FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Historique  APR6027
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Wilhelm Backhaus joue Beethoven : Intégrale des enregistrements d'avant-guerre.
Format : 2 CD
Durée totale : 02:22:00

Enregistrement : 1927-1937

Label : APR
Référence : APR6027
EAN : 5024709160273
Code Prix : DM017B

Année d'édition : 2018
Date de sortie : 31/10/2018

Genre : Classique
Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Concerto pour piano n° 4 en sol majeur, op. 58
Concerto pour piano n° 5 en mi bémol majeur, op. 73 "Emperor"
Sonate n° 8 en do mineur, op. 13 "Pathétique"
Sonate n° 14 en do dièse mineur, op. 27 n° 2 "Au Clair de Lune"
Sonate n° 26 en mi bémol majeur, op. 81a "Les adieux"
Sonate n° 32 en do mineur, op. 111

Johann Sebastian Bach (1685-1750)
Prélude et Fugue n° 1 en do majeur, BWV 846
Prélude et Fugue n° 22 en si bémol mineur, BWV 8678
Pastorale, extrait de l'Oratorio de Noël, BWV 248

Wilhelm Backhaus, piano
Royal Albert Hall Orchestra
London Symphony Orchestra
Landon Ronald, direction

Wilhelm Backhaus, à l’exception de la « Hammerklavier » qu’il ne réenregistra pas, engrangea par deux fois l’intégrale des Sonates de Beethoven pour Decca, alors même que le studio bridait son art, du moins après la guerre. Avec la gravure directe sur 78 tours, il en allait tout autrement. Les ingénieurs du son et les directeurs artistiques, lorsqu’il y en avait ! n’étaient pas encore parvenus à ce degré d’intransigeance que les progrès de la technique autoriseraient. L’artiste jouait, il fallait le saisir sur le vif comme un peintre peignant sa toile sur le motif. Dans les année trente, Wilhelm Backhaus qui défrayait la chronique par son jeu objectif, put graver à Londres pour « His Master’s Voice » quatre sonates (la Pathétique fut enregistrée dès 1927) qui documentèrent sa manière singulière : jeu clair où tout s’entend, tempos très libres qui pourtant ne distordent jamais les phrasés, une électricité fabuleuse qui envole le clavier – écoutez le final des Adieux – et dans la pureté des traits une variété de couleurs assez inouïe. Objectif vraiment ? J’ai le sentiment d’entendre dans ces 78 tours admirablement repiqués les foucades, les embardés, l’ardeur de tous les Beethoven – mêmes tardifs ! – de Backhaus dès qu’il était au concert, infiniment plus libre qu’en tout ce qu’il nous aura laissé au microsillon. Sommet de l’ensemble un opus 111 déclamé, d’une puissance magnifique, avec ces aigus ailés incomparables. Quel art ! qui exhausse le texte vers son absolu. Les deux Concertos avec Landon Ronald, sculptés, ne se sont jamais démodés, 4e exalté, Empereur d’un admirable classicisme, en les entendant on comprend pourquoi le public londonien chérissait tant le jeune Backhaus : depuis Schnabel il n’avait pas entendu un beethovénien d’une si grande venue. Trois pages de Bach, placées en faces ultimes des Sonates font regretter qu’il n’en ait pas plus enregistré : écoutez seulement la nacre du Premier Prélude et Fugue du Clavier bien tempéré. Notes éclairantes de Jed Distler (Discophilia - Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

Wilhelm Backhaus (1884–1969) left a 60-year recorded legacy which began in 1908, but though known particularly for Beethoven and Brahms in his later years, he performed a much wider repertoire before the war (as seen on the companion set APR6026) and the four sonatas and two concertos included here are the totality of his early Beethoven output. These are nevertheless important recordings – the ‘Emperor’ concerto was only the second ever recording and the first recorded by the ‘electric’ process. The 4th became an instant classic and still stands high among recorded versions. The sonatas benefit from the spontaneity of youth – the didactic and gruff presentation which occasionally afflicts Backhaus’s later complete sonata cycles is little in evidence here. Three of the sonatas were issued with Bach ‘fillers’ and we have included these here to reveal yet another side of Backhaus’ musicianship.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Leonard Bernstein dirige Berlioz, Roussel, Saint-Saëns, Thomas.
Leonard Bernstein dirige Berlioz, Roussel, Saint-Saëns, Thomas.

Beethoven : Mélodies irlandaises et écossaises. Schuen, Trio Boulanger.
Beethoven : Mélodies irlandaises et écossaises. Schuen, Trio Boulanger.

The Koroliov Series, vol. VI : Johann Sebastian Bach.
The Koroliov Series, vol. VI : Johann Sebastian Bach.


Mozart : Requiem. Kühmeier, Kulman, Behr, Dekeyser, Minkowski, Bartabas.
Mozart : Requiem. Kühmeier, Kulman, Behr, Dekeyser, Minkowski, Bartabas.


Sierra : Three Sinfonias
Sierra : Three Sinfonias


Wilhelm Backhaus joue Chopin, Liszt, Schumann : Les enregistrements HMV, 1925-1937.
Wilhelm Backhaus joue Chopin, Liszt, Schumann : Les enregistrements HMV, 1925-1937.


Dufay, Binchois, de la Rue : Charles Le Téméraire et la musique à la cour de Bourgogne. Les Flamboyants.
Dufay, Binchois, de la Rue : Charles Le Téméraire et la musique à la cour de Bourgogne. Les Flamboyants.


Mozart : Airs de concert. Dermota, Köth, Grümmer, Moser.
Mozart : Airs de concert. Dermota, Köth, Grümmer, Moser.


Jonny Axelsson/Fredrik Ullén : Karlheinz Stockhausen
Jonny Axelsson/Fredrik Ullén : Karlheinz Stockhausen


Stockhausen : Kurzwellen. Meridan, Kinney, Phelps, Krashenko, Pape, Tiedje, Bourotte, Mefano.
Stockhausen : Kurzwellen. Meridan, Kinney, Phelps, Krashenko, Pape, Tiedje, Bourotte, Mefano.


Bach : Variations Goldberg. Hewitt.
Bach : Variations Goldberg. Hewitt.


George Crumb : Œuvres pour piano. Leng Tan.
George Crumb : Œuvres pour piano. Leng Tan.


Leonard Bernstein dirige Berlioz, Roussel, Saint-Saëns, Thomas.
Leonard Bernstein dirige Berlioz, Roussel, Saint-Saëns, Thomas.


Haendel : Arminio, opéra. Cencic, Snouffer, Kubas-Kruk, Petrone, Sancho, Willetts, Kudinov, Petrou.
Haendel : Arminio, opéra. Cencic, Snouffer, Kubas-Kruk, Petrone, Sancho, Willetts, Kudinov, Petrou.


Allegri, Mundy, Palestrina : Œuvres sacrées. The Tallis Scholars, Phillips.
Allegri, Mundy, Palestrina : Œuvres sacrées. The Tallis Scholars, Phillips.


Telemann : Zerschmettert die Götzen, cantates. Mields, Mertens, Ad-El.
Telemann : Zerschmettert die Götzen, cantates. Mields, Mertens, Ad-El.


Melodious Melancholye. Les doux sons de L'Angleterre Medievale. Ensemble Belladonna.
Melodious Melancholye. Les doux sons de L'Angleterre Medievale. Ensemble Belladonna.


Leopold van der Pals : Symphonie n° 1 - Œuvres orchestrales. Goritzki.
Leopold van der Pals : Symphonie n° 1 - Œuvres orchestrales. Goritzki.

Commander ce produit

12,84 €
Prix catalogue : 18,35 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°66 - 12/2018
ClicMag n°66 - 12/2018
Infos label
APR
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.