FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  Diapason  DIAPCF003
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
La discothèque idéale de Diapason, vol. 3 / Beethoven : Les 9 Symphonies.
Diapason d'Or
Diapason de mars 2015
Critique de Gaëtan Naulleau
Page n° 74
Format : 11 CD
Durée totale : 12:43:00

Enregistrement : 1938-2011
Pays : Royaume-Uni/Etats-Unis/Pays-Bas

Label : Diapason
Référence : DIAPCF003
EAN : 3770003441953
Code Prix : DM029A

Année d'édition : 2015
Date de sortie : 18/03/2015

Genre : Classique
Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Symphonie n° 1 en do majeur, op. 21
Symphonie n° 2 en ré majeur, op. 36
Symphonie n° 3 en mi bémol majeur, op. 55 "Héroïque"
Symphonie n° 4 en si bémol majeur, op. 60
Symphonie n° 5 en do mineur, op. 67
Symphonie n° 6 en fa majeur, op. 68 "Pastorale"
Symphonie n° 7 en la majeur, op. 92
Symphonie n° 8 en fa majeur, op. 93
Symphonie n° 9 en ré mineur, op. 125

Leonard Bernstein
Frans Brüggen
Wilhelm Furtwängler
Herbert von Karajan
Carlos Kleiber
Joseph Krips
René Leibowitz
Willem Mengelberg
Fritz Reiner
Hermann Scherchen
Carl Schuricht
Arturo Toscanini
Bruno Walter
Felix Weingartner

"Chaque pièce est si spéciale chez Chopin, si différente de la suivante et de la précédente, que je n’apprécie pas les mêmes pianistes d’un opus à l’autre." Nikolai Lugansky, enrôlé dans l’équipe (mi-critiques mi-pianistes) qui sélectionnait les enregistrements du Volume II de cette Discothèque idéale, résumait sans le ¬savoir son principe. La remarque ne vaut pas moins pour les symphonies de Beethoven, qu’interprètes et éditeur ont pris l’habitude d’enregistrer par intégrales dès les années 1930. Méthode étrange dans ces partitions où le compositeur invente neuf fois le genre symphonique, remodèle sans cesse son temps, sa forme, reconstruit l’orchestre. Les -cinéphiles découvraient en 1971 Orange mécanique et en 1975 Barry Lindon : le fossé entre les deux films de Stanley Kubrick n’est pas plus mince que celui qui sépare la Symphonie no 5 et la « Pastorale », pourtant créées lors du même concert. Reprenons donc le principe des comparaisons (à l’aveugle ou pas), mêlons les experts de Diapason, deux musicologues de tout premier plan et les interprètes majeurs de Beethoven aujourd’hui. Mais changeons la règle du jeu : chaque symphonie apparaîtra dans deux choix, pour le plaisir stimulant des confrontations mais aussi pour mesurer l’éventail des possibles. Les réalisations les plus convaincantes sont parfois – et même souvent dans ce coffret – diamétralement opposées. Beethoven se prête mal aux compromis. Mille mercis à tous ceux qui ont pris part aux sélections patientes : Ivan Alexandre, Jonathan Bellman, Nicholas Cook, Nicolas Derny, John Eliot Gardiner, Daniel Harding, Nikolaus Harnoncourt, Pablo Heras-Casado, Paavo Järvi, Piotr Kaminski, Rémy Louis, Christian Merlin, Yannick Nézet-Séguin, Alain Pâris, Simon Rattle, Jérémie Rhorer, Patrick Szersnovicz, David Zinman ! Yannick Nézet-Séguin, par exemple, a fait son choix entre neuf versions de l’« Eroica ». La consigne était la même pour tous : une préférence argumentée mais absolument subjective. Ces onze CD sont autant de miroirs, entre les choix des critiques et ceux des chefs, entre les chefs actuels et d’hier, entre notre époque déterminée à renouveler l’écoute de Beethoven et les interprètes qui ne faisaient pas autre chose dans les années 1930, 1940, 1950 ou 1960, mais que la distance du temps nous fait parfois assimiler à des traditions. Deux symphonies apparaissent trois fois : la première (dont la brièveté nous permet de partager ici une passion certes hors sujet pour le Beethoven de Frans Brüggen) et la dernière, dans la gravure parisienne de Schuricht et deux de Furtwängler (si le concert de 1942 retenu par Simon Rattle vous agresse par son paroxysme ou sa qualité sonore, commencez par le classique de 1951). Fêtons dignement un événement sans -précédent : la première intégrale des vingt symphonies de Beethoven ! (Gaëtan Naulleau)

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Cilea : L'Arlesiana. Filianoti, Tamar, Bunoaia, Bollon.
Cilea : L'Arlesiana. Filianoti, Tamar, Bunoaia, Bollon.

Johann Ernst Sachsen-Weimar : Les 8 concertos pour violon. Schumann, Knebel.
Johann Ernst Sachsen-Weimar : Les 8 concertos pour violon. Schumann, Knebel.

Enescu : L'œuvre pour violoncelle et piano. Radutiu, Rundberg.
Enescu : L'œuvre pour violoncelle et piano. Radutiu, Rundberg.


Pierre de La Rue : Messes. Rice.
Pierre de La Rue : Messes. Rice.


Christian Budu joue Chopin et Beethoven : Œuvres pour piano.
Christian Budu joue Chopin et Beethoven : Œuvres pour piano.


Scelsi Edition, vol. 4 : Œuvres pour piano II
Scelsi Edition, vol. 4 : Œuvres pour piano II


La discothèque idéale de Diapason, vol. 5 / Beethoven : Concertos - Ouvertures - Fidelio - Messes.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 5 / Beethoven : Concertos - Ouvertures - Fidelio - Messes.


Johann Heinrich Rolle : Passion selon St. Matthieu.Brkic, Harmsen, Poplutz, Streekfuss, Spogis, Willens.
Johann Heinrich Rolle : Passion selon St. Matthieu.Brkic, Harmsen, Poplutz, Streekfuss, Spogis, Willens.


Heinichen : Sonates de Dresde non-publiées. Nalin.
Heinichen : Sonates de Dresde non-publiées. Nalin.


Sierra : Three Sinfonias
Sierra : Three Sinfonias


Bach : Oratorios de Pâques et de l'Ascension. Lunn, Jansson, Kobow, Schwarz, Allsopp, Berndt, Bernius.
Bach : Oratorios de Pâques et de l'Ascension. Lunn, Jansson, Kobow, Schwarz, Allsopp, Berndt, Bernius.


C.P.E. Bach : Die Israeliten in der Wüste, oratorio. Lunn, Gauthier, Boden, Bernius.
C.P.E. Bach : Die Israeliten in der Wüste, oratorio. Lunn, Gauthier, Boden, Bernius.


Woyrsch : Symphonie n° 3. Dorsch.
Woyrsch : Symphonie n° 3. Dorsch.


Franz Anton Hoffmeister : Symphonies. Griffiths.
Franz Anton Hoffmeister : Symphonies. Griffiths.


Fesca : Trios pour piano n° 2 et 5. Trio Paian.
Fesca : Trios pour piano n° 2 et 5. Trio Paian.


Johann Evangelist Brandl : Symphonies, op. 12 et 25. Griffiths.
Johann Evangelist Brandl : Symphonies, op. 12 et 25. Griffiths.


Erik Chisholm : Concertos pour piano n° 1 et 2. Driver, Macdonald.
Erik Chisholm : Concertos pour piano n° 1 et 2. Driver, Macdonald.


Max Reger : Préludes, fugues et chaconne pour violon seul, op. 117. Eggebrecht.
Max Reger : Préludes, fugues et chaconne pour violon seul, op. 117. Eggebrecht.

Commander ce produit

29,90 €
Prix catalogue : 30,18 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°55 - 12/2017
ClicMag n°55 - 12/2017
Infos label
Diapason
Tous les disques du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.