FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  Gramola  GRAM99175
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Schubert : Musique pour piano à 4 mains. Badura-Skoda, Demus.
Diapason de décembre 2019
Critique de Laurent Muraro
Page n° 100
Format : 2 CD
Durée totale : 01:46:18

Enregistrement : 1978-2007
Lieu : Vienne/Paris
Pays : Autriche/France
Prise de son : Stereo

Label : Gramola
Référence : GRAM99175
EAN : 9003643991750
Code Prix : DM025A

Année d'édition : 2018
Date de sortie : 06/02/2019

Genre : Classique
Franz Schubert (1797-1828)
Rondo en ré majeur
8 Variations sur un thème original en la bémol majeur, D 813
Divertissement à L'Hongroise en sol mineur, D 818
Rondo en la majeur, D 951
Fantaisie en fa mineur, D 940
3 Ländler, extrait de D, 366
Andantino varié, D 886
2 Marches charactéristiques, D 886
Militärmarsch n° 1 en ré majeur, D 733

Paul Badura-Skoda, piano
Jörg Demus, piano

Au disque et en concert Paul Badura-Skoda et Jörg Demus remirent souvent sur leur clavier les quatre mains de Schubert, plus encore que ceux de Mozart : ce sont leur Wandern d’amitié, Marches enlevées, Variations sur un Thème Original tendre (un de leurs opus favoris), Rondos merveilleux. Un opus domine la session de la Brahms Saal du Musiverein de Vienne le 6 janvier 1978, le « Divertissement à la Hongroise », plein de fantaisies et d’interrogations, balançant entre le plaisir de chanter et des ombres subites qui enténèbrent les paysages. Quelle poésie allante dans l’Andante plein de détails savoureux, quel caractère étrange pour la Marche, et dans le grand final, avec son thème irrésistible une sorte de tension contenue que très peu y auront mis jusqu’aux variations en mineur où le caractère hongrois tient ses promesses : les deux amis assaisonnent les portées de ce paprika qui rend tout ici irrésistible, surtout dans le clavier versicolore d’un très beau Bösendorfer. Les deux amis se retrouveront encore une fois Salle Gaveau le 6 octobre 2007 pour la « Fantaisie en fa mineur » (j’y étais) voyage d’hiver d’une insondable fluidité, chant infini et murmuré dans un Bösendorfer sans marteau, proclamation de leur absolue compréhension du plus secret de l’univers schubertien qui évite tout geste extérieur, merveille enfin éditée. Et si Gramola nous trouvait d’autre concerts pour compléter leur Schubert à quatre mains ? (Discophilia - Artalinna.com) (Jean-Charles Hoffelé)

Hello, Baduremus! There are no such things as the two of us - two studious, open-minded young Viennese musicians who want to serve their darling Schubert with all their Four Hands in what is probably the most beautiful chamber music hall in the world, which Brahms loved so much that it later was named Brahms Hall, in the venerable house of the Gesellschaft der Musikfreunde - among the founding members were Beethoven and Schubert - on the most Viennese of all pianos, the Bösendorfer with its singing, downright Schubertian treble. Both of us had just escaped physically and spiritually sound from the turmoil of war; one thought of creating a new world of the beautiful and the good, both of us at least in music. We had a unique generation of great masters to look up to: Wilhelm Backhaus, probably the greatest of all Bösendorf players, Walter Gieseking, Edwin Fischer - we were even granted to study together in Lucerne in 1948; Paul remained connected to him throughout his life. Above all, the wonderful violin sound of the Vienna Philharmonic delighted us, and in Furtwängler the brilliant overall conception: Have you heard "His" Unfinished, or the Great C major symphony? Schubert's songs delighted us with the wonderful voices of Elisabeth Schwarzkopf, Irmgard Seefried, and soon also by Dietrich Fischer-Dieskau. Joseph Krips had just presented the opera with a Mozart style that was fully natural. The whole world seemed to breathe a sigh of relief (it was before the darn Iron Curtain) and Vienna was once again the capital of music. And so we played the piano with our Four Hands, above all Mozart and Schubert, as faithfully as possible to the scores of Schubert, but we were happy to incorporate temperament, feeling and inspiration into our ten fingers. Do you want to hear us? Because here we are, Demura, Baduremus - We love to make music!

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Bruckner : Symphonie n° 2. Thielemann.
Bruckner : Symphonie n° 2. Thielemann.

Dimitri Kabalevski : Intégrale des préludes pour piano. Korstick.
Dimitri Kabalevski : Intégrale des préludes pour piano. Korstick.

Niccolò Castiglioni : Intégrale de l'œuvre pour piano et orchestre. Orvieto, Angius.
Niccolò Castiglioni : Intégrale de l'œuvre pour piano et orchestre. Orvieto, Angius.


Emmanuel Chabrier : España - Joyeuse Marche - Gwendoline - La Sulamite - Pièces pour piano. Danco, Poulenc, Meyer, Paray, Argenta.
Emmanuel Chabrier : España - Joyeuse Marche - Gwendoline - La Sulamite - Pièces pour piano. Danco, Poulenc, Meyer, Paray, Argenta.


Sergei Bortkiewicz : L'œuvre pour piano seul. Trapman.
Sergei Bortkiewicz : L'œuvre pour piano seul. Trapman.


Cazzati, Cossoni : La musique à Bologne en 1660. Ensemble Philomène.
Cazzati, Cossoni : La musique à Bologne en 1660. Ensemble Philomène.


George Antheil : L'œuvre pour violon, vol. 1. Fagiuoli, Toffanin.
George Antheil : L'œuvre pour violon, vol. 1. Fagiuoli, Toffanin.


Arthur Rubinstein joue Beethoven, Brahms, Chopin, Liszt et Schumann. Concert du 20 avril 1963.
Arthur Rubinstein joue Beethoven, Brahms, Chopin, Liszt et Schumann. Concert du 20 avril 1963.


Louis "Moondog" Hardin : Round the World of Sound. Dedalus, Muzzix, Aschour, Pruvost.
Louis "Moondog" Hardin : Round the World of Sound. Dedalus, Muzzix, Aschour, Pruvost.


Francesco Maria Zuccari : Messe et Magnificat. Columbo, Ferrari.
Francesco Maria Zuccari : Messe et Magnificat. Columbo, Ferrari.


Hans Werner Henze : Œuvres pour contrebasse. Roccato, Gravis, Battista.
Hans Werner Henze : Œuvres pour contrebasse. Roccato, Gravis, Battista.


Mieczyslaw Weinberg : Symphonies de chambre n° 1 et 3 - Concerto pour flûte n° 1. Dlugosz, Duczmal-Mroz.
Mieczyslaw Weinberg : Symphonies de chambre n° 1 et 3 - Concerto pour flûte n° 1. Dlugosz, Duczmal-Mroz.


Bernhard Romberg : Sonates pour harpe et violoncelle. Aba-Nagy, Szolnoki.
Bernhard Romberg : Sonates pour harpe et violoncelle. Aba-Nagy, Szolnoki.


Alfred Schnittke : Requiem. Olés-Blacha, Korybalska, Kuk, Maroszek, Sutowicz, Stasiowska-Chrobak.
Alfred Schnittke : Requiem. Olés-Blacha, Korybalska, Kuk, Maroszek, Sutowicz, Stasiowska-Chrobak.


Louise Farrenc : Symphonie n° 2 et Ouvertures. Goritzki.
Louise Farrenc : Symphonie n° 2 et Ouvertures. Goritzki.


Offenbach : Folies symphoniques. Griffiths.
Offenbach : Folies symphoniques. Griffiths.


La discothèque idéale de Diapason, vol. 14 / Mendelssohn : Les chefs-d'œuvre.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 14 / Mendelssohn : Les chefs-d'œuvre.


Othmar Schoeck : Das Schloss Dürande, opéra. Adams, Gordeladze, Stickert, Andersen, Venzago.
Othmar Schoeck : Das Schloss Dürande, opéra. Adams, Gordeladze, Stickert, Andersen, Venzago.

Commander ce produit

18,24 €
Prix catalogue : 26,06 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°99 - 12/2021
ClicMag n°99 - 12/2021
Infos label
Gramola
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.