FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Lyrique  DUX8387
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Mieczyslaw Weinberg : La Passagère, opéra. Karlova, Starodubov, Tenyakova, Neyzhmak, Von Dohnányi.
Format : 1 DVD Vidéo

Label : DUX
Référence : DUX8387
EAN : 5902547083872
Code Prix : DM033A

Année d'édition : 2018
Date de sortie : 02/05/2018

Genre : Classique
Mieczyslaw Weinberg (1919-1996)
La Passagère, opéra en 2 actes et épilogue, op. 97

Natalia Kalova (Marta)
Dimitri Starodubov (Tadeusz)
Olga Tenyakova (Katya)
Ekaterina Neyzhmak (Krystyna)
Ririna Kulikovskaya (Vlasta)
Tatiana Nikanorova (Hannah)
Aleksandra Kulikova (Bronka)
Natalia Mokeeva (Ivette)
Orchestre du Théâtre de l'Opéra et Ballet d'Ekaterinburg
Oliver von Dohnányi, direction

Chostakovitch voyait dans La Passagère le chef-d’œuvre de Weinberg au point qu’il aurait voulu être l’auteur de ce qui fut, qui plus est dans la Soviétie des années soixante-dix, le premier opéra sur la Shoah. Il le trouvait d’une actualité brûlante alors que le Kremlin laissait les juifs russes s’exiler au compte goutte, ultime torture. Chef d’œuvre ? Oui, où Weinberg célèbre la mémoire de sa famille polonaise disparue dans les camps de la mort, au travers de Marta et de Tadeuz qui vont sans rien abdiquer de leur vérité morale droit derrière ce « mur noir » qui désigne dans la bouche des prisonniers les chambres à gaz. Le livret d’Alexander Medvedev, tiré du livre autobiographique de Zofia Posmysz (on la voit se joindre à la troupe pour les saluts), La Passagère de la cabine 45, est aussi habile que troublant : Liese, une ancienne gardienne d’Auschwitz croit y reconnaître une de ses victimes, Marta, mais elle est morte comme son violoniste de fiancé, Tadeusz, tué pour avoir joué à un dîner d’officiers nazis non une valse mais la Chaconne de Bach (Weinberg en fait le moment le plus spectaculaire de son ouvrage, troisième tableau du deuxième acte). On passe sans cesse du confort feutré du transatlantique en route vers le Brésil que Weinberg pimente de musique de jazz, à la nuit et au brouillard d’Auschwitz, stupéfiante mise en regard entre le monde des morts, et celui, corrompu, vain, abscons, des vivants, Weinberg, en génie de la chose théâtrale, faisant monter la tension à mesure que la panique saisi Liese. Marta est-elle vivante vraiment ?, où son fantôme suffirait-il à ruiner l’avantageux mariage qu’elle a contracté avec Walter, un diplomate allemand, véritable sauf-conduit de dénazification ? En 2006 l’ouvrage refit surface en Russie, mais uniquement en version de concert, puis avec une pointe de génie et le sens du timing qu’on lui connait, David Pountney le monta à Bregenz sous la direction échevelée de Teodor Currentzis (spectacle filmé et édité par Neos, réf. 5106), ouvrant la voix à d’autres mises en scène des deux cotés de l’atlantique, dont celle, inspirée, d’Anselm Weber pour l’Opéra de Francfort. Finalement, la Russie verra elle aussi La Passagère à la scène, spectacle que documente le DVD aujourd’hui publié par Dux. La modestie de la scène de l’Opéra d’Ekaterinenbourg convient à ce sujet intime et pourtant historique, l’efficacité de la régie de Thaddeus Strassberger s’appuie d’abord sur une direction d’acteur au cordeau, où chaque émotion s’exprime, saisie avec art par les caméras. Elle me semble aller plus loin dans la vérité de l’œuvre que ne le faisait le spectacle autrement expansif de Bregenz, surtout dans le nuit et brouillard d’Auschwitz. La palme revient à la Liese de Nadezhda Babintseva, monstre calculateur poursuivi par ses fantômes, quelle incarnation, quelle voix ! Son diplomate de mari n’est que veulerie, ce qu’illustre jusque dans son timbre le Walter de Vladimir Cheberyak, ténor de caractère parfaitement taillé pour le rôle. Le couple des amants sacrifiés est radieux jusqu’au travers des épreuves quasi initiatiques qui les mèneront à la délivrance par la mort, tous portés par l’orchestre tour à tour brillant ou spectral qu’Oliver von Dohnanyi dose en dramaturge. L’œuvre ne cesse de fasciner. Et maintenant, si l’Opera d’Ekaterinenbourg montait l’autre chef d’œuvre lyrique de Weinberg, L’Idiot ? (Jean-Charles Hoffelé)

The Passenger by Mieczyslaw Wajnberg is much more than a stage or musical work: It is a testament to the cruel 20th century, telling about totalitarian regimes which led to annihilation of millions of lives. Completed in 1968 in Moscow, the artwork by Mieczyslaw Wajnberg and librettist Alexander Medvedev, plenty of universal, antitotalitarian significance, waited for its world stage premiere until 2010. In Russia, it was only in 2016 that the Theatre of Opera and Ballet in Yekaterinburg made the effort to fully stage this extremely important opera. The present DVD, issued in cooperation with the Adam Mickiewicz Institute, is a registration of this excellent Russian performance.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Charles Burney : Sonates pour piano à 4 mains. Clemente, Piolanti.
Charles Burney : Sonates pour piano à 4 mains. Clemente, Piolanti.

Szymanowski, Hindemith : Concertos et sonate pour violon. Oistrakh, Yampolsky, Sanderling, Hindemith.
Szymanowski, Hindemith : Concertos et sonate pour violon. Oistrakh, Yampolsky, Sanderling, Hindemith.

Giovanni Benedetto Platti : Intégrale de l'œuvre pour clavecin et orgue. Molardi.
Giovanni Benedetto Platti : Intégrale de l'œuvre pour clavecin et orgue. Molardi.


Szymanowski : Symphonies n° 2 et 4 - Stabat Mater. Matsuev, Gergiev.
Szymanowski : Symphonies n° 2 et 4 - Stabat Mater. Matsuev, Gergiev.


Haendel : Arminio, opéra. Cencic, Snouffer, Kubas-Kruk, Petrone, Sancho, Willetts, Kudinov, Petrou.
Haendel : Arminio, opéra. Cencic, Snouffer, Kubas-Kruk, Petrone, Sancho, Willetts, Kudinov, Petrou.


Mozart : La Clémence de Titus (Glyndebourne). Croft, Stéphany, Coote, Bayley, Losier, Harvey, Ticciati, Guth.
Mozart : La Clémence de Titus (Glyndebourne). Croft, Stéphany, Coote, Bayley, Losier, Harvey, Ticciati, Guth.


When the rabbi danced / Counterpoint
When the rabbi danced / Counterpoint


Mozart : Don Giovanni. Alberghini, Lungu, Novikova, Korchak, Nekvasil, Domingo.
Mozart : Don Giovanni. Alberghini, Lungu, Novikova, Korchak, Nekvasil, Domingo.

Commander ce produit

24,00 €
Prix catalogue : 34,30 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°64 - 10/2018
ClicMag n°64 - 10/2018
Infos label
DUX
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.