FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  SACD  CM0092004
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Schnittke : Les sonates pour piano
5 de Diapason
Diapason de janvier 2006
Critique de Benoît Fauchet
Page n° 1
Format : 1 SACD Hybride
Durée totale : 01:06:45
Lieu : Moscou
Pays : Russie
Prise de son : Studio / Stereo/Surround

Label : Caro Mitis
Référence : CM0092004
EAN : 4607062130148

Année d'édition : 2005
Date de sortie : 31/10/2005

Genre : Classique
Alfred Schnittke (1934-1998)
Sonates pour piano n° 1 à 3
Improvisation et fugue

Igor Tchetuev, piano

L’un des plus grands jeunes prodiges de l’école russe de piano, Igor Tchetuev, dans le sommet des œuvres pour clavier de Schnittke, les trois sonates réunies sur un seul SACD Multicanal, un disque que toute la presse française et internationale s’est littéralement arraché !

Etrange musique que celle du Schnittke pianiste. Parcimonieuse elle est contenue en ce seul disque. Les trois sonates sont de la dernière période (1988 à 1993) quant à l’improvisation et fugue, elle date de 1965. On y trouve une racine sérielle schönbergienne, notes en cascades, élaboration par cellules, brièveté des mouvements. Les Fugatos frénétiques à la limite de l’improvisation et les harmonies subitement consonantes évoquent le Chostakovitch des préludes et fugues. La raideur hypnotique et décalée surgit plutôt de l’univers lunatique d’un Scriabine. Portée par des sentiments extrêmes, elle mêle tendresse et noirceur dans un discours dense et implacable. Les mouvements lents sont proches de l’asphyxie, les rapides sont des éclairs de foudre. Igor Tchetuev joue ces pièces difficiles et peu fréquentées avec une maitrise constante comme s’il dialoguait de façon spontanée avec le compositeur. Aidé par un Fazioli superbement restitué par la prise de son, l’auditeur aborde ces pièces avec une faim nouvelle. Comme disait le pianiste russe Vladimir Felstman à qui la première sonate est dédiée : « La musique de Schnittke nous guide et nous révèle à nous mêmes ». Un disque unique, exigeant qui mérite des écoutes attentives et répétées. (Jérôme Angouillant)

Il y a quelque chose d’incroyable vis-à-vis de la force pénétrante et hypnotique qui caractérise la musique de Schnittke. Aujourd’hui, nombre de russes se rappellent encore des premières représentations de ses œuvres, la folie collective qui les poussait à prendre d’assaut la petite salle de la Maison des Compositeurs ou de forcer les cordons des policiers rassemblés devant l’entrée du Conservatoire, afin de pouvoir être présents au concert. Chacun ressentait l’ambiance d’un événement musical exceptionnel, chacun savait que lors d’un tel concert, l’on pouvait acquérir l’une des impressions les plus mémorables de sa vie ! Aujourd’hui, après avoir perdu leur aura, ces mêmes œuvres sonnent tout simplement comme de la «pure musique», elles sont devenues plus sereines. Et c’est sans doute seulement maintenant que nous commençons à prendre leur vraie mesure, que leur temps est venu afin que nous puissions avoir un autre regard sur elles. Le style de Schnittke est reconnaissable de suite et laisse ressortir immédiatement deux fortes impressions : en écoutant sa musique l’on est conscient d’un haut degré d’intensité et d’un secret caché dans le subliminal. Ses 3 sonates pour piano sont des œuvres tardives. Elles ont été créées à deux ans d’intervalle : la Sonate n° 1 (1988) a été dédiée au pianiste Vladimir Feltsman, la Sonate n° 2 (1990) a été dédiée à sa femme, la pianiste Irina Schnittke, et la Sonate n° 3 (1992) a été l’une de ses dernières œuvres. Ces sonates se rassemblent l’une avec l’autre, elles sont en quelque sorte 3 réflexions sur un seul thème. En les écoutant, l’on pourrait dire qu’il s’agit d’une seule et unique œuvre, une seule Sonate, complétée trois fois, à chaque fois avec plus de force et d’expression. Ce n’est pas étonnant que ces sonates sont jouées si rarement : ces «Eaux de Léthé» sont difficilement pénétrables. Le monde de Schnittke met celui qui veut y entrer à l’épreuve et ne s’ouvre pas à tous. Mais une fois que l’on a compris cette musique, il est impossible de retourner à un point d’équilibre précédent. L’on devient conscient que les questions soulevées par le compositeur, continuent à vivre en soi et à demander des réponses comme si elles étaient directement liées à soi-même. Ainsi que Vladimir Feltsman a dit : «La musique de Schnittke nous conduit vers nous même». (Editeur)

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Indy : Œuvres pour piano, vol. 1. Schäfer.
Indy : Œuvres pour piano, vol. 1. Schäfer.

Bach : Les Suites anglaises. Martynova.
Bach : Les Suites anglaises. Martynova.

Beethoven : Sonates pour piano, vol. 4. Tchetuev.
Beethoven : Sonates pour piano, vol. 4. Tchetuev.


Britten : Les œuvres pour hautbois
Britten : Les œuvres pour hautbois


Feldman : The viola in my life
Feldman : The viola in my life


Blumental - Brana Records Collection, vol. 1
Blumental - Brana Records Collection, vol. 1


Britten : Les Illuminations
Britten : Les Illuminations


Telemann en majeur
Telemann en majeur


Beethoven : Sonates, vol. 1 / Tchetuev
Beethoven : Sonates, vol. 1 / Tchetuev


Hindemith : Das Unaufhörliche
Hindemith : Das Unaufhörliche


Bortnyansky : L'album Russe
Bortnyansky : L'album Russe


Druckman : Concerto pour alto / PSO, Sawallisch, Zinman
Druckman : Concerto pour alto / PSO, Sawallisch, Zinman


Beethoven : Sonates, vol. 3 / Tchetuev
Beethoven : Sonates, vol. 3 / Tchetuev


Koechlin : Les heures persanes
Koechlin : Les heures persanes


Hasse : Missa ultima en sol. Güttler.
Hasse : Missa ultima en sol. Güttler.


Boris Tchaikovsky Edition, vol. 2
Boris Tchaikovsky Edition, vol. 2


Wölfl : Les quatuors à cordes. Pratum Integrum.
Wölfl : Les quatuors à cordes. Pratum Integrum.


Taneiev & Alexandrov : Professeur et élève. Bunin.
Taneiev & Alexandrov : Professeur et élève. Bunin.

Commander ce produit
SUPPRIME
Plus disponible à la vente
ClicMag du mois
ClicMag n°44 - 12/2016
ClicMag n°44 - 12/2016
Infos label
Caro Mitis
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.