FrançaisEnglish
Advanced Search
Top  Catalog  Our Labels  Classical  Hyperion  CDA68029
MY ACCOUNT
MY WISHLIST
SHOPPING CART
Categories
Labels
Information
Mozart : Sonates pour piano. Hamelin.
Diapason from May 2015
Review by Laurent Marcinik
Page No. 96
Format : 2 CD
Total Time : 02:34:21

Recording : 01/07/2013
Location : Londres
Country : Royaume-Uni
Sound : Stereo

Label : Hyperion
Catalog No. : CDA68029
EAN : 0034571280295
Price Code : DM021A

Publishing Year : 2015
Release Date : 22/04/2015

Genre : Classical
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Sonate pour piano en ré majeur, K576
Sonate pour piano en sol majeur, K283
Sonate pour piano en fa majeur, K332
Sonate pour piano en si bémol majeur, K570
Rondo en ré majeur, K485
Gigue en sol majeur, K574
Sonate pour piano en do majeur, K330
Sonate pour piano en si bémol majeur, K333
Sonate pour piano en do majeur, K545
Sonate pour piano en mi bémol majeur, K282
Rondo en la mineur, K511
Fantaisie en ré mineur, K397

Marc-André Hamelin, piano

Marc André Hamelin ébroue le rire qui agite les premières mesures de la Sonate en ré majeur, et soudain c’est comme si Mozart la jouait lui-même, capricieuse, piquante, désinvolte jamais pourtant. Pas une once de cette majesté que tant y mettent, mais de l’esprit à revendre et dans la facture du jeu une profondeur qui laisse entrevoir une dimension supplémentaire : pas tout à fait la nostalgie, mais la lumière produit toujours l’ombre. En appendice au premier disque le Rondo en ré majeur et la Gigue en sol majeur dont Busoni aimait tant la bizarrerie, et pour le second volume le Rondo en la mineur et la Fantaisie en ré mineur. On entre alors dans une autre dimension : le Rondo est phrasé comme un air d’opéra – c’est la Comtesse des Noces. Je ne l’avais jamais entendu comme cela , respiré, chanté, accentué, faisant des notes des mots. Et c’est Bach que Marc André Hamelin invite dès les arpèges qui ouvrent la Fantaisie. Le chant va se déployer, timbré, sculpté, porté. A-t-il entendu Lilli Kraus ? Probable, car il construit son interprétation comme le faisait la pianiste hongroise, usant des césures pour poser autant de questions. Tout ce double album rayonne d’une vitalité contagieuse mais qui sait interroger. Huit sonates parfaitement construites, au discours pensé, offrant des phrasés parfois surprenants, s’appropriant tous les espaces du clavier d’un Steinway au medium plein, aux aigus boisés, qui semble le même que celui joué déjà au long de l’anthologie des sonates de Haydn, serait-ce le début d’une intégrale qui ne dirait pas son nom ? Je l’espère tant l’équilibre atteint ici ne sacrifie pas la fantaisie. Surtout Hamelin joue à dix doigts, et cela change le discours mozartien, fait briller l’habillage polyphonique sans sollicitation. Chaque instant est prodigieusement vivant (Discophilia, Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

Au-delà de son côté « greatest hits » un peu facile, on peut parcourir le programme proposé de différentes manières : hommages à la famille Bach (Jean-Sébastien -KV 576 et 574-, Jean-Chrétien seul -KV 332 et 333- ou associé à Carl Philipp Emanuel -KV 485-), chronologie (1774-75, 1778-79 et 1786-89), itinéraire initiatique (des sonates « faciles » ou « parisiennes » prétendument pour jeunes pianistes à la dernière -KV 576- via quelques ovnis introspectifs -KV 397 et 511-), etc. Hélas, le pianiste ne nous éclaire guère. Très technique mais semblant peiner à trouver un ton dans ces œuvres à la discographie pléthorique, il se focalise sur leur aspect pédagogique et « galant » (que martèle avec insistance la notice) et surcharge le propos de tics pianistiques qui accréditent les accusations de maniérisme ou de mièvrerie parfois portées contre cette musique (innombrables ralentis et accélérations, effets de main gauche, accords arpégés, et autres…). Quelques reprises pourtant écrites sont omises : les sonates les plus faciles ne mériteraient-elles pas le même traitement que les autres ? Certaines pages résistent bien, surtout les mouvements vifs conclusifs où articulation et dynamique font merveille. Au total un Mozart facile à écouter, mais qui ne nous apprend pas grand-chose. (Olivier Eterradossi)

Musicien consommé et magicien virtuose, Marc-André Hamelin interprète huit des divines Sonates pour piano de Mozart. Ses quatre albums de Haydn ont été reçus avec enthousiasme—ce nouvel album de Mozart ne décevra point. Deux Rondos, une Fantasia et une Gigue résolument décalée viennent compléter ce double album enchanteur.

Eight of Mozart’s divinely inspired Piano Sonatas here receive performances of mercurial inspiration from consummate-musician cum virtuoso-wizard Marc-André Hamelin. His four Haydn albums have enthralled—this new Mozart will not disappoint. Two Rondos, a Fantasia, and a decidedly quirky Gigue complete a delight of a double album.

.  Write Review
Customers who bought this product also purchased
Telemann : Six ouvertures pour clavecin. Dennert.
Telemann : Six ouvertures pour clavecin. Dennert.

Graziani : Sonates pour violoncelle baroque. Testori, Pinheiro, Fornero.
Graziani : Sonates pour violoncelle baroque. Testori, Pinheiro, Fornero.

Rameau : Intégrale des Pièces de clavecin. Esfahani.
Rameau : Intégrale des Pièces de clavecin. Esfahani.


Mozart : Symphonies n° 31, 35 et 38. Krips, Fricsay, Blomstedt.
Mozart : Symphonies n° 31, 35 et 38. Krips, Fricsay, Blomstedt.


Dinorah Varsi : Legacy, the collected piano recordings.
Dinorah Varsi : Legacy, the collected piano recordings.


Les fils de Bach. Von der Goltz.
Les fils de Bach. Von der Goltz.


C.P.E. Bach : Die Israeliten in der Wüste, oratorio. Lunn, Gauthier, Boden, Bernius.
C.P.E. Bach : Die Israeliten in der Wüste, oratorio. Lunn, Gauthier, Boden, Bernius.


Kuhnau : Intégrale de l'œuvre sacrée, vol. 1. Meyer.
Kuhnau : Intégrale de l'œuvre sacrée, vol. 1. Meyer.


Scarlatti : Sonates pour piano. Hewitt.
Scarlatti : Sonates pour piano. Hewitt.


Monteverdi : Marienvesper. Amarcord, Katschner.
Monteverdi : Marienvesper. Amarcord, Katschner.


Rolle : Jauchzet dem Herrn alle Welt, Motets choisis. Göring.
Rolle : Jauchzet dem Herrn alle Welt, Motets choisis. Göring.


Mozart : Concertos pour piano n° 20 et 21. Zhang, Fey.
Mozart : Concertos pour piano n° 20 et 21. Zhang, Fey.


Peterson-Berger : Intégrale des symphonies. Jurowski.
Peterson-Berger : Intégrale des symphonies. Jurowski.


Thomas Tallis : Missa Puer natus est nobis. Carwood.
Thomas Tallis : Missa Puer natus est nobis. Carwood.


Bach : Cantates pour basse seule, BWV 56, 82 et 158. Greco, Bronda.
Bach : Cantates pour basse seule, BWV 56, 82 et 158. Greco, Bronda.


Offenbach : Musique symphonique et ballets d'Orphée aux Enfers. Griffiths.
Offenbach : Musique symphonique et ballets d'Orphée aux Enfers. Griffiths.


Amorosi pensieri : Musique à la Cour des Habsbourg. Ensemble Cinquecento.
Amorosi pensieri : Musique à la Cour des Habsbourg. Ensemble Cinquecento.


Chopin : Intégrale Etudes. Chochieva.
Chopin : Intégrale Etudes. Chochieva.

Order Product

15,36 €
Catalogue Price : 21,95 €
UNAVAILABLE
Currently out of stock

ClicMag of the month
ClicMag n°78 - 01/2020
ClicMag n°78 - 01/2020
Label Info
Hyperion
All CDs from this label
Label Website
Tell A Friend


Tell someone you know about this product.