FrançaisEnglish
Advanced Search
Top  Catalog  Our Labels  Classical  CPO  CPO777823
MY ACCOUNT
MY WISHLIST
SHOPPING CART
Categories
Labels
Information
Enescu : Symphonie n° 5 - Poème symphonique Isis. Vlad, Ruzicka.
5 de Diapason
Diapason from January 2015
Review de Nicolas Derny
Page No. 91
Format : 1 CD
Total Time : 01:00:39

Recording : 18-20/06/2012
Location : Saabrück
Country : Allemagne
Sound : Stereo

Label : CPO
Catalog No. : CPO777823
EAN : 0761203782321
Price Code : DM014A

Publishing Year : 2014
Release Date : 07/07/2014

Genre : Classical
George Enescu (1881-1955)
Poème symphonique Isis, pour chœur de femme et orchestre
Symphonie n° 5 en ré majeur

Marius Vlad, ténor
Chœur de la NDR
Orchestre Philharmonique de la radio de Saarbrück et Kaiserslautern
Peter Ruzicka, direction

Sa vie durant, Enesco ne cessa de rêver ses compositions, les notant accessoirement, le plus clair du temps partiellement ; un projet chassait l’autre, la partition restait dans un tiroir, oubliée. Ce phénomène, présent tout au long de l’existence du compositeur, s’accentua après Œdipe et deviendra une pratique courante durant sa vieillesse : les œuvres n’étaient plus que des fragments de rêves, mais la beauté de ce qui en subsistait, l’originalité déconcertante autant de l’écriture que de la forme, saisirent Pascal Bentoiu qui décida de réaliser "Isis", un poème symphonique vocal noté en juin 1923, soit avant la rédaction d’Œdipe, et les deux ultimes œuvres pour orchestre, les 4e et 5e Symphonies. Bentoiu acheva la réalisation de la 5e Symphonie en 1996. Enesco en avait noté l’essentiel en juillet 1941, orchestrant complètement de grandes parts de l’œuvre : il n’avait qu’à remplir les vides en calquant son instrumentation sur celle du compositeur. On y gagne une œuvre majeure coulée de la plume d’un musicien revenu dans son pays pour éviter l’occupation allemande, presque contemporaine des si poétiques Impressions d’enfance que l’Andante cite expressément. C’est la symphonie du retour à l’éden, qui s’ouvre sur une longue phrase des bois portée par des cordes aventureuses. Tout un paysage se dévoile, mordoré, la guerre n’y transparait que fugitivement, en arrière plan, dans une couleur sombre qui reste tenace malgré les somptuosités d’un orchestre toujours aussi complexe. Comme pour la Troisième Symphonie, Enesco a recours à la voix dans le finale, cette fois un chœur et un ténor qui déclamera parlando les ultimes vers du poème de Michail Eminescu. "Je retournerais à la poussière, dans ma solitude", dit –il, après avoir chanté les précédentes strophes en leur associant des mélismes déchirant. En 1996, Pascal Bentoiu trouva dans les archives un manuscrit intitulé Isis. L’allusion était transparente, Isis était sur le surnom donné par Enesco à celle qui allait devenir son épouse mais n’était encore que sa maîtresse, Maruca Cantacuzini. Isis qui avait regroupé les membres de son frère Osiris pour lui redonner vie, Isis, symbole de la féminité et de la renaissance éternelle. Sur cette trame à la fois dramatique et mystique, Enesco écrit un hallucinant poème d’orchestre, d’une atmosphère visionnaire, un mystère musical où les couleurs d’Œdipe sont omniprésentes, ce que Peter Ruzicka et ses musiciens donnent à entendre dans une lecture précise, en détaillant les épisodes les plus fugitifs. Ils trouvent naturellement les chemins complexes – toujours ces innombrables changements de mesure, ces tuilages harmoniques si beaux et si déconcertants à la fois – de la 5e Symphonie. Et maintenant, vite, la 4e! (Discophilia, Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

Deux œuvres inachevées, issues de la maturité du roumain Georges Enescu, au programme de ce CD : le poème symphonique Isis (1923) et la Cinquième Symphonie commencée en 1941. Toutes deux furent complétées, notamment sur le plan de l’orchestration, par un compositeur roumain d'aujourd'hui : Pascal Bentoiu. Comme un fleuve entraine ses affluents vers la mer, Enescu brasse en un style unique une source d'influences : Wagner, Strauss mais aussi Szymanowski, Bartok ou Debussy. Violoniste de réputation internationale et parisien d'adoption, Enescu n'a jamais trouvé la place qu'il méritait au panthéon des compositeurs. C'est pourtant une musique aux couleurs chatoyantes que Messiaen comparaient à celles d'un vitrail. Le geste y est ample. On y trouve une maitrise des modes, des progressions harmoniques et une orchestration riche de textures et de timbres. Cela lui permet de réussir une synthèse entre orient et occident qu'il formalisera dans son opéra Oedipe. Tout au long du développement wagnérien du poème « Isis » (surnom qu'Enescu avait donné à sa maitresse), Enescu use de tous les charmes des pupitres de l'orchestre pour révéler la figure magique et funéraire de la déèsse égyptienne. Hommage à la féminité. Les quatre mouvements de la Cinquième Symphonie font appel à des thèmes dérivés du folklore roumain. L'andantio moderat piacevole, nuée survolant l'orchestre par des bruissements de violons, un chœur de flûtes et un triangle insistant, évoque la nostalgie et le murmure volatil de l'enfance. Le final est basé sur un poème de Mihail Eminescu et réclame la présence d'un ténor. Subtile atmosphère panthéiste. Un homme n'a qu'un seul vœu : celui de reposer seul en paix au milieu des arbres et de l'eau du ruisseau, à la fois retourné à la poussière et projeté vers l'infini. L'interprétation de Peter Ruzicka et du NDR, irréprochable d'équilibre et de profondeur, réussit à traduire l'imagination de la musique d'Enescu. (Jérôme Angouillant)

Two Recording Premieres Peter Ruzicka has hardly any equals when it comes to championing contemporary music in German-speaking countries – in his capacities as a composer whose works are performed around the globe by all the leading orchestras and interpreters, as a conductor of prestigious orchestras, and as the former artistic director of the Salzburg Festival. On this release with the German Radio Philharmonic, the NDR Chorus, and the tenor Marius Vlad he conducts the German premieres of George Enescu’s Symphony No. 5 for tenor, female choir, and orchestra from 1941 and the symphonic adagio Isis. These two works by the Rumanian composer Enescu defy classification and exist only in particella form. During the 1990s Pascal Bentoiu completed them and instrumented them in such a way that he might well qualify for consideration as their coauthor. In Isis, a symphonic poem for female choir and orchestra, the euphonious female voices are integrated into the orchestra in the manner of instruments. Enescu’s fifth symphony calls for a full complement of musicians lending it a powerful sound quality and is of folkloristic coloration. Absolutely enthralling! But, even though he employs a fully instrumented orchestra, he very much produces a transparency almost verging on chamber music. The subtlest tonal mixings produce a special tension between the complexity of the musical moment and the indeterminate expectation of what is yet to come. Enescu’s ‘tonally moving forms’ combine to produce what might be termed an endless melody, and later, in the fourth movement, this melody accommodates the human voice. The setting of the poem by Eminescu appears to sound from the faraway but nevertheless is stamped by a tonal interweave with a most highly richly colored orchestral part drawing on musical shapes from earlier movements".

.  Write Review
Customers who bought this product also purchased
Melani : Vêpres de la Vierge. Max.
Melani : Vêpres de la Vierge. Max.

Earle Brown : Contemporary sound series, vol. 6.
Earle Brown : Contemporary sound series, vol. 6.

Georgy Sviridov : La Tempête de neige - La Couronne de Pouchkine. Fedoseyev, Minin.
Georgy Sviridov : La Tempête de neige - La Couronne de Pouchkine. Fedoseyev, Minin.


E. Franck : Quatuor op. 49 - Quintette op. 45. Quatuor Edinger.
E. Franck : Quatuor op. 49 - Quintette op. 45. Quatuor Edinger.


Harvey : Bird Concerto with Pianosong. Nagano, Atherton.
Harvey : Bird Concerto with Pianosong. Nagano, Atherton.


Alceo Galliera : Les enregistrements 1953-1957.
Alceo Galliera : Les enregistrements 1953-1957.


Gorecki : Œuvres pour orchestre à cordes. Plawner, Fessard, Rajski.
Gorecki : Œuvres pour orchestre à cordes. Plawner, Fessard, Rajski.


Georges Onslow : Symphonies n° 2 et 4. Goritzki.
Georges Onslow : Symphonies n° 2 et 4. Goritzki.


Hoffmann : Symphonie et ouvertures. Willens.
Hoffmann : Symphonie et ouvertures. Willens.


Fux : Ouvertures
Fux : Ouvertures


Bach J.C. : Sonates pour clavecin. De Figueiredo.
Bach J.C. : Sonates pour clavecin. De Figueiredo.


Bach : L'Art de la fugue. Hewitt.
Bach : L'Art de la fugue. Hewitt.


Vanhal : Quatre quatuors à cordes. Quatuor Lotus.
Vanhal : Quatre quatuors à cordes. Quatuor Lotus.


Goetz : Intégrale de l'œuvre pour piano. Keymer.
Goetz : Intégrale de l'œuvre pour piano. Keymer.


Claudio Arrau in Recital, 1969-1977
Claudio Arrau in Recital, 1969-1977


Friedrich Gernsheim : Concertos pour violon et orchestre. Roth, Zurl.
Friedrich Gernsheim : Concertos pour violon et orchestre. Roth, Zurl.


Reznicek : Symphonies n° 3 et 4. Beermann.
Reznicek : Symphonies n° 3 et 4. Beermann.


Louis Glass : Intégrale des symphonies, vol. 1. Raiskin.
Louis Glass : Intégrale des symphonies, vol. 1. Raiskin.

Order Product

10,32 €
Catalogue Price : 14,75 €
UNAVAILABLE
Currently out of stock

ClicMag of the month
ClicMag n°96 - 09/2021
ClicMag n°96 - 09/2021
Label Info
CPO
All CDs from this label
Label Website
Tell A Friend


Tell someone you know about this product.