FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  Supraphon  SU4250
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Jirí Belohlávek Recollection.
Format : 8 CD Digibox
Durée totale : 09:44:46

Enregistrement : 1973-2006
Lieu : Prague
Pays : République Tchèque
Prise de son : Stereo

Label : Supraphon
Référence : SU4250
EAN : 0099925425029
Code Prix : DM054

Année d'édition : 2018
Date de sortie : 30/05/2018

Genre : Classique
Bedrich Smetana (1824-1884)
Mà Vlast, cycle de 6 poèmes symphoniques
Vysehrad
Vltava (La Moldau)
Sarká
Ceckých Luhu A Háju
Tábor
Blaník

Antonín Dvorák (1841-1904)
Symphonie n° 9 en mi mineur, op. 95 "Du Nouveau Monde"
Sérénade en mi majeur pour orchestre à cordes, op. 22, B 52

Josef Suk (1874-1935)
Scherzo fantastique pour orchestre, op. 25
Concert Suite "Fairy Tale" d'après la musique du conte "Raduz et Mahulena" de Zeyer, op. 16
Sérénade en mi bémol majeur pour orchestre à cordes, op. 6

Zdenek Fibich (1850-1900)
Symphonie n° 3 en mi mineur, op. 53

Leos Janácek (1854-1928)
Sinfonietta
"Taras Bulba" Rhapsodie pour orchestre d'après le roman de N.V. Gogol

Bohuslav Martinu (1890-1959)
Ouverture pour orchestre, H 345
Rhapsodie pour grand orchestre, H 171
"The Parables", pour grand orchestre, H 367
I. The Parable of a Scupture
II. The Parable of a Garden
III. The Parable of a Labyrinth
Estampes pour orchestre, H 369
3 Ricercares pour orchestre de chambre

Maurice Ravel (1875-1937)
"Ma mère l'Oye", 5 Pièces pour enfants
Pavane de la Belle au bois dormant
Petit Poucet
Laideronnette, Impératrice des Pagodes
Les entretiens de la Belle et de la Bête
Le Jardin féerique
"Pavane pour une infante défunte"

Béla Bartók (1881-1945)
Divertimento pour orchestre à cordes, Sz 113
Concerto pour orchestre, Sz 116

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Symphonie n° 4 en la majeur, op. 90 "italian"

Arnold Schoenberg (1874-1951)
"Verklärte Nacht", op. 4

Pavel Haas (1899-1944)
Etude pour orchestre à cordes

Gustav Mahler (1860-1911)
Symphonie n° 5 en do dièse mineur
Symphonie n° 2 en do mineur "Resurrection"

Orchestre Philharmonique Tchèque
Orchestre Symphonique de Prague
Orchestre Philharmonique de Prague
Orchestre Philharmonique de Brno
Jirí Belohlávek, direction

L’hommage a été brossé rapidement : tirer de la bonne centaine d’enregistrements consentis à Panton et à Supraphon seulement un coffret de 8 CD semble un peu court. Il l’est mais comporte son lot de surprises. Quel plaisir de retrouver le doublé Janacek ("Sinfonietta" villageoise et "Taras Bulba" très conte noir) que Jiri Belohlavek, alors à l’orée de sa trentaine, gravait à Brno pour Panton, cette verdeur, cette alacrité, ces rythmes si impérieux, mais aussi la "Verklärte Nacht" ourlée, soie et rêve, avec le Nouvel Orchestre de Chambre de Prague auquel s’ajoutais l’Etude de Pavel Haas, disque majeur devenu rare. La main qui a tiré des archives une "Symphonie Prague" de Mozart empesé et une Italienne de Mendelssohn sans soleil (Philharmonia de Prague) a été moins heureuse, seul vrai bémol d’un ensemble artistement constitué, qui fait naturellement la part belle à Martinu, dont Belohlavek s’était fait le héros. Ses "Estampes", ses "Paraboles", ses Ricercari sont des diamants inaltérés. Plus surprenant, au rayon Ravel, son "Ma mère l’Oye", tendre et raffiné, me tirerait des larmes si ce n’était l’exotisme des bois. Une 9e de Dvorak plus poétique qu’épique en dit long sur l’art de celui qui fut d’abord un conteur : son album Suk, dominé par une lecture transcendante de poésie du "Conte de fée", reste trop peu couru, tout comme sa "Troisième Symphonie" de Fibich, tirée vers Brahms (et d’ailleurs pourquoi Supraphon laisse-t-il dormir son intégrale des "Symphonies" de Brahms ?). La lecture sombre, fermée, violente du "Concerto pour orchestre" de Bartók me fait regretter de ne pas avoirs par lui "Le Château de Barbe-bleue" ou "Le Prince de bois". Sommet de l’album, "Ma Patrie". L’enregistrement réalisé en 1990 fut éclipsé par la captation en concert qui documentait le retour de Rafael Kubelik dans son pays natal : cette "Patrie" d’un expatrié imposa toute sa charge symbolique, alors que patiemment, en trois grandes journées de studio, Jiri Belohlavek ayant enfin retrouvé son Orchestre Philharmonique Tchèque, engrangeait une version élégante et éloquente du chef d’œuvre de Smetana. La retrouver, pouvoir la mettre en regard avec l’ultime captation réalisée pour Decca par les mêmes, procure un plaisir sans mélange : tout l’art si dessiné, toute la verve narrative qui fut le sel de la maturité de ce grand musicien pour les musiciens paraissent ici, magnifiquement captés. L’hommage de Supraphon a bien raison de s’ouvrir sur ce sombre joyau (Discophilia - Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

This collection from the legacy of Jirí Belohlávek (1946-2017) was put together during the year after the demise of this outstanding conductor. It is intended mainly as a recollection of this extraordinary musician and person. His life can be briefly described by enumerating the greatest of his achievements (Chief Conductor of the Czech Philharmonic, BBC Symphony Orchestra, guest conductor with the Berliner Philharmoniker, New York Philharmonic, Royal Concertgebouw, appearances at the MET, Glyndebourne, etc.; holder of the Commander of the Order of the British Empire /CBE/ title). The Maestro himself may have preferred asharing of memories to recordings; yet the set of twenty-three pieces taken from the almost three hundred pieces. The collection is enriched by several side-steps into other areas of repertoire including Mozart, Ravel, Mahler and Bartók, which documents the amazing scope of the conductor’s focus. Please accept our invitation to an encounter with Jirí Belohlávek who loved music above anything else and served it with the loyalty of a knight till the very end from Supraphon archives and recorded in the years 1971 – 2016 is a wonderful illustration of Belohlávek’s professional maturing. They capture him as a conductor of several leading Czech orchestras, beginning with the Brno Philharmonic Orchestra (the energetic performance of Janácek of 1977 appearing at a CD for the first time) and concluding by the Czech Philharmonic and Prague Philharmonia. In the very centre of Belohlávek’s repertoire we find compositions by Dvorák (From the New World), Smetana (My Country), Suk, Janácek and, notably, Martinu, whom he introduced to the world.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Magdalena Kozena chante Cole Porter.
Magdalena Kozena chante Cole Porter.

Franz Xaver Richter : Te Deum 1781. Haugk, Valek.
Franz Xaver Richter : Te Deum 1781. Haugk, Valek.

Le Quatuor Amadeus joue Schubert, Mozart et Haydn.
Le Quatuor Amadeus joue Schubert, Mozart et Haydn.


Pietro De Maria - Piano Recital
Pietro De Maria - Piano Recital


Reizenstein, Goldschmidt : Concertos pour violoncelle. Wallfisch, Milton.
Reizenstein, Goldschmidt : Concertos pour violoncelle. Wallfisch, Milton.


Dvorák : Symphonie n° 7. Fischer.
Dvorák : Symphonie n° 7. Fischer.


Franz Xaver Mozart : Œuvres pour piano. Liszewska.
Franz Xaver Mozart : Œuvres pour piano. Liszewska.


Charpentier : Leçons de ténèbres, Litanies & Magnificat. Boden, Degout, Ensemble Arcangelo, Cohen.
Charpentier : Leçons de ténèbres, Litanies & Magnificat. Boden, Degout, Ensemble Arcangelo, Cohen.


Stephen Hough's Dream Album : Œuvres pour piano.
Stephen Hough's Dream Album : Œuvres pour piano.


Janácek : Les quatuors à cordes. Quatuor Acies.
Janácek : Les quatuors à cordes. Quatuor Acies.


Feliks Nowowiejski : Œuvres symphoniques. Neumann.
Feliks Nowowiejski : Œuvres symphoniques. Neumann.


C.P.E. Bach : Mélodies sacrées. Blasco, Mahugo.
C.P.E. Bach : Mélodies sacrées. Blasco, Mahugo.

Commander ce produit

39,36 €
Prix catalogue : 56,24 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°63 - 09/2018
ClicMag n°63 - 09/2018
Infos label
Supraphon
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.