FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  SACD  CCSSA40020
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Mahler : Le Chant de la terre. Romberger, Smith, Fischer.
5 de Diapason
Diapason de octobre 2021
Critique de Sylvain Fort
Page n° 102
4 de Classica
Classica de novembre 2020
Critique de Yannick Million
Page n° 107
Format : 1 SACD Hybride
Durée totale : 01:01:24

Enregistrement : 01/03/2017
Lieu : Budapest
Pays : Hongrie
Prise de son : Live / Stereo Surround

Label : Channel Classics
Référence : CCSSA40020
EAN : 0723385400202
Code Prix : DM020B

Année d'édition : 2020
Date de sortie : 02/09/2020

Genre : Classique
Gustav Mahler (1860-1911)
"Das Lied von der Erde" (Le Chant de la terre), Symphonie pour ténor, alto et grand orchestre

Gerhild Romberger, alto
Robert Dean Smith, ténor
Budapest Festival Orchestra
Ivan Fischer, direction

Lors de l’enregistrement de la Troisième Symphonie, Ivan Fischer avait trouvé la perle rare pour dire la parabole de Nietzche : la voix sensible de Gerhild Romberger l’illuminait de mots troubles, une diseuse comme le chant mahlérien n’en avait plus entendue de puis Brigitte Fassbaender. Il lui offre aujourd’hui les grandes déclamations du Chant de la Terre. Leur Abschied est suffocant de beauté, ce qu’annonçait déjà les gris colorés du Solitaire en automne, d’un raffinement inouï où les irisations de l’alto se tissaient aux fils de soie des violons et du hautbois, de la magie pure. Mais attendez d’entendre leur Abschied, méditation venue de l’autre coté du miroir, où Romberger invite une émotion à fleur de lèvres. J’entends déjà les réserves de ceux qui ne la trouveront pas assez contralto, mais enfin ce voyage dans l’éther des confins est si intrinsèquement l’esprit même de l’œuvre de Mahler qu’avoir la moindre réserve est justement avouer qu’on n’entend pas (au deux sens du verbe) l’œuvre, même si la justesse parfois flotte. La voix n’a pas l’endurance idéale - la grande phrase de von der Schönheit n’est pas d’un souffle comme chez Ludwig – elle est même fragile par moment, mais l’émotion comble tout cela. Impeccable, peut-être pas assez ivre dans le premier lied qu’Ivan Fischer emporte prestissime, Robert Dean Smith est aujourd’hui probablement le meilleur ténor pour cette partition que Fritz Wunderlich aura marqué à tout jamais. Revenant au disque, je retourne à l’Abschied, magie pure que cet orchestre impondérable, aux horizons infinis, précis de beauté et d’émotion. (Discophilia - Artalinna.com) (Jean-Charles Hoffelé)

From the symphony to the song would seem to be an enormous step: from the largest form for the largest orchestra to the smallest form for the smallest ensemble. Gustav Mahler nonetheless brought them together and interwove them in previous symphonies as well as in ‘Das Lied von der Erde’. The long, endlessly stretched crescendo on the single note "e" (filled with so much desire) leads to the final part of Abschied, which I can only describe with the word ‘cosmic’. The voice is surrounded by floating meteors, objects, particles or stars, which move in various directions and speeds. We have left the atmosphere and look back on the beautiful green and blue planet.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Dvorák : Symphonie n° 7. Fischer.
Dvorák : Symphonie n° 7. Fischer.

Armin Jordan dirige Debussy, Roussel et Chausson.
Armin Jordan dirige Debussy, Roussel et Chausson.

Mahler : Symphonie n° 4. Fischer.
Mahler : Symphonie n° 4. Fischer.


Bartók : Divertimento pour cordes. Brahms : Quintette à cordes n° 2. Amsterdam Sinfonietta, Thompson.
Bartók : Divertimento pour cordes. Brahms : Quintette à cordes n° 2. Amsterdam Sinfonietta, Thompson.


Gustav Jenner : Œuvres pour piano. Henkhaus.
Gustav Jenner : Œuvres pour piano. Henkhaus.


Paganini, Vieuxtemps : Concertos pour violon. Feng, Milanov.
Paganini, Vieuxtemps : Concertos pour violon. Feng, Milanov.


Stravinski : Œuvres orchestrales. Fischer.
Stravinski : Œuvres orchestrales. Fischer.


Janácek : Quatuors à cordes n° 1 et 2. Quatuor Panocha.
Janácek : Quatuors à cordes n° 1 et 2. Quatuor Panocha.


The Spohr Collection. Musique baroque pour flûte. Salomon, Ichise, Miller, Perkins.
The Spohr Collection. Musique baroque pour flûte. Salomon, Ichise, Miller, Perkins.


Johann Gottlieb Graun : Cantates - Concerto pour viole de gambe. Forsythe, Opera Prima, Contadin.
Johann Gottlieb Graun : Cantates - Concerto pour viole de gambe. Forsythe, Opera Prima, Contadin.


Mahler : Symphonie n° 3. Fischer.
Mahler : Symphonie n° 3. Fischer.


Le Roi s'amuse : Music for the King's Pleasure. Œuvres de Leclair, de Boismortier et Corrette. Florilegium.
Le Roi s'amuse : Music for the King's Pleasure. Œuvres de Leclair, de Boismortier et Corrette. Florilegium.


Mahler : Symphonie n° 5. Fischer.
Mahler : Symphonie n° 5. Fischer.


30e anniversaire du label : La sélection de la rédaction de Gramophone.
30e anniversaire du label : La sélection de la rédaction de Gramophone.


Sibelius : Kullervo, op. 7. Juntunen, Appl, Dausgaard.
Sibelius : Kullervo, op. 7. Juntunen, Appl, Dausgaard.


Janácek : Quatuors à cordes. Quatuor Skampa.
Janácek : Quatuors à cordes. Quatuor Skampa.


Penderecki : Concertos, vol. 9. Bogdanovic, Ishizaka, Tworek, Penderecki.
Penderecki : Concertos, vol. 9. Bogdanovic, Ishizaka, Tworek, Penderecki.

Commander ce produit

15,00 €
Prix catalogue : 21,43 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°97 - 10/2021
ClicMag n°97 - 10/2021
Infos label
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.