FrançaisEnglish
Advanced Search
Top  Catalog  Contemporary  NW80638
MY ACCOUNT
MY WISHLIST
SHOPPING CART
Categories
Labels
Information
Eastman : Unjust Malaise
Format : 3 CD en coffret
Total Time : 03:13:02
Sound : Stereo

Label : New World
Catalog No. : NW80638
EAN : 0093228063827
Price Code : DM046

Publishing Year : 2005
Release Date : 25/09/2006

Genre : Classical
Julius Eastman (1940-1990)
Stay on It
If you're so smart, why aren't you rich?
Prelude to the Holy Presence of Jean d'Arc
The Holy Presence of Jean d'Arc
Gay Guerrilla
Evil Nigger
Crazy Nigger

Membres de Creative Associates
Jodi Beder
Sarah Carter
Barry Gold
Julie Green
Christine Gummere
Maureen Hynes
Chase Morrison
Abby Newton
Larry Rawdon
David Sabee, violoncelle
Frank Ferko
Janet Kattas
Patricia Martin, piano
Julius Eastman, piano, voix et direction

Une contribution majeure à la découverte de l’un des plus singuliers représentants du minimalisme américain, Julius Eastman, élève de Mieczyslaw Horszowski et de Constantin Vauclair, et membre de l’ensemble The Creative Associates, aux côtés de ses chefs Lukas Foss et plus tard Morton Feldman.

Julius Eastman est né en 1940. Il commença par étudier le piano à l’âge de quatorze ans et fit rapidement preuve d’un talent prometteur pour la musique. Il devient quelques temps plus tard choriste à l’Eglise Episcopale d’Ithaca dans l’Etat de New York d’où il était originaire. Il continue ensuite ses études de piano au Curtis Institute avec le grand Mieczyslaw Horszowski, tout en suivant des cours de composition avec Constantin Vauclair. En 1966, il obtient son diplôme. A la fin des années 1960, il fit la connaissance de Lukas Foss qui l’invite à rejoindre « son » ensemble The Creative Associates at SUNY Buffalo. Julius Eastman sera très marqué par cette expérience. Il pourra fréquenter dès le début des années 1970 Morton Feldman puisque ce dernier remplacera Lukas Foss au sein de l’ensemble. Julius Eastman travaille alors dans le sérail du minimalisme américain et en deviendra l’un des grands représentants, un minimalisme qui intègre par exemple des éléments de la musique pop (Stay on It, 1973, présent sur le premier disque de ce coffret). Au début des années 1980, Eastman est joué lors du New Music America Festival qui s’inscrit dans la continuité du New Music New York, le festival qui avait établi ses quartiers au Kitchen, le premier endroit de la ville pour la musique expérimentale. Le terme « New Music » traduit cette volonté d’offrir aux auditeurs une musique plus simple, plus naturelle, plus libre, souvent plus sauvage et surtout moins conventionnelle que celle héritée des techniques venues d’Europe (dodécaphonisme). Evil Nigger, Gay Gerilla, The Holy Presence of Joan d’Arc (CD 2) seront jouées dans le cadre idéal de ce festival où tous les artistes créateurs étaient guidés par une même idée de la musique. Contrairement à d’autres artistes minimalistes américains comme Steve Reich, Julius Eastman n’eut pas la chance d’être enregistré par des compagnies de disque prestigieuses. Il ne cherchait pas vraiment le succès. Son seul désir était de trouver un poste de professeur. Le désespoir de n’en trouver aucun, le fit trop boire et trop fumer. Il mourut en 1990. Aujourd’hui, New Word Records nous offre la possibilité de redécouvrir cet auteur décédé dans la force de l’âge. (Pierre-Yves Lascar)

Julius Eastman est né en 1940. Il commença par étudier le piano à l’âge de quatorze ans et fit rapidement preuve d’un talent prometteur pour la musique. Il devient quelques temps plus tard choriste à l’Eglise Episcopale d’Ithaca dans l’Etat de New York d’où il était originaire. Il continue ensuite ses études de piano au Curtis Institute avec le grand Mieczyslaw Horszowski, tout en suivant des cours de composition avec Constantin Vauclair. En 1966, il obtient son diplôme. A la fin des années 1960, il fit la connaissance de Lukas Foss qui l’invite à rejoindre « son » ensemble The Creative Associates at SUNY Buffalo. Julius Eastman sera très marqué par cette expérience. Il pourra fréquenter dès le début des années 1970 Morton Feldman puisque ce dernier remplacera Lukas Foss au sein de l’ensemble. Julius Eastman travaille alors dans le sérail du minimalisme américain et en deviendra l’un des grands représentants, un minimalisme qui intègre par exemple des éléments de la musique pop. Au début des années 1980, Eastman est joué lors du New Music America Festival qui s’inscrit dans la continuité du New Music New York, le festival qui avait établi ses quartiers au Kitchen, le premier endroit de la ville pour la musique expérimentale. Le terme « New Music » traduit cette volonté d’offrir aux auditeurs une musique plus simple, plus naturelle, plus libre, souvent plus sauvage et surtout moins conventionnelle que celle héritée des techniques venues d’Europe (dodécaphonisme). Evil Nigger, Gay Gerilla, The Holy Presence of Joan d’Arc (CD 2) seront jouées dans le cadre idéal de ce festival où tous les artistes créateurs étaient guidés par une même idée de la musique. Contrairement à d’autres artistes minimalistes américains comme Steve Reich, Julius Eastman n’eut pas la chance d’être enregistré par des compagnies de disque prestigieuses. Il ne cherchait pas vraiment le succès. Son seul désir était de trouver un poste de professeur. Le désespoir de n’en trouver aucun, le fit trop boire et trop fumer. Il mourut en 1990.

.  Write Review
Customers who bought this product also purchased
Meyer : The Creation of the World.
Meyer : The Creation of the World.

Henryk Mikolaj Górecki : Sanctus Adalbertus, op. 71. Tracz, Kuflyuk, Blaszczyk.
Henryk Mikolaj Górecki : Sanctus Adalbertus, op. 71. Tracz, Kuflyuk, Blaszczyk.

Dun : Marco Polo. Workman, Castle, Richardson, Dun, Audi.
Dun : Marco Polo. Workman, Castle, Richardson, Dun, Audi.


Dukas : Ariane et Barbe-bleue. Charbonnet, Van Dam, Bardon, Denève, Guth.
Dukas : Ariane et Barbe-bleue. Charbonnet, Van Dam, Bardon, Denève, Guth.


Schubert : Œuvres pour piano. Oppitz.
Schubert : Œuvres pour piano. Oppitz.


Shih-Hui Chen : Silvergrass et autres œuvres orchestrales. Chen, Hou, Wu.
Shih-Hui Chen : Silvergrass et autres œuvres orchestrales. Chen, Hou, Wu.


Korngold : Die Tote Stadt. Vogt, Nylund, Eiche, Nordqvist, Franck.
Korngold : Die Tote Stadt. Vogt, Nylund, Eiche, Nordqvist, Franck.


Felix Nowowiejski : Quo Vadis, oratorio. Chodowicz, Gierlach, Kaminski, Borowicz.
Felix Nowowiejski : Quo Vadis, oratorio. Chodowicz, Gierlach, Kaminski, Borowicz.


Pavel Haas : Quintettes pour vents - Suites. Dürmüller, Freivogel, Pütz, Davies.
Pavel Haas : Quintettes pour vents - Suites. Dürmüller, Freivogel, Pütz, Davies.

Order Product

33,60 €
Catalogue Price : 48,01 €
UNAVAILABLE
Currently out of stock

ClicMag of the month
ClicMag n°112 - 02/2023
ClicMag n°112 - 02/2023
Label Info
New World
All CDs from this label
Label Website
Tell A Friend


Tell someone you know about this product.