FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Petits prix  CPO777765
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Magnard : Trio pour piano - Sonate pour violon. Laurenceau, Hornung, Triendl.
Diapason d'Or
Diapason de décembre 2015
Critique de François Laurent
Page n° 94
Format : 1 CD
Durée totale : 01:18:01

Enregistrement : 17-19/07/2012
Pays : Allemagne
Prise de son : Studio / Stereo

Label : CPO
Référence : CPO777765
EAN : 0761203776528
Code Prix : DM014A

Année d'édition : 2015
Date de sortie : 28/10/2015

Genre : Classique
Albéric Magnard (1865-1914)
Trio pour violon, violoncelle et piano, op. 18
Sonate pour violon et piano, op. 13

Geneviève Laurenceau, violon
Maximilian Hornung, violoncelle
Oliver Triendl, piano

Haute figure de la vie musicale de son temps, musicien exigeant et sans compromis, Alberic Magnard demeure un compositeur qui force l’admiration et le respect de ses auditeurs. Mais, revers de ses exigences élevées, sa musique ne se livre pas facilement ; pour ceux qui font l’effort de la découvrir, elle réserve bien des beautés. Sa grandiose sonate pour violon (1901) écrite, comme la plupart des partitions françaises de l‘époque pour Ysaÿe, est un chef d’œuvre de grandeur, d’architecture mais aussi de lyrisme puissant. A peine plus détendu, le trio (1905) poursuit cet idéal de clarté très française cher à l’auteur de Guercoeur et de Bérénice. Il ne faut pas manquer la réunion, sur un disque rempli de musique à ras bord, de ces deux pages majeures, d’autant que Geneviève Laurenceau bien soutenue par Oliver Trendl défend avec conviction ces partitions magistrales et injustement délaissées par nombre de ses confrères. (Richard Wander)

Le vaste Trio qu’Alberich Magnard acheva en 1905 est une symphonie déguisée. Geneviève Laurenceau, Maximilian Hornung et Oliver Triendl l’ont bien compris, qui le jouent avec une puissance toute orchestrale, et lui donnent un élan, pour la tempête du premier mouvement où les danses populaires du finale, que l’œuvre attendait. Ainsi transporté, il devient le chef d’œuvre parmi les trios romantiques de l’école française, à égalité avec celui de Guillaume Lekeu, antérieur de quinze ans. Fauré, puis Ravel ouvriront ensuite de nouveaux horizons. Le couplage avec la tout aussi vaste Sonate pour violon et piano écrite en 1901 pour Ysaye dont elle est le portrait musical – les traits rapsodique qui ouvrent le premier mouvement, c’est la fougue du virtuose belge incarnée ! – est logique. Et là encore, l’imagination de Magnard parait sans borne, abandonnant le principe cyclique de Franck pour écrire une vaste fresque narrative. Ces deux opus veulent d’abord un pianiste de première force : c’est lui qui règle le discours et crée le paysage. Oliver Triendl est exemplaire, virtuose consommé et chambriste qui doit faire tenir un orchestre dans son clavier. Mais pour la Sonate, impossible de ne pas saluer l’ardeur qu’y met Geneviève Laurenceau, archet torrentiel, touche d’une justesse impeccable, elle en signe simplement la version de référence et je lui abandonne les lectures pionnières de Gérard Poulet, de Robert Zimanski et de Régis Pasquier, affaire de timbre, affaire surtout de ferveur. Et quel cantabile dans le second mouvement ! (Jean-Charles Hoffelé)

Since Albéric Magnard’s music was produced off the beaten musical path, it unfortunately was quickly forgotten. It nevertheless has outstanding qualities making occupation with it extraordinarily rewarding – as this recording of some of his chamber compositions quite clearly demonstrates. Magnard’s oeuvre is not very extensive, but some of his consistently innovative compositions number among the outstanding works of French music history. Only about twenty works by this »great outsider in French music around 1900« (Jens Malte Fischer, 2004) have come down to us. His chamber compositions are always in four movements, and this structural standard also functions as a mark of his independence from the national practice (cf. the symphonies in three movements by Chausson or Dukas based on Franck’s model) and unwaveringly point to timeless models of German provenance. Albéric Magnard, the son of Francis Magnard (the author of bestsellers and the editor of Le Figaro), died tragically in 1914 in the flames of his Manoir des Fontaines residence in Baron, Oise, after he had defended his home against a group of German soldiers. His father’s fortune enabled him to enjoy financial security throughout his life. Independent, not compelled to consider musical compromises, and not ready to form them, for many years he experienced the greatest difficulties when it came to getting his compositions performed. Now this genial composer who had precisely studied the tradition is being rediscovered!

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Reger : L'œuvre pour violon et piano - Intégrale des sonates pour violoncelle. Wallin, Pöntinen, Korupp, Meister.
Reger : L'œuvre pour violon et piano - Intégrale des sonates pour violoncelle. Wallin, Pöntinen, Korupp, Meister.

Prokofiev, Chostakovitch : Concertos pour violoncelle. Isserlis, Järvi.
Prokofiev, Chostakovitch : Concertos pour violoncelle. Isserlis, Järvi.

Bach : Concertos pour clavecin, vol. 2. Mortensen.
Bach : Concertos pour clavecin, vol. 2. Mortensen.


Pärt : Triodion & autres œuvres chorales (30 ans Hyperion). Layton.
Pärt : Triodion & autres œuvres chorales (30 ans Hyperion). Layton.


Eggert : The Raven Nevermore. Humpe, Hofstetter.
Eggert : The Raven Nevermore. Humpe, Hofstetter.


Max Bruch : Das Lied von der Glocke. Marguerre, Markert, Vogt, Hoff, van Steen.
Max Bruch : Das Lied von der Glocke. Marguerre, Markert, Vogt, Hoff, van Steen.


Mozart : Les 5 concertos pour violon - Symphonie concertante. Goldberg, Grumiaux, Heifetz, Martzy, Milstein, Primrose, Stern.
Mozart : Les 5 concertos pour violon - Symphonie concertante. Goldberg, Grumiaux, Heifetz, Martzy, Milstein, Primrose, Stern.


Steve Martland : Anthology.
Steve Martland : Anthology.


Gernsheim : Quintettes pour piano n° 1 et 2. Triendl, Quatuor Gemeaux.
Gernsheim : Quintettes pour piano n° 1 et 2. Triendl, Quatuor Gemeaux.


Jadassohn : Symphonies n° 1-4. Schulze-Broniewska, Georgi, Griffiths.
Jadassohn : Symphonies n° 1-4. Schulze-Broniewska, Georgi, Griffiths.


Henryk Pachulski : Œuvres pour piano, vol. 2. Duo Va i Ve.
Henryk Pachulski : Œuvres pour piano, vol. 2. Duo Va i Ve.


Orff : Gisei, opéra. McKinny, Helzel, Brück, Zhidkova, Lacombe.
Orff : Gisei, opéra. McKinny, Helzel, Brück, Zhidkova, Lacombe.


Prokofiev : Concerto pour violoncelle, Symphonie-Concerto. Gerhardt, Litton.
Prokofiev : Concerto pour violoncelle, Symphonie-Concerto. Gerhardt, Litton.


La discothèque idéale de Diapason, vol. 2 / Chopin : Œuvres pour piano.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 2 / Chopin : Œuvres pour piano.


Friedrich Gernsheim : Concertos pour violon et orchestre. Roth, Zurl.
Friedrich Gernsheim : Concertos pour violon et orchestre. Roth, Zurl.


Walter Rabl : Musique de chambre. Fuchs, Laurenceau, Fenyö, Triendl.
Walter Rabl : Musique de chambre. Fuchs, Laurenceau, Fenyö, Triendl.


Boccherini : Quatuors à cordes, op. 26. Ensemble Symposium.
Boccherini : Quatuors à cordes, op. 26. Ensemble Symposium.


Suk : Works for cello and orchestra
Suk : Works for cello and orchestra

Commander ce produit

10,32 €
Prix catalogue : 14,75 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°55 - 12/2017
ClicMag n°55 - 12/2017
Infos label
CPO
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.