FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  CPO  CPO777848
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Friedrich Gernsheim : Symphonies n° 2 et 4. Baümer.
Diapason de octobre 2016
Critique de Michel Stockhem
Page n° 98
Format : 1 CD
Durée totale : 01:00:42

Enregistrement : 02-05/05/2013
Lieu : Mayence
Pays : Allemagne
Prise de son : Stereo

Label : CPO
Référence : CPO777848
EAN : 0761203784820
Code Prix : DM021A

Année d'édition : 2016
Date de sortie : 06/07/2016

Genre : Classique
Friedrich Gernsheim (1839-1916)
Symphonie n° 2 en mi majeur, op. 46
Symphonie n° 4 en si bémol majeur, op. 62

Orchestre Philharmonique d'Etat de Mayence
Hermann Baümer, direction

Avec cet album, CPO complète son intégrale des quatre symphonies de Friedrich Gernsheim, romantique allemand qui connut son heure de gloire au XIX° siècle, au même titre que son contemporain Max Bruch. Mais comme tant d’autres, Gernsheim fut banni des programmes par les nazis en raison de ses origines juives. Ce n’est que peu à peu que l’on redécouvre ses compositions. Ses symphonies sont de belles pages, superbement écrites, qui évoquent certes celles de Brahms (en plus concis, elles ne dépassent pas la demi-heure) dont elles sont les exactes contemporaines. Celles présentées sur ce CD datent en effet de 1882 et 1895. Mais la noblesse de leur inspiration est réelle, la maîtrise de l’écriture incontestable et …le résultat réellement prenant. Il faut dire qu’elles bénéficient d’une interprétation de haut niveau, l’orchestre de Mayence mené avec élan et énergie par Hermann Baümer, ancien membre des Berliner philharmoniker qui s’affirme de disque en disque comme un baguette experte et imaginative leur rendant pleinement justice. Il n’a manqué à Gernsheim pour atteindre la célèbrité qu’une œuvre emblématique comme son 1° concerto pour violon a pu l’être pour Bruch. A nous de réparer l’injustice de la postérité et de redécouvrir Gernsheim. (Richard Wander)

Friedrich Gernsheim aura assemblé un catalogue d’œuvres chambristes de première force, clairement composées dans le sillage de celles de Johannes Brahms dont il fut un intime. Mais ses Symphonies, jusque là tièdement illustrées au disque en leur intégralité par les pionniers Siegfried Köhler et la Philharmonie de Mayence à la fin des années 1990, m’avaient laissé dubitatif. Avec la même phalange, son successeur, Hermann Bäumer remet ces partitions sur le métier. Tout s’éclaire, les polyphonies chantent, les rythmes se font précis, le tout entrainé dans des tempos fluides où le chef semble appliqué le fameux "nicht schleppend" (sans trainer) cher à Gustav Mahler. Et comme une évidence la relation intime que l’orchestre de Gernsheim entretient avec le modèle schumanien parait enfin : ces deux symphonies le proclament, directement inspirées de la Symphonie Rhénane autant par la forme, le propos – des ballades dans des paysages – que par une instrumentation typique de la nouvelle école allemande, à la fois intense, et pourtant lumineuse. Dans cette filiation schumanienne quelques traits de l’art de Mendelssohn passent, éclairant les textures. Et c’est tout un certain romantisme germanique à son acmé qui chante ici, libre, fier, parfaitement restitué par Hermann Bäumer et ses musiciens. Ils avaient déjà enregistré les Première et Troisième Symphonies, disque que je ne connais pas. Je vais vite trouver cela ! (Discophilia - Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

Following the release of Friedrich Gernsheim’s Symphonies Nos. 1 and 2 so rich in dramatic romanticism, we do not want to keep you waiting any longer for his Symphonies Nos. 3 and 4. Some passages of this new CD may move many a listener to ask: Is that by Brahms? But then the music goes on to develop a different sound all of its own that is always originally orchestrated and precisely formulated compositionally. It is by a wrongly forgotten composer from the Nibelungen city of Worms who has come to be regarded as one of the important romantic symphonists after Mendelssohn and Schumann and from the era of Bruckner and Brahms. The Symphony op. 46 premiered by Gernsheim himself in Rotterdam on 16 March 1882 returns to a compressed musical language. In some passages – and especially in the horn sound of the first movement – it seems to reflect Brahms’s second symphony. As a whole, however, this work is a highly individual composition. Gernsheim composed his fourth and last Symphony op. 62 in Berlin in 1895. Of all his symphonies, it is the one that calls for the largest ensemble, with an English horn, bass clarinet, tuba, and cymbals in addition to the usual orchestra of the nineteenth century. In some sections – especially in the first movement – this work creates the impression of a continuation of the second symphony while mixing relaxed and orchestrally thinned-out passages with energetic tuttis. Woodwind solos and catchy string cantilenas mark the music here as well; the middle segment (development section) again displays Gernsheim’s excellence as a symphonist. As the musicologist Dietrich Kämper stated in MGG in 2002, here Gernsheim exhibits his "consummate command of the compositional means" without "artistic sterility".

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Isaac Stern in Recital (Schubert, Mozart, Brahms)
Isaac Stern in Recital (Schubert, Mozart, Brahms)

Heinrich Finck : Missa super Ave praeclara et autres œuvres sacrées. Brüser.
Heinrich Finck : Missa super Ave praeclara et autres œuvres sacrées. Brüser.

Hosokawa : Quintettes & Solos. Quatuor Arditti.
Hosokawa : Quintettes & Solos. Quatuor Arditti.


Othmar Schoeck : Intégrale des sonates pour violon. Pastuzzi.
Othmar Schoeck : Intégrale des sonates pour violon. Pastuzzi.


Scelsi Edition, vol. 9 : Les œuvres pour alto. Royer, Ballon.
Scelsi Edition, vol. 9 : Les œuvres pour alto. Royer, Ballon.


Aloÿs Fornerod : Un portrait. Pellagaud, Zhukova, Julien, Shevchenko, Chollet, Siffert.
Aloÿs Fornerod : Un portrait. Pellagaud, Zhukova, Julien, Shevchenko, Chollet, Siffert.


Mozart, Beethoven, Klein : Musique pour instruments à vent. PhiHarmonia Octet.
Mozart, Beethoven, Klein : Musique pour instruments à vent. PhiHarmonia Octet.


Miloslav Kabelác : Intégrale des symphonies. Ivanovic.
Miloslav Kabelác : Intégrale des symphonies. Ivanovic.


Carl Orff : Die Kluge, opéra. Stryczek, Süss, Falewicz, Friedrich, Kegel.
Carl Orff : Die Kluge, opéra. Stryczek, Süss, Falewicz, Friedrich, Kegel.


Sebastian Knüpfer : Veni Sancte Spiritus, Cantates. Weser-Renaissance, Cordes.
Sebastian Knüpfer : Veni Sancte Spiritus, Cantates. Weser-Renaissance, Cordes.


Antonio Pedrotti à Prague.
Antonio Pedrotti à Prague.


Telemann : Trios pour le dessus de viole. Eckert.
Telemann : Trios pour le dessus de viole. Eckert.


Gál, Mozart : Concertos pour piano et orchestre. Beth Briggs, Woods.
Gál, Mozart : Concertos pour piano et orchestre. Beth Briggs, Woods.


Pierre de La Rue : Messes. Rice.
Pierre de La Rue : Messes. Rice.


Pour l'amour de Mahler : La vie inspirée de Henry-Louis de La Grange.
Pour l'amour de Mahler : La vie inspirée de Henry-Louis de La Grange.


Scarlatti : Sonates pour piano. Hewitt.
Scarlatti : Sonates pour piano. Hewitt.


Clara Schumann : Intégrale de l'œuvre pour piano. De Beenhouwer.
Clara Schumann : Intégrale de l'œuvre pour piano. De Beenhouwer.


Pixis, Thalberg : Concertos pour piano. Shelley.
Pixis, Thalberg : Concertos pour piano. Shelley.

Commander ce produit

15,36 €
Prix catalogue : 21,95 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°51 - 07/2017
ClicMag n°51 - 07/2017
Infos label
CPO
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.