FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  SACD  0012752KAI
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Grisey : Les Chants de l'Amour. Nussbaum, Pomárico.
Diapason d'Or
Diapason de octobre 2008
Critique de Gérard Condé
Page n° 108
Format : 1 SACD Hybride Digipack
Durée totale : 00:55:51

Enregistrement : 2007
Lieu : Cologne
Pays : Allemagne
Prise de son : Stereo

Label : Kairos
Référence : 0012752KAI
EAN : 9120010281327

Année d'édition : 2008
Date de sortie : 30/06/2008

Genre : Classique
Gérard Grisey (1946-1998)
Les Chants de l’Amour, pour douze voix et bande
Le temps et l’écume, pour 4 percussionnistes, 2 synthétiseurs et orchestre de chambre

Ensemble S
Paulo Alvares, synthétiseur
Benjamin Kobler, synthétiseur
WDR Sinfonieorchester Köln
Emilio Pomárico, direction
Schola Heidelberg
Walter Nussbaum, direction

Le label Kairos et le Festival Agora de l'Ircam rendent cette année hommage à Gérard Grisey qui nous a quitté il y a tout juste 10 ans, avec une nouveauté discographique de marque, incluant son œuvre phare, Les Chants de l’amour, ainsi que l’enregistrement en première mondiale de Le Temps de l’Ecume, pour 4 percussionnistes, 2 synthétiseurs et orchestre de chambre.

Le label Kairos fête avec cette parution le dixième anniversaire de la mort du compositeur français Gérard Grisey, et regroupe pour l’occasion deux de ses œuvres majeures : Le Temps de l’écume, pour 4 percussionnistes, deux synthétiseurs, et orchestre de chambre, créé en 1989 par l’Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction de David Robertson. Cette œuvre de Grisey prend quelques distances avec l’un des fondamentaux de l’école « spectrale », la dilation du temps. Dans Le Temps et l’Ecume, il y a une volonté parallèle chez Grisey, d’accélerer le processus. Le résultat final demeure déroutant, même après plusieurs écoutes. L’interprétation est parfaite, Emilio Pomarico est un connaisseur avisé de cette musique (on le retrouve dans d’autres albums du label Kairos). / La deuxième pièce du programme, Les Chants de l’Amour, pour douze voix et bande magnétique, fut composée en 1985, créée la même année sous la direction de Clytus Gottwald, et demeure une pièce absolument captivante, par ses recherches sonores, par la puissance même du langage de Grisey, qui sous ses aspects complexes et constructivistes, dissimule un sens inné des atmosphères poétiques et met en lumière une sensibilité hors du commun – un bol d’air frais dans le paysage musical contemporain. L’interprétation de la Schola Heidelberg, claire, transparente, fluide, manque peut-être parfois de chair. Un disque que les amoureux de la musique du XXe siècle ne devront pas manquer, surtout pour Les Chants de l’Amour… (Pierre-Yves Lascar)

Gérard Grisey est né à Belfort le 17 juin 1946. C’est en Allemagne, au Conservatoire de Trossingen (1963-65), qu’il commence ses études dans ce domaine, avant d’intégrer le Conservatoire de Paris où il recevra une formation classique. En même temps qu’il fréquente la classe de composition d’Olivier Messiaen (1968-72), il suit l’enseignement d’Henri Dutilleux à l’École Normale de Musique (1968) et s’initie aux techniques de l’électroacoustique avec Jean-Étienne Marie (1969). Son séjour à la Villa Médicis de 1972 à 1974 sera l’occasion d’importantes rencontres (le poète Christian Guez Ricord) et découvertes (la musique de Giacinto Scelsi). Les séminaires de Ligeti et de Stockhausen, dans une moindre mesure celui de Xenakis, auxquels il assiste en 1972 dans le cadre des Ferienkurse de Darmstadt, le confortant dans ses propres préoccupations musicales, auront sur lui une influence durable. En 1973, Grisey prend part à la fondation de l’ensemble l’Itinéraire, dont la vocation est de défendre par la qualité de ses interprétations un répertoire naissant aux exigences spécifiques. Les cours d’acoustique d’Émile Leipp à Paris VI (1974-75) poseront le fondement de son approche scientifique du phénomène sonore. À partir de 1982, il a une activité soutenue en tant que pédagogue, d’abord en Californie à Berkeley jusqu’à 1986, puis au CNSM de Paris, ou il enseigne l’orchestration puis la composition. Il meurt le 11 novembre 1998 d’une rupture d’anévrisme. (Copyright Ircam)

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Adrian Willaert : Œuvres vocales sacrées. Gemmani.
Adrian Willaert : Œuvres vocales sacrées. Gemmani.

Reger : Intégrale des quatuors à cordes.
Reger : Intégrale des quatuors à cordes.

Saint-Saëns : Concertos violoncelle, Le Cygne. Walton, Briger.
Saint-Saëns : Concertos violoncelle, Le Cygne. Walton, Briger.


Tristan Murail : Portulan. Ensemble Cairn, Bourgogne.
Tristan Murail : Portulan. Ensemble Cairn, Bourgogne.


Franck Bedrossian : Twist, Edges, Epigram. Michel-Dansac, Pomarico.
Franck Bedrossian : Twist, Edges, Epigram. Michel-Dansac, Pomarico.


Leopold van der Pals : Symphonie n° 1 - Œuvres orchestrales. Goritzki.
Leopold van der Pals : Symphonie n° 1 - Œuvres orchestrales. Goritzki.


Didone abbandonata. Cantates et airs baroques. Im, Küppers.
Didone abbandonata. Cantates et airs baroques. Im, Küppers.


Boston Symphony Orchestra – Barbirolli (Brahms, Delius)
Boston Symphony Orchestra – Barbirolli (Brahms, Delius)


Mumma : Musique pour piano seul (1960-2001). Vandewalle.
Mumma : Musique pour piano seul (1960-2001). Vandewalle.


Friedrich Gernsheim : Concertos pour violon et orchestre. Roth, Zurl.
Friedrich Gernsheim : Concertos pour violon et orchestre. Roth, Zurl.


Leonard Bernstein au Schleswig-Holstein Musik Festival. Leçons de musique, performances, conférences et masterclasses.
Leonard Bernstein au Schleswig-Holstein Musik Festival. Leçons de musique, performances, conférences et masterclasses.


Kalliwoda : Ouvertures et concertinos pour violon. Daskalakis, Willens.
Kalliwoda : Ouvertures et concertinos pour violon. Daskalakis, Willens.


Slonimsky, Tsitovich, Grinblat, Rogalev : Concertos de chambre. Serov.
Slonimsky, Tsitovich, Grinblat, Rogalev : Concertos de chambre. Serov.


Bruckner : Symphonie n° 2. Thielemann.
Bruckner : Symphonie n° 2. Thielemann.


Ferrari : Chansons pour le corps
Ferrari : Chansons pour le corps


Bach : L'Offrande musicale (arr. S. Gottschick). Ensemble Vintage Köln, Daskalakis.
Bach : L'Offrande musicale (arr. S. Gottschick). Ensemble Vintage Köln, Daskalakis.


Toeplitz : Inoculate?
Toeplitz : Inoculate?


Allegri, Mundy, Palestrina : Œuvres sacrées. The Tallis Scholars, Phillips.
Allegri, Mundy, Palestrina : Œuvres sacrées. The Tallis Scholars, Phillips.

Commander ce produit
SUPPRIME
Plus disponible à la vente
ClicMag du mois
ClicMag n°99 - 12/2021
ClicMag n°99 - 12/2021
Infos label
Kairos
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.