0099925433123
Price Code : DM020A

Publishing Year : 2023
Release Date : 02/11/2023

Genre : Classical
Jan Novák (1921-1984)
"Concentus biiugis", pour piano à 4 mains et orchestre à cordes
"Choreae vernales", pour flûte, orchestre à cordes, harpe et célesta
Concerto pour 2 pianos et orchestre

Dora Novak-Willimington, piano
Karel Kosarek, piano
Clara Novakova, flûte
Prague Radio Symphony Orchestra
Tomas Netopil, direction

Jan Novak fut l’enfant terrible de la musique tchèque durant la décennie 1960, au point que l’Union des Compositeurs le mit à l’index. Ses œuvres solaires, suractives, où les bons conseils de son professeur et surtout ami, Bohuslav Martinu, furent constamment employés, tournaient le dos aux œuvres sinistres, mortifères d’une Kalabis et d’un Kabelac. La parenthèse fut brève, une fois les chars soviétiques entrés à Prague l’exil, au Danemark, en Italie, puis en Allemagne, inévitable. Mais rien ne vint obscurcir sa vibrante palette, comme le prouve le "Concentus Biiugis" (1977), concerto électrique et rieur pour deux pianos et un orchestre à cordes qui dansent ensemble dans un éblouissant Allegro conclusif. Rafael Kubelik sera un de ses soutiens fervents durant ses années germaniques, dirigeant souvent ses œuvres (une captation de la Cantate "Dido" a été édité chez Audite), Tomas Netopil reprend le flambeau, rendant justice à ce merveilleux compositeur que viennent défendre ses deux filles : Dora Novak-Wilmington, qui a révisé le partition du "Concentus Biiugis "( on tient là son premier enregistrement mondial dans cette mouture), et Clara Novakova qui prend la flûte dans les rayonnantes "Choreae vernales", ces "danses de printemps" nacrées par la harpe, dorées par le célesta, dont le titre latin rappelle que le compositeur aimait à versifier dans la langue de Virgile. A quatre ans de sa disparition, Novak écrit une merveille de poésie lumineuse. "Retour vers le passé" (1955) avec le Concerto pour deux pianos, où s’entendent les échos d’un séjour aux Etats-Unis en compagnie de Bohuslav Martinu, passé à écumer les clubs de Jazz. La suractivité explosive de deux Allegros, le ton de romance un peu Hollywood du merveilleux Andante, comment expliquer qu’une telle merveille soit si peu courue. Karel Ancerl la dirigea pour la Radio de Prague (la bande existe), avec le compositeur et son épouse au piano. Leurs nouveaux interprètes en exaltent la verve, jouant cette partition étonnante (le final avec ses rythmes de danses tchèques est vraiment très Martinu), donnant le sentiment que l’encre est en à peine sèche. Supraphon poursuivra-t-il la divulgation de l’abondant catalogue légué par Jan Novak ? Il faut l’espérer. (Discophilia - Artalinna.com) (Jean-Charles Hoffelé)

Jan Novak (à ne pas confondre avec Vitezslav Novak) est un compositeur morave qui fonda un duo de pianos avec son épouse Eliska Novakova. Tous deux se consacrèrent à la promotion des œuvres de leurs compatriotes dont celles de Bohuslav Martinu. C’est bien de ce dernier dont on perçoit l’influence dans le Concentus Biiugis pour piano à 4 mains et cordes. Composé en 1977, le morceau écrit à la manière d’un concerto grosso fait référence, dans son titre, à l’attelage de deux bêtes de trait. L’œuvre est d’autant plus difficile que les deux pianistes jouent l’un à côté de l’autre sur l’ensemble du clavier. Au dynamisme du premier mouvement succède la superbe déploration d’un lento, aussi épuré que d’une étonnante richesse expressive. L’empreinte néoclassique y est savoureuse, teintée d’harmonies rappelant le Concerto pour piano n°3 de Bartok. Très stravinskien (comment ne pas entendre les accords plaqués du Sacre du Printemps ?), le finale, Allegro, est d’une densité belliqueuse réjouissante. Les interprètes décuplent d’énergie de cette œuvre splendide. Les Choreae Vernales (Danses de printemps) de 1980 sont plus belles encore. Le charme de la flûte, la harpe et le célesta réunis offre un côté antique à cette fresque délicatement dansante et si songeuse des beautés ensoleillées de l’Italie. Les solistes nous font entrer dans cet univers aussi mystérieux qu’onirique. Les mélodies du mouvement central et du final sont de pures merveilles, associant couleurs folkloriques et effluves romantiques. Le Concerto pour deux piano (1955) est, également, d’une veine postromantique et d’une inventivité de tous les instants à la fois sur le plan rythmique et mélodique. L’influence américaine est notable dans cette partition au finale délicieusement virtuose, sorte de “Rhapsody in blue” version tchèque… Cet album est une très belle découverte. (Jean Dandrésy)

The music of Jan Novák (1921–1984) is extraordinary and remarkable as such. However, this recording puts a kind of stamp of authenticity on it since the solo parts are played not only by pianist Karel Košárek but also by both of the composer’s daughters. While flautist Clara Nováková might have gone back in memories to the time when she was fifteen and her father dedicated the first version of Choreae vernales to her, Dora Novak-Wilmington sat on the piano stool instead of her mother, Eliška, who played the instrument as brilliantly as her husband, Jan. In a way, the recording exudes the atmosphere of a family reunion across time. Novák’s Concerto for Two Pianos reflects his impressions of studying with Bohuslav Martinu in New York (where they visited jazz clubs together) as well as his desire for recognition from his teacher. The historical recording of the work (Jan and Eliška Novák, Czech Philharmonic, Karel Ancerl, 1957) deserves to be complemented by a representative modern recording. Concentus biiugis for piano four hands was performed in the year of its creation in the composer’s exile in Germany as a way of supporting Charter 77, an anti-regime movement in his homeland. The first version of Choreae vernales was written in the same year in Italy and three years later Novák clothed it in the colourful attire of string orchestra. It is this nearly unknown version of the composition that is newly recorded here. The orchestra’s involvement and renowned conductor Tomáš Netopil’s distinct musicianship help the soloists to create Jan Novák’s colourful and striking musical landscape.

.  Write Review
Customers who bought this product also purchased
Bach : Six concerts Brandebourgeois.
Bach : Six concerts Brandebourgeois.

Bach : Les Suites pour violoncelle. Yo-Yo Ma.
Bach : Les Suites pour violoncelle. Yo-Yo Ma.

Bruckner : Dix Symphonies. Ballot.
Bruckner : Dix Symphonies. Ballot.


Beethoven : Sonates pour violon n° 2, 4 et 9. Weithaas, Varjon.
Beethoven : Sonates pour violon n° 2, 4 et 9. Weithaas, Varjon.


La discothèque idéale de Diapason, vol. 9 / Schubert : Musique de chambre.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 9 / Schubert : Musique de chambre.


Ernest Chausson : Poème de l'amour et de la mer - Poème pour violon - Symphonie. Kolassi, Ferras, Monteux.
Ernest Chausson : Poème de l'amour et de la mer - Poème pour violon - Symphonie. Kolassi, Ferras, Monteux.


Grazyna Bacewicz : Musique pour orchestre de chambre, vol. 3. Duczmal.
Grazyna Bacewicz : Musique pour orchestre de chambre, vol. 3. Duczmal.


Janácek : Káta Kabanová. Winters, Herlitzius, Butt Philip, Hulett, Hrusa, Kosky.
Janácek : Káta Kabanová. Winters, Herlitzius, Butt Philip, Hulett, Hrusa, Kosky.


Bartok : Intégrale des concertos pour piano. Anda, Fricsay.
Bartok : Intégrale des concertos pour piano. Anda, Fricsay.


Walter Kaufmann : Concerto pour piano n° 3 - Symphonie n° 3 - Œuvres orchestrales. Blumina, Coleman.
Walter Kaufmann : Concerto pour piano n° 3 - Symphonie n° 3 - Œuvres orchestrales. Blumina, Coleman.


Grete von Zieritz : Portrait de la compositrice. Klussmann, Karmon, Triendl, Berwaerts, Schoch, Brenner.
Grete von Zieritz : Portrait de la compositrice. Klussmann, Karmon, Triendl, Berwaerts, Schoch, Brenner.


Puccini : Turandot. Theorin, Merritt, Vinogradov, Léon, Jaho, Pons, Aleu.
Puccini : Turandot. Theorin, Merritt, Vinogradov, Léon, Jaho, Pons, Aleu.


Jerome Moross : Œuvres orchestrales. Falletta.
Jerome Moross : Œuvres orchestrales. Falletta.


Fanny Mendelssohn-Hensel : Lied Edition 1819-1837, vol. 1
Fanny Mendelssohn-Hensel : Lied Edition 1819-1837, vol. 1


Elly Ney joue Brahms et Schubert.
Elly Ney joue Brahms et Schubert.


Bosmans, Chapiro : Musique de chambre pour violon, violoncelle et piano. Brundibar Ensemble.
Bosmans, Chapiro : Musique de chambre pour violon, violoncelle et piano. Brundibar Ensemble.


Friedrich Theodor Fröhlich : Lieder. Höhn, Hwang.
Friedrich Theodor Fröhlich : Lieder. Höhn, Hwang.


Antonio Rosetti : Der sterbende Jesus. Elbert, Bierwirth, Poplutz, Ochoa, Moesus.
Antonio Rosetti : Der sterbende Jesus. Elbert, Bierwirth, Poplutz, Ochoa, Moesus.

Order Product

14,64 €
Catalogue Price : 20,92 €
UNAVAILABLE
Currently out of stock

ClicMag of the month
ClicMag n°127 - 06/2024
ClicMag n°127 - 06/2024
Label Info
Supraphon
All CDs from this label
Label Website
Tell A Friend


Tell someone you know about this product.