FrançaisEnglish
Advanced Search
Top  Catalog  Our Labels  Classical  Hyperion  CDA68297
MY ACCOUNT
MY WISHLIST
SHOPPING CART
Categories
Labels
Information
Rubbra, Bliss : Concertos pour piano. Lane, Botstein.
Diapason from September 2020
Review de Bertrand Boissard
Page No. 88
5 de Classica
Classica from February 2021
Review de Michel Fleury
Page No. 93
Format : 1 CD
Total Time : 01:17:27
Sound : Stereo

Label : Hyperion
Catalog No. : CDA68297
EAN : 0034571282978
Price Code : DM021A

Publishing Year : 2020
Release Date : 02/09/2020

Genre : Classical
Edmund Rubbra (1901-1986)
Concerto pour piano en sol majeur, op. 85

Sir Arthur Bliss (1891-1975)
Concerto pour piano en si bémol majeur

Arnold Bax (1883-1945)
Variation symphonique "Morning Song (Maytime in Sussex)", pour piano et orchestre

Piers Lane, piano
The Orchestra Now
Leon Botstein, direction

Le simple arpège qui ouvre le Concerto d’Edmund Rubbra dans un quasi silence força le public de la BBC, qui créa l’œuvre en 1956, à une attention soutenue. Admirable le développement végétal qui suit, et dont on retrouvera l’efflorescence ligneuse au long du Dialogue. Rubbra y célèbre la corymbe d’automne qu’il voyait fleurir dans le jardin de sa maison de Speen. L’œuvre est d’une beauté troublante, et je crois qu’elle n’avait pas connue d’enregistrement depuis la version princeps gravée par les créateurs, Dennis Matthews et Malcom Sargent pour His Master’s Voice dans la foulée de la première audition. Piers Lane y est transcendant de poésie, cherchant dans l’effacement des pianissimos tout un cérémonial de couleurs subtiles. Le début de l’œuvre, puis le Dialogue où Leon Botstein fait entrer dans le son même du piano les touches expressives de ses solistes, vous emporteront loin dans l’univers d’un compositeur à sa façon radical, et vous donnera envie d’en savoir plus, d’aller entendre ses Symphonies. Le Rondo final, que Piers Lane joue avec des doigts légers, n’atteint pas au même degré de poésie. Contraste absolu avec le Concerto parfois bruitiste de Bliss, où l’auteur des Olympians célèbre le monde moderne : l’œuvre fut écrite pour les Etats-Unis et dédiée au peuple américain. Solomon la créa à New-York sous la direction d’Adrian Boult (l’enregistrement existe), Trevor Barnab en signa avec le compositeur une lecture enflammée. Piers Lane et Leon Botstein saisissent tous les visages de cette œuvre kaléidoscopique où se bousculent les styles les plus diverses, faisant entendre la complexité de ses structures, ils lui donnent, derrière ses audaces, un certain lyrisme flamboyant, le jeu à la fois précis et libre de Piers Lane m’évoquant celui qu’y osait Noël Mewton-Wood. Entre ces deux œuvres si dissemblables, Maytine in Sussex, la pastorale de Bax écrite pour son amante Harriet Cohen, devient sous les doigts élégants de Piers Lane, le poème d’amour qu’elle devrait toujours être. Disque aussi exemplaire qu’utile. (Jean-Charles Hoffelé)

Hyperion a réuni trois partitions concertantes de la musique britannique. Trois pièces fort différentes les unes des autres. Le Concerto pour piano de Rubbra (1956) offre un beau dialogue introductif entre le piano et la clarinette. Leon Botstein souligne une orchestration luxuriante, sans cesse mobile. Le piano de Piers Lane s’insère dans cette partition plus chambriste que concertante. Rubbra la dénomma « Corymbus », en référence à une plante caractérisée par ses grappes de fleurs. On retrouve cette diversité de couleurs et de formes de la Nature dans la pièce qui est interprétée avec beaucoup de finesse. Compositeur reconnu avant tout pour ses symphonies et ballets, Arnold Bax a imaginé un hommage au romantisme anglais de la fin du 19e siècle avec Morning Song. Il s’agit d’un mouvement de concerto composé en 1947, à l’occasion du 21e anniversaire de la princesse Elizabeth. Voilà une pièce chantante et pastorale, sans prétention et interprétée avec beaucoup de délicatesse. Le Concerto en si bémol majeur de Bliss qui est dédié « au peuple des Etats-Unis d’Amérique » fut créé en 1939. C’est une œuvre d’un romantisme échevelé, aux accents parfois slaves et qui semble partir en tous sens. Il faut toute la clarté du jeu de Piers Lane et la vigilance de Leon Botstein pour ordonner cette page qui mêle avec délectation tout ce que les musiciens anglais de l’époque appréciaient : l’élégance pimentée de quelques saveurs exotiques ! Trois curiosités qui correspondent impeccablement à cette prestigieuse collection dédiée aux concertos romantiques. (Jean Dandrésy)

.  Write Review
Customers who bought this product also purchased
Catoire : Musique de chambre. Catoire Ensemble.
Catoire : Musique de chambre. Catoire Ensemble.

Elgar, Clyne : Œuvres pour violoncelle et orchestre. Segev, Alsop.
Elgar, Clyne : Œuvres pour violoncelle et orchestre. Segev, Alsop.

Anton Urspruch : Œuvres pour piano seul. Markovina.
Anton Urspruch : Œuvres pour piano seul. Markovina.


Henry Litolff : Trios pour piano. Trio Leonore.
Henry Litolff : Trios pour piano. Trio Leonore.


Bartolomeo Bernardi : Sonates pour violon seul. I Solisti Ambrosiani.
Bartolomeo Bernardi : Sonates pour violon seul. I Solisti Ambrosiani.


Bernhard Romberg : Sonates pour harpe et violoncelle. Aba-Nagy, Szolnoki.
Bernhard Romberg : Sonates pour harpe et violoncelle. Aba-Nagy, Szolnoki.


The Genius of Film Music : Hollywood blockbusters 1960s to 1980s. Mauceri.
The Genius of Film Music : Hollywood blockbusters 1960s to 1980s. Mauceri.


Hauer : Œuvres pour piano
Hauer : Œuvres pour piano


Duarte Lobo : Messes, Responsories & motets. Ensemble Cupertinos, Toscano.
Duarte Lobo : Messes, Responsories & motets. Ensemble Cupertinos, Toscano.


Leopold I : Il Sagrifizio d’Abramo. Weser-Renaissance, Cordes
Leopold I : Il Sagrifizio d’Abramo. Weser-Renaissance, Cordes


Hans Eklund : Symphonies n° 3, 5, 11. Bäumer.
Hans Eklund : Symphonies n° 3, 5, 11. Bäumer.


Britten, Vaughan Williams, Hindemith, Martinu : Œuvres pour alto et orchestre. Ridout, Phillips.
Britten, Vaughan Williams, Hindemith, Martinu : Œuvres pour alto et orchestre. Ridout, Phillips.


Butterworth, Gipps : Symphonies. Arnold : Concerto pour orgue. Bostock.
Butterworth, Gipps : Symphonies. Arnold : Concerto pour orgue. Bostock.


Martinu : Ariane - Double Concerto. Saturnova, Nagy, Lasri, Anderzhanov, Netopil.
Martinu : Ariane - Double Concerto. Saturnova, Nagy, Lasri, Anderzhanov, Netopil.


Movie Magic : Space, Action & Romance. Black.
Movie Magic : Space, Action & Romance. Black.


Ignaz Moscheles : Intégrale des sonates pour piano. Bolla.
Ignaz Moscheles : Intégrale des sonates pour piano. Bolla.


Joseph Wieniawski : Musique de chambre, vol. 2. Frankiewicz, Tudzierz, Konczal, Kalinowa-Grohs, Pakura.
Joseph Wieniawski : Musique de chambre, vol. 2. Frankiewicz, Tudzierz, Konczal, Kalinowa-Grohs, Pakura.


Dietrich Fischer-Dieskau Lied Edition, vol. 3.
Dietrich Fischer-Dieskau Lied Edition, vol. 3.

Order Product

15,36 €
Catalogue Price : 21,95 €
IN STOCK
Ships within 24 hours!
Free Shipping is available for this item
Free Shipping Available!
Click here for more info

ClicMag of the month
ClicMag n°89 - 01/2021
ClicMag n°89 - 01/2021
Label Info
Hyperion
All CDs from this label
Label Website
Tell A Friend


Tell someone you know about this product.