FrançaisEnglish
Advanced Search
Top  Catalog  Our Labels  Classical  Carus-Verlag  CAR83313
MY ACCOUNT
MY WISHLIST
SHOPPING CART
Categories
Labels
Information
Bach : Passion selon St. Jean. Watts, Schachtner, Grahl, Harvey, Winckhler, Rademann.
Diapason from April 2020
Review de Jean-Luc Macia
Page No. 83
Format : 2 CD
Total Time : 01:48:05

Recording : 03-04/08/2019
Location : Ansbach
Country : Allemagne
Sound : Eglise / Stereo

Label : Carus
Catalog No. : CAR83313
EAN : 4009350833135
Price Code : DM033A

Publishing Year : 2020
Release Date : 05/02/2020

Genre : Classical
Johann Sebastian Bach (1685-1750)
Passion selon St. Jean, BWV 245

Elizabeth Watts, soprano
Benno Schachtner, alto
Patrick Grahl, ténor (Arien & Evangelist)
Sebastian Winckhler, basse (Arien)
Peter Harvey, basse (Christusworte)
Gaechinger Cantorey
Hans-Christoph Rademann, direction

Une Messe en si efflorescente, un quasi décor végétal de sons, laissait-elle espérer le ton âpre, la parole tourmentée, la turba orante qui dès le choral initial donne le ton de cette Saint Jean ? Non. Et pourtant, Hans-Christoph Rademann l’assume, sa Passion sera un théâtre, non pas celui expressionniste qu’y faisait flamboyer Peter Schreier, parabole absolue, mais un théâtre des sentiments, qui dessine le Christ et Pilate avec leurs ombres et fait passer dans la voix de pure lumière d’Elizabeth Watts tout un lexique d’émotions : elle ici de bout en bout magnifique. C’est Bach relu à l’aune de l’Aufklärung, avec dans le récit subtilement mené par Patrick Grahl non pas un drame mais une révélation (ce que la Saint Jean n’est pas d’abord). Tant de spiritualité n’étonnera pas venant de Rademann, qui vient de boucler à Dresde son intégrale Schütz : c’est le chœur, dessiné, élancé, précis et souple pourtant qui emporte sa lecture où passent justement le souvenir des grandes anciennes manécanteries de Dresde ou de Leipzig. Et c’est bien là le hiatus : il manque cruellement à cette lecture parfaite la verdeur des enfants, que ne peut qu’évoquer le timbre du contreténor auquel sont dévolus les airs d’alto. Mais passons, cette Saint Jean par les stuttgartois qui conjugue fièvre et élan, trouve dans l’ardeur une pureté, laisse espérer demain que le récit plus complexe de la Saint Matthieu trouvera en Rademann le styliste et le prophète qu’elle appelle. (Discophilia - Artalinna.com) (Jean-Charles Hoffelé)

Après une récente et très réussie Messe en Si (Carus 2015), Rademann poursuit son exploration des grandes œuvres liturgiques de Bach avec cette Passion selon Saint Jean enregistrée avec son équipe habituelle (le Gaenchinger Kantorei de Stuttgart). On retrouve ici dès le "Herr unser Herrscher" l'exceptionnelle emprise que le chef obtient de son chœur et de son orchestre. Optant toujours sur une juste rhétorique convoquant alternativement récitatifs, chœurs et airs et lui agrégeant un discours musical d'une solidité à toute épreuve, le chef nous offre une passion mise en place de façon quasi scénographique grâce à l'implication sans faille d'un évangéliste émouvant conteur (le ténor Patrick Grahl) et les ponctuations toujours frémissantes du chœur. Chaque protagoniste, défini de façon habile (Reniement de Pierre, confrontation du Christ avec Pilate), aurait mérité une vraie personnalité vocale. On a plutôt tendance à plébisciter le travail du chœur et de l'orchestre qui participent véritablement à l'évolution et à la résolution du drame, les chanteurs réservant parfois quelques surprises : le funeste "Ach, mein Sinn" (Grahl encore) et un tendre et conclusif "Zerfliesse mein Herze" (porté par le timbre lumineux d'Elizabeth Watts). Rien de visionnaire dans cette Passion mais une captivante mise en perspective qui justifie légitimement l'apport de Rademann à une discographie déjà conséquente. (Discophilia - Artalinna.com) (Jérôme Angouillant)

The St John Passion occupies a special place in Johann Sebastian Bach’s output. Hardly any other work survives in so many and, at the same time, such different versions. This is because Bach made changes to the work for each of his Leipzig performances. For this CD recording, Hans-Christoph Rademann has chosen the fourth version of the Passion. Composed shortly before Bach’s death, it represents a return to the first version, augmented by larger instrumental forces. It is very close to the version of the Passion which has been mostly frequently performed since the first edition of 1830 – a mixture of the 1739 and 1749 versions – but by comparison, this constitutes an authentic version by Bach.

.  Write Review
Order Product

24,00 €
Catalogue Price : 34,30 €
IN STOCK
Ships within 24 hours!
Free Shipping is available for this item
Free Shipping Available!
Click here for more info

ClicMag of the month
ClicMag n°83 - 06/2020
ClicMag n°83 - 06/2020
Label Info
Carus
All CDs from this label
Label Website
Tell A Friend


Tell someone you know about this product.