FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  Elegia  ELEORG009
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Les compositeurs piémontais des XIXe et XX siècle. Limone.
Format : 1 CD
Durée totale : 01:11:44
Lieu : Piobesi Torinese
Pays : Italie
Prise de son : Eglise / Stereo

Label : Elegia
Référence : ELEORG009
EAN : 8051770160090
Code Prix : DM017A

Année d'édition : 2010

Genre : Classique
Gaetano Foschini (1836-1908)
Serie in re minore

federico Caudana (1878-1963)
Mater amabilis

Roberto Rosso (1881-1966)
Ricordo di Lourdes (toccata pastorale da concerto)

Giuseppe Mosso (1883-1966)
Intermezzo in Mi bemolle

Pietro Baima (1872-1958)
Offertorio
Elevazione
Postcommunio
finale

Ulisse Matthey (1876-1947)
Preludio In Memoriam

Pietro Alessandro Yon (1886-1943)
Sonata Romantica

Marco Limone, orgue (Orgue Angelo Nava
Italo Marsi de l'église de la Nativité de la Vierge Marie de Piobesi Torinese)

Gaetano Foschini : Fils de l’art (son père était organiste et compositeur de musique sacrée), il a été nommé, très jeune, organiste de la cathédrale de Cologne Veneta. Plus tard, il a étudié la direction d’orchestre et il a pu voyager beaucoup à l’étranger. L’approche au Piémont s’est passé par la nomination de Foschini à la direction de l’école de musique d’Asti et plus tard (en 1900) comme professeur d’harmonie au Lycée Musicale de Turin. En 1899, il a remporté le concours ouvert par le magazine La Tribune de Saint-Gervais,où, Bordes, d’Indy, Guilmant, De La Tombelle ont été presents parmi le jury. Il composa opéras, symphonies, musique sacrée pour le piano. Il a publié plusieurs articles sur des sujets théoriques et scientifiques - de la musique. La Série ré mineur dans cette anthologie, révèle un solide contrôle du contrepoint (voir la fugue finale) et une veine mélodique forte (récital et andante) qui révèle, parfois, l’implication que Foschini eut avec le théâtre. Federico Caudana : Après avoir reçu les premiers rudiments de la musique chez l’oratoire salésien de Turin – Valdocco de maître Giuseppe Dogliani, a été adressé par lui au Conservatoire de Milan où, en 1907 il a obtenu le diplôme en orgue. Dans la même année, après avoir remporté le concours, il a obtenu le poste de premier organiste et maître de chapelle à la cathédrale de Crémone, place qu’il le conservera pour la durée de sa vie. A l’activité en cathédrale, il adjoignit l’enseignement du piano et de chant choral dans le Collège de la Sainte Vierge. Le nom de Caudana reste inextricablement lié à la maison d’édition Carrara qui a publié plusieurs de ses compositions, parmi lesquels nous mettons en évidence certains chants liturgiques qui sont devenus très populaires comme Lauda Sion, Puer Natus à Bethléem, Iste Confessor. Naturellement, en plus de messes, cantate, chants eucharistiques, compositions pour bande, pieces théâtrales pour les jeunes et autres compositions, se distinguent plusieurs pièces pour orgue, parmi lesquelles Mater Amabilis, délicate acquarelle qui souligne l’aspect intime de l’orgue parmi l’utilisation de mélodies simples soutenues par une harmonisation raffinée et en même temps facilement utilisable. Caudana était un partisan actif du Mouvement Cécilien qui a proposé la réforme de la musique sacrée en la purifiant de l’influence du théâtre dont il a souffert dans le passé. La candeur franche exprimée dans ce passage bien représente l’état d’esprit des compositeurs de la période provenant de cet importante réforme. Roberto Rosso : Après avoir étudié avec le célèbre R. Remondi, il a obtenu le diplôme en 1910 d’orgue et plus tard, en 1912, dans la composition. Son travail de composition comprend des messes, cantate, des chants avec accompagnement d’orgue, chœurs et voix solistes, et pieces de concert pour orgue. Padre Roberto Rosso, en plus d’être organiste depuis de nombreuses années au Sanctuaire de Saint Antoine de Padoue, il a participé activement à des concerts en Italie et à l’étranger. Les pièces pour orgue, dont il se servait pour exécuter ses nombreux concerts, montrent une tendance à utiliser la virtuosité spectaculaire de l’instrument, aussi dans l’utilisation de la pédale, où ne sont pas rares longues cadences plein d’habileté éblouissante. La Toccata pastorale Souvenir de Lourdes, op. 37 N ° 2 est basée sur un thème en cours d’exécution mince avec le registre du hautbois au début, à lequel se suivent d’autres idées rythmiques qui s’alternent avec des moments lyriques, l’ensemble donnant l’occasion d’apparaître dans des contextes différents pour aboutir au puissant final où le mouvement d’une double pédale support le thème exprimé avec larges et sonores accords. Giuseppe Mosso : Il a complété ses études au Lycée Musicale de Turin et il a obtenu son diplôme d’orgue et chorale d’enseignement (1909). Après la direction musicale des chapelles de Calvi et de Tean, en 1907, il a été invité à enseigner à la célèbre abbaye de Monte Cassino et à la bénédictine séminaire annexé. À son retour à Turin, vers 1913, il devint organiste de la Basilique Metropolitana, directeur des études musicales à l’Institut pour l’éducation et les activités de aveugles et à l’École diocésain et le Real Collegio Carlo Alberto de Moncalieri. Auteur de quelque 300 compositions, parmi lesquelles des motets, des psaumes, chantés avec orchestre, Giuseppe Mosso mourut dans l’église de la Crocetta, où il fut organiste pendant 23 ans, tout en jouant à un enterrement. L’intermède de Giuseppe Mosso inclus dans cette anthologie présente un langage plutôt audacieux plein de solutions harmoniques inattendues et surprenantes. Pietro Baima : Il est né à Turin en 1872 et il vint ordonné prêtre vingt-deux ans plus tard. Avant d’être destiné à la paroisse de Piobesi, il occupa un poste de vice-curé dans les paroisses de Castagneto Po et de Favria. Le 20 décembre 1903 il fit sa solennelle entrée dans l’Église paroissiale de la Nativité de Marie Vierge de Piobesi où il serait resté jusqu’à sa mort le 14 juin 1958. Expert connaisseur et homme qui aimait la musique sacrée et profane, il avait consacré beaucoup de ses énergies à développer le chant, les exécutions instrumentals et l’animation liturgique. Organiste et directeur des chœurs, en 1904 il fondait la Schola Cantorum masculine, et, en 1915 celle féminine à lesquelles il donnait des leçons de théorie musicale et de chant. Compositeur, en 1912 et en 1941, il avait publié en éditions liturgiques deux textes de louanges et chants. Ulisse Matthey : Après des études à Milan et de Turin il est devenu un étudiant à Paris, par Alexandre Guilmant. Cette expérience a contribué de manière significative à l’éducation musicale de Matthey que, grâce au contact avec le grand maître et la vie musicale de la capitale française, a considérablement élargi sa vision et sa pratique de l’orgue. Sa importante contribution au développement de organaria italienne. En fait, il était souvent appelé à construire de nouveaux instruments et pour la restauration des anciens. Le meilleur témoignage de Matthey est le plus grand orgue du Conservatoire de Turin Tamburini, un instrument sur lequel le maître a exécuté de nombreux concerts, pour l’EIAR. Concertiste d’orgue de renommée internationale, Matthey a été le premier organiste à effectuer sous la direction du maître Arrigo Pedrollo, avec l’orchestre symphonique EIAR (1932). Nombreux témoignage d’estime de sa capacité exécutive, tout d’abord de Marco Enrico Bossi, qui a consacré sa fantaisie symphonique pour orgue et orchestre op.47. Son activité de concertiste le conduit à se produire ainsi que en Italie et en Europe, même en Amérique. Matthey avait une relation importante avec le Sanctuaire de Loreto, où il fut organiste de 1901 à 1923 et, après une interruption (1923 - 1942) où il est devenu enseignant au Lycée Musicale de Turin, de 1942 jusqu’à sa mort en 1947. Le Prélude In Memoriam montre la passion que Matthey avait pour la musique chorale. L’imbrication des voix dans un élégant contrepoint contribue à des sons éthérés, conduisant à une condition d’un autre monde, loin de ce qui est quotidien, prévu et prévisible. Pietro Alessandro Yon : Il fut l’élève d’organistes célèbres de son temps (Burbatti, Fumagalli, Remondi), il avait obtenu son diplôme en orgue à Rome sous la direction de l’organiste de Saint-Pierre Remigio Renzi, dont il fut aussi assistante à l’orgue de la célèbre basilique de 1905 à 1907. L’intense carrière des concerts l’a emmené à se produire en Europe et en Amérique. Et propre l’Amérique fut décisive dans sa carrière. En fait, il s’installe à New York, où lui et son frère Constantin ont fondé une école de musique (parmi ses élèves il y avait aussi le fameux Cole Porter) et il devint organiste et directeur de chœur d’enfants du de l’église de St. Francis Xavier.De 1919 à 1921 il retourne en Italie et il a été nommé second organiste de la Cappella Giulia. Après la nomination, en 1921, comme l’organiste honoraire, il a préféré retourner en Amérique par l’acquisition de la citoyenneté des États-Unis la même année. En 1926, comme couronnement de sa brillante carrière, il a été nommé organiste de la cathédrale de Saint-Patrick

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Nosetti : In memoriam, intégrale de l'œuvre pour orgue.
Nosetti : In memoriam, intégrale de l'œuvre pour orgue.

Speller : Works of Frank Speller
Speller : Works of Frank Speller

Remondi : Œuvres pour orgue. Cavalli.
Remondi : Œuvres pour orgue. Cavalli.


Capocci F. : L'office divin, pièces pour harmonium ou orgue. Cannizzaro.
Capocci F. : L'office divin, pièces pour harmonium ou orgue. Cannizzaro.


Protagonistes italiens du XXe siècle : Guido Alberto Fano. Macinanti, Miura. D'Alessio.
Protagonistes italiens du XXe siècle : Guido Alberto Fano. Macinanti, Miura. D'Alessio.


Pietro Alessandro Yon : Intégrale de l'œuvre pour orgue, vol. 4. Cannizzaro.
Pietro Alessandro Yon : Intégrale de l'œuvre pour orgue, vol. 4. Cannizzaro.


Suter, Blum, Wehrli… : Aargauer Orgelmusik im 20. Jahrhundert
Suter, Blum, Wehrli… : Aargauer Orgelmusik im 20. Jahrhundert


Pietro Alessandro Yon : Intégrale de l'œuvre pour orgue, vol. 3. Gabba.
Pietro Alessandro Yon : Intégrale de l'œuvre pour orgue, vol. 3. Gabba.


Pietro Alessandro Yon : Intégrale de l'œuvre pour orgue, vol. 2. Rocca, Gabba.
Pietro Alessandro Yon : Intégrale de l'œuvre pour orgue, vol. 2. Rocca, Gabba.


Pietro Alessandro Yon : Intégrale de l'œuvre pour orgue, vol. 1. Cannizzaro.
Pietro Alessandro Yon : Intégrale de l'œuvre pour orgue, vol. 1. Cannizzaro.


Nils Henrik Asheim : 16 pièces pour orgue
Nils Henrik Asheim : 16 pièces pour orgue


Liszt, Franck et Saint-Saëns : Confluences. Jutten, orgue Epernay (51) 2 CD.
Liszt, Franck et Saint-Saëns : Confluences. Jutten, orgue Epernay (51) 2 CD.


Dupré : Œuvres pour orgue. Bouvet.
Dupré : Œuvres pour orgue. Bouvet.

Commander ce produit

12,48 €
Prix catalogue : 17,83 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°64 - 10/2018
ClicMag n°64 - 10/2018
Infos label
Elegia
Tous les disques du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.