FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  Audite  AUD95646
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Nathan Milstein joue Mendelssohn et Dvorák : Concertos pour violon. Markevitch, Ansermet.
Format : 1 CD Digipack
Durée totale : 00:57:16

Enregistrement : 1953-1955
Lieu : Lucerne
Pays : Suisse
Prise de son : Live

Label : Audite
Référence : AUD95646
EAN : 4022143956460
Code Prix : DM017A

Année d'édition : 2018
Date de sortie : 03/10/2018

Genre : Classique
Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)
Concerto pour violon en mi mineur, op. 64

Antonín Dvorák (1841-1904)
Concerto pour violon en la mineur, op. 53

Nathan Milstein, violon
Swiss Festival Orchestra
Igor Markevitch, direction
Ernest Ansermet, direction

Hormis celui pour violoncelle, les deux autres concertos de Dvorak eurent leurs héros au XXe Siècle : Rudolf Firkusny défendit celui pour piano et l’enregistra à plusieurs reprises toujours avec la même fougue, mais l’on sait moins que Nathan Milstein inscrivit souvent celui pour violon à ses concerts et qu’il l’enregistra par trois fois avec Antal Dorati, William Steinberg puis Rafael Frühbeck de Burgos. Quelle aubaine de voir publié le concert donné à Lucerne le 12 aout 1953, où son archet flamboie dans l’appassionato conquérant des thèmes slaves de l’Allegro mené avec panache par Ernest Ansermet – voilà un ajout majeur à sa discographie ! – qui galvanise son soliste mais sait aussi lui tisser des paysages expressifs surprenants : écoutez le quasi moderato où Milstein gourme le grave de son violon sur un concertino de bois envoutant. Quelle interprétation magique ! où il aura fallu appliquer deux fugitives rustines quasi inaudibles prises dans l’enregistrement sensiblement contemporains avec William Steinberg, la bande ayant été endommagée en ces brefs endroits. A cette merveille s’ajoute une lecture preste, sur les pointes, un peu sèche du Concerto de Mendelssohn que Markevitch dirige en ligne droite. Mais peu importe à Milstein, il chante, éloquent mais stylé, archet tenu, phrasés parfaits, geste un rien hautain. Vous l’avez compris, pour le Dvorak en tous cas l’album est imparable (Discophilia - Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

His vigorous, intensive tone; his unsentimental, straightforward playing; his boundless virtuosity: these are the trademarks of the Russian violinist Nathan Milstein. In Lucerne “Nathan the Great” shone with the concertos of Mendelssohn and Dvor?ák during the 1950s. Conducting: Igor Markevitch and Ernest Ansermet, whose discographies until now have not featured these works.

.  Ecrire une critique
Commander ce produit

12,48 €
10,61 €
Prix catalogue : 17,83 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°64 - 10/2018
ClicMag n°64 - 10/2018
Infos label
Audite
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.