FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  CPO  CPO777607
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Jadassohn : Symphonies n° 1-4. Schulze-Broniewska, Georgi, Griffiths.
Diapason de juillet 2015
Critique de Nicolas Derny
Page n° 107
Format : 2 CD
Durée totale : 02:07:34

Enregistrement : 2010-2013
Lieu : Francfort/Oder
Pays : Allemagne
Prise de son : Stereo

Label : CPO
Référence : CPO777607
EAN : 0761203760725
Code Prix : DM037A

Année d'édition : 2015
Date de sortie : 22/04/2015

Genre : Classique
Salomon Jadassohn (1831-1902)
Symphonie n° 1 en do majeur, op. 24
Symphonie n° 2 en la majeur, op. 28
Symphonie n° 3 en ré majeur, op. 50
Symphonie n° 4 en do mineur, op. 101
Cavatine pour violon et orchestre, op. 69
Cavatine pour violoncelle et orchestre, op. 120

Brandenbourgisches Staatsorchester Frankfurt
Howard Griffiths, direction

Le nom de Salomon Jadassohn reste aujourd’hui cité dans les dictionnaires de musique comme pédagogue réputé et influent ; il eut notamment pour élèves Grieg, Delius, Busoni, Karg-Elert, Reznicek et Weingartner, excusez du peu ! Toutefois ses élèves se plaignaient semble-t-il du caractère académique de son enseignement. Mais sa musique (lui dont le Grove écrit laconiquement qu’il possédait « plus de technique que d’inspiration ») reste méconnue et Howard Griffiths nous permet enfin de juger sur pièces avec ses quatre symphonies. Certes, leur forme est toujours d’un classicisme absolu, leurs dimensions restreintes (peut-être à cause de la minceur du matériau de base) et leur langage doit beaucoup plus à Mendelssohn ou à Schumann qu’à Wagner et Liszt que Jadassohn admirait pourtant. Il y a évidemment un monde entre la 4° symphonie composée en 1889 et les partitions contemporaines de Bruckner (8° symphonie), Mahler (Titan) ou Strauss (Don Juan) mais c’est pour nous un enrichissement réel de connaître l’environnement historique de ces chefs d’œuvre. Comme d’habitude, Griffiths est irréprochable non seulement d’enthousiasme et de perfection technique mais surtout de sens du style et de musicalité. Venant après des cycles Ries et Spohr magistraux, voici une nouvelle réussite de l’un des chefs les plus talentueux et curieux du moment. (Richard Wander)

Schumann symphoniste fut déconsidéré de son vivant et stigmatisé après sa mort : son génie devait rester prisonnier de son piano. Si Gustav Mahler essaya de donner aux symphonies une seconde chance hélas en les massacrant par des orchestrations redondantes, la leçon d’orchestre de Schumann ne fut pas perdue pour tout le monde. C’est bien l’enseignement majeur que délivre l’audition des quatre Symphonies de Salomon Jadassohn, dont je connaissais seulement quelques partitions de chambre et deux concertos pour piano. De la Première (1860) à la Quatrième (1888), un langage clairement déduit des procédés de composition utilisés par Schumann, et jusqu’à certains de ses procédés d’orchestration, font un univers singulier qui doit être impérativement reconsidéré. La beauté des idées mélodiques supplante la science contrapuntique, mais surtout Jadassohn produit des alliages de timbres surprenants, qui suffiraient à commander la redécouverte de toute sa musique : il a laissé 140 opus ! Il ne faut pas s’y tromper, la musique que donne à entendre aujourd’hui Howard Griffiths est celle d’un des maitres de l’ultime romantisme, à l’égal de celle de Friedrich Gernsheim, dont l’oubli reste inexplicable, sinon par le fait que les Nazis stigmatisèrent son nom et son œuvre. Il est temps de le découvrir (Discophilia - Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

Although Salomon Jadassohn continued to be known to generations of music students from his writings on music theory, above all from his Lehrbuch der Harmonie issued in twenty-one printings after its publication in 1883, he unfortunately was quickly forgotten as a composer soon after his death. Next to Carl Reinecke, however, Jadassohn was regarded as the leading composer of the so-called Leipzig School, whose members continued on the path of musical romanticism on which Felix Mendelssohn and Robert Schumann had set out and were important influences in Leipzig’s music world for four decades. Jadassohn studied with teachers such as Franz Liszt and was later an instructor in music theory, piano, and composition at the Leipzig Conservatory and enjoyed an outstanding reputation as an educator in the field of music. His pupils included many composers represented on cpo – such as Frederick Delius, Edvard Grieg, Ferruccio Busoni, Emil Nikolaus von Reznicek, Felix Weingartner, and Sigfrid Karg-Elert. In Jadassohn’s extensive and multifaceted oeuvre, including all the musical genres except the opera, his four symphonies composed during the twenty-eight-year period from 1860 to 1888 occupy an important place though not a central one. His understanding of music tended toward the academic and craftsmanly (in the best sense of the term), which meant that he also viewed the symphonic genre as the expression and interplay of "forms moved in sounding".

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Cilea : L'Arlesiana. Filianoti, Tamar, Bunoaia, Bollon.
Cilea : L'Arlesiana. Filianoti, Tamar, Bunoaia, Bollon.

Johann Joseph Brentner : Concertos et arias. Semeradova.
Johann Joseph Brentner : Concertos et arias. Semeradova.

Bartók : Intégrale des œuvres pour violon. Gertler
Bartók : Intégrale des œuvres pour violon. Gertler


C.P.E. Bach : Intégrale de l'œuvre pour piano seul. Markovina.
C.P.E. Bach : Intégrale de l'œuvre pour piano seul. Markovina.


Mendelssohn, Grieg, Hough : Sonates pour violoncelle. Isserlis, Hough.
Mendelssohn, Grieg, Hough : Sonates pour violoncelle. Isserlis, Hough.


Samy Moussa : Cyclus, portrait du compositeur.Torquati, Moussa, Nagano.
Samy Moussa : Cyclus, portrait du compositeur.Torquati, Moussa, Nagano.


Erwin Schulhoff : Intégrale des enregistrements 1928-29
Erwin Schulhoff : Intégrale des enregistrements 1928-29


Gian Francesco Malipiero : Œuvres pour piano. Alberti.
Gian Francesco Malipiero : Œuvres pour piano. Alberti.


Enna : Concerto pour violon - Ouverture Cleopatra - Fantaisie Symphonique. Rabus, Bäumer.
Enna : Concerto pour violon - Ouverture Cleopatra - Fantaisie Symphonique. Rabus, Bäumer.


Erik Chisholm : Concertos pour piano n° 1 et 2. Driver, Macdonald.
Erik Chisholm : Concertos pour piano n° 1 et 2. Driver, Macdonald.


Richter : Requiem. Válek.
Richter : Requiem. Válek.


Gustav Leonhardt joue Forqueray : Pièces de clavecin.
Gustav Leonhardt joue Forqueray : Pièces de clavecin.


Millöcker : Gasparone. Ernst, Martin, Burkert.
Millöcker : Gasparone. Ernst, Martin, Burkert.


Qalandar, le prince ascète. Toruk, Pion, Segal.
Qalandar, le prince ascète. Toruk, Pion, Segal.


Herbert : Eileen (A Romantic Comic Opera)
Herbert : Eileen (A Romantic Comic Opera)


Benda, Gurecky, Jiranek : Sonates pour violon. Torgersen, Luks, Masek.
Benda, Gurecky, Jiranek : Sonates pour violon. Torgersen, Luks, Masek.


Dvorák : Œuvres sacrées et cantates. Belohlávek, Sawallisch, Smetácek, Košler, Neumann.
Dvorák : Œuvres sacrées et cantates. Belohlávek, Sawallisch, Smetácek, Košler, Neumann.


Meyerbeer : Musique pour les occasions festives. Jurowski.
Meyerbeer : Musique pour les occasions festives. Jurowski.

Commander ce produit

26,88 €
Prix catalogue : 38,41 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°63 - 09/2018
ClicMag n°63 - 09/2018
Infos label
CPO
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.