FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  SACD  AUD92671
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Grieg : L'œuvre orchestrale, vol. 5. Tilling, Lie, Aadland.
Diapason de février 2016
Critique de Nicolas Derny
Page n° 98
Format : 1 SACD Hybride
Durée totale : 01:06:26

Enregistrement : 2012-2014
Lieu : Cologne
Pays : Allemagne
Prise de son : Studio / Stereo/Surround

Label : Audite
Référence : AUD92671
EAN : 4022143926715
Code Prix : DM022B

Année d'édition : 2015
Date de sortie : 25/11/2015

Genre : Classique
Edvard Grieg (1843-1907)
Peer Gynt, op. 23
At the wedding, prélude Acte I
Danse de la fille du Roi de la montagne (Acte II, 6)
Six mélodies orchestrales
Chanson de Solveig, op. 23
Berceuse de Solveig, op. 23
Sur le Mont Pincio, op. 39 n° 1
Un cygne, op. 25 n° 2
Dernier Printemps, op. 33 n° 2
Henrik Wergeland, op. 58 n° 3
Deux pièces lyriques, op. 68
n° 4, Soir dans les montagnes
n° 5, Au Berceau
Prisonnier de la montagne, op. 32
Danses Norvégiennes, op. 35

Camilla Tilling, soprano
Tom Erik Lie, baryton
Orchestre symphonique de la radio de Cologne
Eivind Aadland, direction

De la musique symphonique et un florilège de mélodies avec orchestre composent le programme de ce cinquième volume de l'édition Grieg dirigée par le chef Eivind Aadland. Les deux pièces qui débutent le disque (l'op. 23) issus de Peer Gynt, allient le pittoresque et le narratif et montrent la nécessité pour le compositeur de recourir à un texte (Ibsen). Grieg comme nombre de compositeurs nordiques y fonde son matériau musical. Idem pour les chansons de Solveig. La plupart de ces mélodies ont un caractère populaire (pas seulement norvégien, l'écossais Sinclair's March dû à l’héritage familial de Grieg - Greig) sublimé par une orchestration sophistiquée. Elles sont nimbées d'une tonalité élégiaque, d'une lumière d'automne constituée d'une large palette de gris colorés. Peu de couleurs fauves mais une recherche de timbres instrumentaux visant à produire une sorte d'irisation harmonique. La ballade The Mountain Thral pour baryton et orchestre traduit ce sentiment d'arrachement, de mal-être, d’introversions souvent implicites dans l'œuvre du compositeur, et si délicat à dévoiler. L'inspiration romantique et parfois nationaliste assez prégnante ici, provient de textes d'écrivains norvégiens : Bjornson (Monte Pincio), Vinje (Last Spring) ou John Paulsen évoquant dans son poème le destin de l'écrivain activiste Wergeland (Henri Wergeland). En 1867 Grieg orchestre quelques-unes de ses pièces pour piano. Ses arrangements révèlent et amplifient les paysages déjà présents dans ses partitions pour piano, toujours en hommage à la nature. Ses danses norvégiennes op. 35 sont elles aussi tirées des pièces pour piano à quatre mains et rappellent les danses slaves et hongroises de Brahms et de Dvorak. La chanteuse Camilla Tilling excelle dans l'expression de ce spleen, accompagnée de façon quasi magnétique par un orchestre et son chef rodé au répertoire du compositeur norvégien. Un beau disque qui complète une série déjà passionnante. (Jérôme Angouillant)

Cinq disques et ce serait déjà terminé ? Commencée voici juste cinq ans, l’intégrale de l’œuvre d’orchestre de Grieg pensée par Eivind Aadland avec son cher Orchestre Symphonique de la WDR de Cologne dont il est l’un des chefs réguliers, touche en effet à sa fin, et de manière somptueuse. Sommet du disque les six mélodies de jeunesse que Grieg prit soin de vêtir de sa symphonie évocatrice alors qu’il était convalescent à Copenhague en 1985. Camilla Tilling, dont le soprano lyrique s’est corsé dans les mediums sans que la magie de son timbre s’en trouve diminuée, est prodigieuse de tendresse, d’émerveillement, mots évocateurs, sonorité d’alto et de flûte, souffle infini, tout y est et l’on sent l’orchestre ému de la porter ainsi avec tant d’attention, une poésie si subtile. Décidément, Alvind Aadland est parvenu à transporter ses musiciens rhénans au pays des fjords : la délicatesse des couleurs qu’il obtient est produite par une direction chambriste qui comprend tout de la manière si particulière dont Grieg composait son orchestre, par touches, à la mode des impressionnistes dont il fut l’exact contemporain. Débarrassées de toute une certaine tradition germanique qui aimait son Grieg rustique, typique, un rien « assis », les Danses norvégiennes deviennent de savoureuses évocations, et lorsque l’alto imitant la vielle fait retentir dans le lointain l’écho d’une danse durant le Prélude de l’Acte I de Peer Gynt on comprend alors à quel point la musique du norvégien s’inscrit physiquement dans le paysage. Autre sommet de l’album, le sombre Prisonnier de la Montagne, ballade tragique inspirée par les paysages du Hardanger dont Tom Erik Lie dit tout de la splendeur désolée. Finir ainsi une série aussi gagnante est simplement impossible, il faut qu’Audite joigne à l’Orchestre Symphonique de Cologne un chœur norvégien pour que la baguette inspirée d’Eivind aAdland nous offre la version intégrale de la musique de scène pour Peer Gynt, Olaf Trygvason, Sigurd Jorsalfar, «Terre en vue» et le sublime «Devant un couvent du Sud» où Camilla Tilling ferait merveille (Discophilia - Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

Soprano Camilla Tilling plays a leading part in the fifth and final volume of audite’s complete recording of Edvard Grieg’s orchestral works: although Grieg drew on his own songs with orchestra or piano for the Six Orchestral Songs, this set forms an independent, elegiacally-hued cycle reflecting the core of Grieg’s personality. It includes not only two songs from the incidental music to Peer Gynt (Solveig’s Song and Solveig’s Lullaby) but also transcriptions of solemn piano songs such as the Roman ballad From Monte Pincio, or the memory of the short-lived Norwegian patriot Henrik Wergeland, to whom the final song (sung by Tom Erik Lie) is dedicated. This recording gathers several important examples of the less familiar Edvard Grieg as composer of songs with orchestra. As an orchestral composer, Edvard Grieg is known primarily for his piano concerto, his dances and atmospheric pictures based on Nordic mythology or folk music. Eivind Aadland and the WDR Sinfonieorchester Köln have recorded several pieces from this realm – including two numbers from the incidental music to Henrik Ibsen’s drama Peer Gynt, as well as the popular Norwegian Dances, Op. 35, which his contemporary Hans Sitt arranged for piano for four hands. Cities such as Oslo and Bergen, where Grieg worked as a conductor, did not provide inspiration for his compositions: in order to be able to write, he travelled to the countryside. He particularly loved the wild region of Hardanger in West Norway, where he found the most original folk music and where he spent several summers. Here, he composed not only his Norwegian Dances, but also the short orchestral ballad Den Bergtekne (The Mountain Thrall), in which Grieg portrays himself as a restless poet, at odds with love.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Ensemble Villancico : Hy Hy Hy Hy HY Hy HY
Ensemble Villancico : Hy Hy Hy Hy HY Hy HY

Paul Kletzki dirige Brahms, Schubert et Beethoven.
Paul Kletzki dirige Brahms, Schubert et Beethoven.

Martin : Le conte de Cendrillon. Tilquin, Khachatryan, Takacs-Nagy.
Martin : Le conte de Cendrillon. Tilquin, Khachatryan, Takacs-Nagy.


Paul Graener : Œuvres orchestrales, vol. 1. Albert.
Paul Graener : Œuvres orchestrales, vol. 1. Albert.


Cage : Cage After Cage, œuvres pour percussions. Kaul.
Cage : Cage After Cage, œuvres pour percussions. Kaul.


La discothèque idéale de Diapason, vol. 4 / Mozart : Les grands opéras.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 4 / Mozart : Les grands opéras.


Joachim Mendelson : Symphonie n° 2 - Symphonie de chambre. Bruns.
Joachim Mendelson : Symphonie n° 2 - Symphonie de chambre. Bruns.


J.S. Bach : Cantates, BWV 68-70
J.S. Bach : Cantates, BWV 68-70


Asger Hamerik : Symphonie n° 6. Goritzki.
Asger Hamerik : Symphonie n° 6. Goritzki.


Gian Francesco Malipiero : Œuvres pour piano. Alberti.
Gian Francesco Malipiero : Œuvres pour piano. Alberti.


Franciszek Lessel : L'œuvre pour piano, vol. 2. Lukaszewski.
Franciszek Lessel : L'œuvre pour piano, vol. 2. Lukaszewski.


Richter in Leipzig (classic concert)
Richter in Leipzig (classic concert)


George Enescu dirige Mozart, Schuman et Beethoven. Serkin.
George Enescu dirige Mozart, Schuman et Beethoven. Serkin.


Franciszek Lessel : L'œuvre pour piano, vol. 1. Lukaszewski.
Franciszek Lessel : L'œuvre pour piano, vol. 1. Lukaszewski.


Bruckner : Messe en mi mineur. Grün.
Bruckner : Messe en mi mineur. Grün.


J.S. Bach : Cantates, BWV 77-79
J.S. Bach : Cantates, BWV 77-79


Franz von Suppé : Extremum Judicum, oratorio. Klobucar, Kaiser, Reinhard, Martinolli D’Arcy.
Franz von Suppé : Extremum Judicum, oratorio. Klobucar, Kaiser, Reinhard, Martinolli D’Arcy.


J.S. Bach : Cantates, BWV 27-29
J.S. Bach : Cantates, BWV 27-29

Commander ce produit

16,44 €
Prix catalogue : 23,50 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°63 - 09/2018
ClicMag n°63 - 09/2018
Infos label
Audite
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.