FrançaisEnglish
Advanced Search
Top  Catalog  Our Labels  Classical  Hänssler Classic  HAN98043
MY ACCOUNT
MY WISHLIST
SHOPPING CART
Categories
Labels
Information
Bartók : Intégrale de l'œuvre pour piano seul, vol. 2. Bach.
Format : 1 CD
Total Time : 01:07:24

Recording : 2009-2010
Location : Cologne
Country : Allemagne
Sound : Stereo

Label : Haenssler Classic
Catalog No. : HAN98043
EAN : 4010276027478
Price Code : DM018A

Publishing Year : 2015
Release Date : 30/09/2015

Genre : Classical
Béla Bartók (1881-1945)
Marche Funèbre, extrait de "Kossuth", Sz. 21
Rhapsodie, Sz. 26
Deux élégies, Sz. 41
Quatre pièces pour piano, Sz. 22

Andreas Bach, piano

Quatre opus pour piano coulés de la plume du jeune Bartók : noir c’est noir. La Marche funèbre pour Kossuth ouvre l’album, clavier d’ombres, qui se prolonge dans la vaste Première rapsodie, l’opus 1 d’un jeune homme de vingt trois ans. Ce sombre poème pianistique qu’il habillera par la suite d’un orchestre se souvient encore de Liszt, enfin du Liszt de la fin qui suspend la tonalité, et enferre son piano dans des teintes nocturnes. Andreas Bach qui m’avait conquis au long du premier volume de son intégrale creuse son clavier, piano d’une profondeur stupéfiante, et emporte cette vaste partition avec une violente ardeur. Quel pianiste ! Il donne aux chefs d’œuvre de ce second volume, les deux Elégies, toute leur étrangeté lyrique – les inventions du piano de Busoni ne sont pas loin –et dévoile avec éclat le réel premier opus pour le piano écrit par Bartók : les Quatre Pièces. Une tempétueuse Etude pour la main gauche ouvre le cahier dont le centre est composé par deux Fantaisies au caractère improvisé, musiques de la puszta, avec quelque chose d’onirique mais sombre toujours. Un Scherzo dans le caractère hongrois clôt ce recueil rarement entendu, musique étrange, ironique et mordante, dont Andreas Bach saisit le caractère fantasque à la perfection. J’attends les prochains volumes de cette saga avec impatience (Discophilia - Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

Deux précédents volumes de cette intégrale de la musique pour piano de Bela Bartok nous montraient un pianiste, Andreas Bach, scrupuleux, sobre, peu enclin à l'extraversion (contrairement à certains qui, poussés par les majors, s'affichent sur leur CD comme des « personnalités »), attentif à restituer les partitions souvent exigeantes du maître hongrois. Droit dans ses bottes et très à l'aise dans les contrastes dynamiques, le pianiste allemand attaque la Rhapsodie (1908), œuvre de jeunesse, avec l'endurance qu'exige cette longue et ambitieuse fantaisie où le champ lexical folklorique se décline au fil d'une inlassable « danse »... pour se clore, faute de souffle, sur un accord étouffé. Les Deux Elégies op. 8 que Bartok qualifiait de « récidives de l'enflure romantique » évoque l'harmonie distendue et ce romantisme tardif caractéristiques de la sonate d'Alban Berg, composée la même année. Par la précision de son toucher, Andreas Bach parvient à émouvoir malgré les enchaînements rugueux et l'instabilité inhérente à la partition. Bartok agé d'une vingtaine d'années compose les quatres pièces qui terminent le programme. La première de forme sonate est une « étude pour la main gauche » qui sonne « comme si elle était jouée à trois mains » (lettre de Bartok à sa mère), de par sa richesse d'écriture. Les deux fantaisies, dont l'une est basée sur un chant populaire, font preuve d'un lyrisme intérieur, d'un cantabile assez proche de l'abandon qui envoûte aussitôt l'auditeur. Le scherzo final est un soliloque déclamatoire et virtuose plutôt destiné au concert. Bach donne de cet opus (sz 22) une belle interprétation ; ce, malgré un toucher et une clavier (faute à la prise de son ?) un peu neutre. (Jérôme Angouillant)

With this latest release (volume 2 of a projected 5 volumes) of his recording of the complete piano works of Béla Bartók, Andreas Bach focuses on Bartók’s romantic roots; those pieces that originated in his early period, and based primarily on the German Romantic tradition. These include the Funeral March from “Kossuth”, arranged by Bartók himself for piano, the Rhapsodie Sz. 26, 2 Elegies and 4 Piano Pieces. Andreas Bach has quickly established himself as a masterful interpreter of Bartók‘s music, with enthusiastic reviews praising the edition‘s success: “... a project, that when complete, will be the most comprehensive presentation of Bartók‘s legacy as a keyboard composer ever available. (...) Of all the recordings and concert performances of these furious, earth-shattering, primitive works known to me, only my Philips recording with Zoltán Kocsis offers these fantastic keyboard scenes with comparable nuance, and sense of drama.”

.  Write Review
Order Product

13,20 €
Catalogue Price : 18,86 €
IN STOCK
Ships within 24 hours!
Free Shipping is available for this item
Free Shipping Available!
Click here for more info

ClicMag of the month
ClicMag n°97 - 10/2021
ClicMag n°97 - 10/2021
Label Info
Haenssler Classic
All CDs from this label
Label Website
Tell A Friend


Tell someone you know about this product.