FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  Claves  CLA1807
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Bartók & Baroque : Œuvres pour clavecin. Varadi.
Format : 1 CD Digipack
Durée totale : 00:56:50

Enregistrement : 12-14/09/2016
Lieu : Neuchâtel
Pays : Suisse
Prise de son : Stereo

Label : Claves
Référence : CLA1807
EAN : 7619931180724
Code Prix : DM020A

Année d'édition : 2018
Date de sortie : 04/04/2018

Genre : Classique
Béla Bartók (1881-1945)
Mikrokosmos, BB 105, Sz 107 (extraits)
n° 79 "Hommage à J.S.B."
n° 85 "Gebrochene Akkorde"
n° 86 "Zwei Fünftonreihen in Dur"
n° 87 "Variationen"
n° 116 "Lied"
n° 117 "Bourrée"
n° 120 "Quintenakkorde"
n° 122 "Akkorde, gleichzeitig und gegeneinander"
n° 125 "Kahnfahrt"
n° 126 "Wechselnder Takt"
n° 128 "Stampf-Tanz"
n° 130 "Ländlicher Spass"
n° 138 "Dudelsack"
n° 139 "Hanwurst"
n° 140 "Freie Variationen"
n° 145a "Chromatische Invention I"
n° 145b "Chromatische Invention II"
n° 149 "Sechs Tänze in bulgarischen Rhythmen, n° 2"
n° 150 " Sechs Tänze in bulgarischen Rhythmen, n° 3"
n° 151 " Sechs Tänze in bulgarischen Rhythmen, n° 4"
n° 153 " Sechs Tänze in bulgarischen Rhythmen, n° 6"

Johann Sebastian Bach (1685-1750)
Le Clavier bien tempéré, Livre I, BWV 847

François Couperin (1668-1733)
Pièces de Clavecin, Livre n° 3, Ordre n° 18

Domenico Scarlatti (1685-1757)
Sonate en mi majeur, K 162

Helga Varadi, clavecin

Bartók & Baroque. Rien de gratuit dans ce titre qui joue sur la proximité phonétique entre le nom du compositeur et une « période » de l'histoire de la musique qui n'est pas la sienne : une phrase glissée dans l'introduction des Mikrokosmos a fourni le déclic à la conception de ce CD — objet musical d'une sagacité prodigieuse qui conquiert et ravit l'auditeur. « [...] Les numéros 76,77,78,79, 92, 104 b, parmi les plus faciles, et les numéros 117, 118, 123, 145, parmi les plus difficiles, conviennent aussi au clavecin. [...] », écrit en effet Bartok. Donnant suite, avec enthousiasme, à cette suggestion, Helga Várady l'étend à d'autres pièces des 6 recueils. Idée d'autant plus pertinente que de nombreux titres, dans ce corpus, renvoient à l'univers baroque — de "l'Hommage à J-S Bach", aux "Inventions chromatiques", à la Bourrée, aux Variations etc. — et que, comme le souligne l'interprète, le compositeur s'est intéressé, dans les années 1920 aux techniques des maîtres italiens, français et allemands du XVII et XVIIIe, ce dont témoignent ses arrangements de pièces de Rameau, de Scarlatti et de Couperin publiées à Budapest, qu'il interprétait volontiers (au piano) en concert. Le résultat est surprenant, tonique, enrichissant. Le contact entre les pièces du maître hongrois du XXe siècle interprétées sur un clavecin de facture moderne et des œuvres baroques soigneusement choisies — notamment pour leur rythme — et jouées sur instrument d'époque, agit comme un révélateur, et fait merveilleusement ressortir le caractère de palimpseste, de kaléidoscope, de macrocosme, des petites pièces du Mikrokosmos. L'aspect percussif de l'écriture bartokienne, comme rafraîchi, renvoie aux sonorités du cymbalum, instrument traditionnel de la musique populaire hongroise chère au compositeur. Aucun passéisme réducteur dans cette option, qui, sans rien enlever à la modernité de l'écriture des Mikrokosmos, leur restitue comme un substrat mémoriel, et les rapproche en même temps du propos musical plus récent d'un Kurtag dans ses "Játékok". Une admirable réalisation. (Bertrand Abraham)

Il y plus de dix ans déjà que l’idée d’interpréter des compositions de Bartók au clavecin me tentait. Ce fut à Budapest que Péter Barna, un ami musicologue, attira mon attention sur le fait que, dans la préface des Mikrokosmos (1940), Béla Bartók précise que certaines de ses compositions pourraient s’interpréter au clavecin : « Au chapitre transcriptions, il faut faire remarquer que quelques morceaux – les numéros 76, 77, 78, 79, 92, 104b, parmi les plus faciles, et les numéros 117, 118, 123, 145, parmi les plus difficiles – conviennent aussi au clavecin. Sur cet instrument, les doublements d’octaves s’effectueront grâce à la registration. » En 2016, j’eus le privilège de réaliser mon premier disque sur le très précieux clavecin de Ruckers (1632/1745), conservé au Musée d'art et d'histoire de Neuchâtel. Au cours des préparatifs de ce travail, mon souhait de mettre à l’honneur l’esprit de chercheur et d’expérimentateur de Béla Bartók se concrétisa. Partant de l’idée de Bartók d’employer à certaines pièces des Mikrokosmos, je l’ai étendue à toute cette œuvre pour vous la proposer ici. Les spécialistes de Bartók ne sont pas sans savoir que, dans les années 1920, le compositeur hongrois étudia les techniques de composition des maîtres allemands, français et italiens de l’ère baroque. Les deux tomes présentant des arrangements pour piano, imprimés en 1921 et 1924 par la maison d’édition Rozsnyai à Budapest, en témoignent. De plus, entre 1911 et 1931, les sonates de Domenico Scarlatti furent des composantes particulièrement appréciées de ses programmes de concert. La sonate en mi majeur (K 162) provenant de l’édition de Rozsnyai figure sur le présent enregistrement à titre d’exemple. Les œuvres de compositeurs baroques tels que Bach, Couperin et Scarlatti forment la pierre angulaire de la structure du présent CD et permettent de rendre compte des références réciproques entre leurs univers et celui de Bartók. En fait, certaines compositions des Mikrokosmos comme la Fugue chromatique I & II, Bourrée ainsi que l’Hommage à J.S. Bach comportent ce type de référence dans leur titre, cette dernière renvoyant d’ailleurs directement au type du prélude en ut mineur (BWV 847). D’autres œuvres du recueil en revanche, telles que Bouffon et Accords brisés, tant par leur harmonie que par l’effet de leur sonorité, évoquent plutôt le monde de Couperin. Cependant, les miniatures de Bartók, de forme et de contenu compacts, font écho à une multitude d’influences. En effet, la musique hongroise traditionnelle, les rythmes bulgares, les jeux polyphoniques et les détails humoristiques forment une synthèse que le jeu du clavecin fait ressortir dans toute sa rythmicité et sa plasticité. Ainsi, l’interprétation du morceau Cornemuse prend la forme d’une expérience : afin que le bourdon de la cornemuse puisse être imité le plus fidèlement possible, la sourdine de la corde de sol de la basse fut enlevée le temps de l’enregistrement. Pour figurer la rencontre entre les Mikrokosmos et le style baroque, l’enregistrement s’est fait par l’intermédiaire de deux instruments. Le clavecin Ruckers, d’époque, a permis l’interprétation de la musique ancienne alors que les morceaux tirés des Mikrokosmos ont été interprétés au clavecin à deux claviers de l’atelier de Martin Vyhnálek (2014). Ce dernier, de facture plus solide, offre un volume sonore plus important et l’accordage a pu se réaliser d’après les pratiques contemporaines. Le diapason de 392 Hz a été conservé en accord avec celui du clavecin de Ruckers. Je tiens à remercier tous ceux qui, tout au long de ce projet artistique, m’ont aidée à le mener à bien. Sans Steve et André, Christian Hörack, Christoph Müller, Monsieur Teuber, la fondation en faveur de la musique de Zollikon, l’Église catholique de Schlieren et l’Église réformée de Dietikon, mon idée ne se serait pas réalisée. J’adresse aussi mes remerciements à Peter Bartók et Peter Hennings en Floride qui, avec intérêt et sympathie, ont suivi mes recherches dès leur début. Notre rencontre aux Etats-Unis restera un moment inoubliable, indissociable de mes recherches autour de Béla Bartók. (Helga Varadi)

I recall as a young boy my father taking me to visit a family friend in Budapest, Elizabeth Láng, in order to show me a harpsichord. Both my father and I were intrigued by the instrument, especially the capability of coupling the keyboards. He later indicated in his preface to Mikrokosmos that ten of its piano pieces were suitable for playing on the harpsichord. I am grateful to Helga Váradi for bringing these pieces and others to life on this recording. (Helga Varadi)

.  Ecrire une critique
Commander ce produit

14,64 €
12,44 €
Prix catalogue : 20,92 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°59 - 04/2018
ClicMag n°59 - 04/2018
Infos label
Claves
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.