FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Petits prix  C630041
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Sandor Végh dirige Mozart, Mendelssohn, Dvorak, Wolf : Œuvres orchestrales.
Format : 1 CD
Durée totale : 01:14:01

Enregistrement : 22/08/1986
Lieu : Salzbourg
Pays : Autriche
Prise de son : Live / Stereo

Label : Orfeo
Référence : C630041
EAN : 4011790630120
Code Prix : DM013A

Année d'édition : 2004
Date de sortie : 29/09/2021

Genre : Classique
Antonin Dvorak (1841-1904)
Serenade for Strings in E major, op. 22

Felix Mendelssohn (1809-47)
String Symphonie n° 9 en do majeur

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-91)
Serenade n° 6 en ré majeur, K239 'Serenata Notturna'

Hugo Wolf (1860-1903)
Italian Serenade en sol majeur

Camerata Academica Salzburg
Sandor Végh

Certaines révolutions étaient passées par là, dont celle d’Harnoncourt, et d’autres plus strictement historiquement informées d’abord, mais même si Sandor Vegh, en musicien consommé, les entendait et les connaissait, il n’en avait pourtant au fond guère cure. Son Mozart, fréquenté en quatuor du violon depuis que sa main gauche caressait ou serrait les cordes et que son archet se savait soprano lui courait dans les veines, et avec sa très peu Académique Camerata Salzbourg il avait mis bien du sang neuf aux Sérénades, Marches, Cassations, Danses et autres Sérénades, Decca se risquant même, après une intégrale des Concertos melliflue où Andras Schiff, redevenu jeune, caracolait, à lui demander la Jupiter. Temps heureux qui se reflètent dans les concerts salzbourgeois courants de 1988 à 1993 où parait pour trois Concertos Andras Schiff justement ; il est plus libre qu’au disque, mais moins certains de ses effets. Ce sera le seul bémol, tout le reste est d’une musicalité enthousiasmante, d’un naturel qui va jusqu’au déboutonné et qu’on ne pardonnerait à personne d’autre qu’à Vegh, cette vitalité est sans prix. Deux merveilles rendent le petit coffret (C741073) encore plus précieux, deux airs de concerts où Daphné Evangelatos met son soprano pulpeux : Andras Schiff la rejoint pour « Chio mi scordi di te ? ». Plus délicat d’écoute, et d’approbation reste le disque (C486981) qui couple la Prague et la Jupiter. La première manque d’élan, mais on est tard (1996) ceci expliquant peut-être cela. La Jupiter captée plus tôt (1992) est autrement éclatante, sans pourtant atteindre à la concentration de l’album Decca. Alors laissez vous plutôt par le disque des Sérénades (C630041) regroupant des extraits de deux concerts donnés en 1986 et herborisant de Mozart à Wolf – irrésistible Sérénade italienne avec quelque chose d’un peu ivre è en passant par Mendelssohn et Dvorak. Le public exulte, et moi aussi. (Jean-Charles Hoffelé)

.  Ecrire une critique
Commander ce produit

9,60 €
Prix catalogue : 13,72 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°96 - 09/2021
ClicMag n°96 - 09/2021
Infos label
Orfeo
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.