FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Lyrique  CPO777963
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Jaromir Weinberger : Wallenstein, opéra. Trekel, Welschenbach, Lukas, Kirch, Meister.
Diapason de mai 2018
Critique de Didier Van Moere
Page n° 114
Format : 2 CD
Durée totale : 02:10:33

Enregistrement : 15/06/2012
Lieu : Vienne
Pays : Autriche
Prise de son : Live / Stereo

Label : CPO
Référence : CPO777963
EAN : 0761203796328
Code Prix : DM037A

Année d'édition : 2018
Date de sortie : 07/03/2018

Genre : Classique
Jaromir Weinberger (1896-1967)
Wallenstein, Tragédie musicale en 6 scènes

Roman Trekel, baryton
Martina Welschenbach, soprano
Ralf Lukas, baryton
Daniel Kirch, ténor
Dagmar Schellenberger, soprano
Roman Sadnik, ténor
Edwing Tenias, baryton
Georg Lehner, baryton
Benno Scholllum, baryton
Dietmar Kerschbaum, ténor
Oliver Ringelhahn, ténor
Nina Berten, soprano
Claudia Goebl, soprano
Johannes Schwendinger, basse
Wiener Singakademie
Orchestre Symphonique de la radio de Vienne
Cornelius Meister, direction

18 novembre 1937, à quelques mois de l’Anshluss l’Operntheater de Vienne voit la création de "Wallenstein", ultime opéra de Jaromir Weinberger. Milaï Karel avait brossé (en tchèque) un livret habilement tiré de la pièce de Schiller où paraissaient quantité d’allusions à l’emprise Nazie et à la résistance qu’il fallait lui opposer, Max Brod avait employé sa plume, plus explicite encore, dans la traduction allemande. La distribution, brillantissime, qui alignait le "Wallenstein" d’Alfred Jerger, la "Thekla" d’Esther Réthy, le "Max Piccolomini" de Friedrich Ginrod fit un peu oublier au public la parabole politique : il ne s’émerveilla que de la musique de Weinberger, qui composait ici à l’inverse des bariolages de "Schwanda" un ouvrage sombre, essentiellement dramatique, avec ici et là cette pointe de paprika qui par éclipse rappelait quelques couleurs de son fabuleux orchestre. La puissance évocatrice de ce "Wallenstein", son caractère noble et somme toute très grande tradition (surtout dans une Vienne qui avait vu "Salome" depuis assez longtemps) semblait vouloir faire oublier le temps du Zeitoper. Las ! ce sera le dernier opéra de Weinberger, une année plus tard il s’exilait de Prague aux Etat-Unis, l’ouvrage tomba dans l’oubli, Cornelius Meister, si sensible aux musiciens tchèques, décida de le rédimer avec les forces assemblées ici, et c’est merveille, même si un seul bémol parait : le timbre de Martina Welschenbach est charmant, mais Weinberger avait écrit les aigus de la Prinzessin zu Friedland très virtuoses pour Esther Réthy, elle s’y étrangle plus d’une fois. Les autres sont parfaits, la Graffin Terzky de Dagmar Schellenberger, le Wallenstein ardent de Roman Terkel donnent toutes ses chances à un ouvrage somptueux dont même les silhouettes sont finement caractérisées (le Wrangel de Benno Schollum, méchant plus noir que la mort) qui mériteraient de reprendre sa place au sein du cortège des fabuleuses créations lyriques austro-germaniques de l’entre-deux guerres. A découvrir, en espérant que Cornelius Meister se penchera demain sur "Milovaný hlas" (La Voix aimée), ouvrage magnifique brossé avec art par Weinberger alors que son "Schwanda" triomphait des deux côtés de l’atlantique (Discophilia - Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

In 1927 the Czech composer Jaromír Weinberger celebrated a sensational success with Schwanda the Bagpiper. Then, in 1938, one year after the premiere of Wallenstein in Vienna, Weinberger had to flee from the Nazis. He did not have much success in the United States, suffered while in exile, and took his own life in 1967. Wallenstein was completely forgotten, certainly also because of the great challenges posed by its performance. Cornelius Meister, the principal conductor of the Vienna Radio Symphony Orchestra, writes, »Along with a large chorus and orchestra, there are numerous stage musicians who are divided into three groups, even so as to include table music with a harpsichord, a large military band, and trumpets. Weinberger has a different style featured in each of the six scenes, and the absolutely indescribable manifoldness extends from the operetta, atonality, and music of folk character to romantically ramified counterpoint, so that one almost has the impression that several composers are at work.« The opera is based on Friedrich Schiller’s trilogy of the same name on the subject of the downfall of the famous General Wallenstein during the Thirty Years’ War.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Tchaikovski : Intégrale des symphonies. Jurowski.
Tchaikovski : Intégrale des symphonies. Jurowski.

Bruno Walter à Vienne, Londres et New York.
Bruno Walter à Vienne, Londres et New York.

La discothèque idéale de Diapason, vol. 11 / Bruckner : Symphonies et Messes.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 11 / Bruckner : Symphonies et Messes.


Giovanni Sgambati : Symphonies n° 1 et 2. Rudner.
Giovanni Sgambati : Symphonies n° 1 et 2. Rudner.


Schubert : Impromptus - Sonate Arpeggione. Firkusny, Rostropovich, Britten.
Schubert : Impromptus - Sonate Arpeggione. Firkusny, Rostropovich, Britten.


Nico Dostal : Princesse Néfertiti, opérette. Milev, Wünscher, Mehling, Krueger, Rydlewski, Lentner, Klingele.
Nico Dostal : Princesse Néfertiti, opérette. Milev, Wünscher, Mehling, Krueger, Rydlewski, Lentner, Klingele.


Andrzej Panufnik : Intégrale de l'œuvre symphonique. Sitkovetsky, Wallfisch, Kupiec, Borowicz.
Andrzej Panufnik : Intégrale de l'œuvre symphonique. Sitkovetsky, Wallfisch, Kupiec, Borowicz.


Nikolai Miaskovski : Intégrale des quatuors à cordes, vol. 1. Quatuor Taneiev.
Nikolai Miaskovski : Intégrale des quatuors à cordes, vol. 1. Quatuor Taneiev.


Reger : Trios à cordes - Quatuor pour piano. Eisinger, Trio Lirico.
Reger : Trios à cordes - Quatuor pour piano. Eisinger, Trio Lirico.


Walter Gieseking joue Brahms, Schubert et Schumann : Intégrale des enregistrements studio des années 50.
Walter Gieseking joue Brahms, Schubert et Schumann : Intégrale des enregistrements studio des années 50.


Walter B. / Haydn : Symphonie n° 100. Beethoven : Symphonie n° 6.
Walter B. / Haydn : Symphonie n° 100. Beethoven : Symphonie n° 6.


Richter joue Schumann et les compositeurs russes.
Richter joue Schumann et les compositeurs russes.


Full Well She Sang : Les femmes et la musique du Moyen-Âge à la Renaissance. The Toronto Consort.
Full Well She Sang : Les femmes et la musique du Moyen-Âge à la Renaissance. The Toronto Consort.


Jorge Bolet : Portrait, vol. 2. Foster, De Waart.
Jorge Bolet : Portrait, vol. 2. Foster, De Waart.


Telemann : Sonates en trio. Azzolini, Parnassi musici.
Telemann : Sonates en trio. Azzolini, Parnassi musici.


Verdi : La Traviata. Peretyakto, Ayan, Piazzola, Toro, Fox, Heras-Casado, Villazón.
Verdi : La Traviata. Peretyakto, Ayan, Piazzola, Toro, Fox, Heras-Casado, Villazón.


Bach : L'Art de la fugue. Hewitt.
Bach : L'Art de la fugue. Hewitt.


Carlo Zecchi : Intégrale des enregistrements Cetra, 1937-1942.
Carlo Zecchi : Intégrale des enregistrements Cetra, 1937-1942.

Commander ce produit

26,88 €
Prix catalogue : 38,41 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°64 - 10/2018
ClicMag n°64 - 10/2018
Infos label
CPO
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.