FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  Hyperion  CDA68120
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Max Bruch : Quintette pour piano. Lane, Quatuor Goldner.
Diapason de mai 2016
Critique de Michel Stockhem
Page n° 89
Format : 1 CD
Durée totale : 01:17:40

Enregistrement : 18-20/02/2015
Lieu : Dunwich
Pays : Royaume-Uni
Prise de son : Stereo

Label : Hyperion
Référence : CDA68120
EAN : 0034571281209
Code Prix : DM021A

Année d'édition : 2016
Date de sortie : 30/03/2016

Genre : Classique
Max Bruch (1838-1920)
Quatuor à cordes n° 1 en do mineur, op. 9
Danses suédoises, op. 63
Quintette pour piano en sol mineur

Piers Lane, piano
Quatuor Goldner

Le pianiste Piers Lane et ses complices du Goldner String Quartet continuent d'explorer la littérature consacrée au quintette pour piano. Après un excellent disque de musique française (Pierné, Vierne), ils défendent les œuvres de Max Bruch. Le quatuor à cordes en ut mineur, écrit par un jeune musicien de 18 ans, s'inscrit dans la filiation de Beethoven. Le discours ambitieux, l'écriture déjà très sûre ne pouvaient trouver meilleurs défenseurs. Le succès des Danses hongroises de Brahms est à l’origine de l’écriture des Danses suédoises. Ce recueil de quinze pages brèves pour violon et piano alterne les pages mélodiques (on goûtera tout particulièrement le charme de l'avant dernière) et acrobatiques pour lesquelles le compositeur a bénéficié des conseils du grand violoniste Joachim. Le Quintette pour piano a été écrit pour Andrew G. Kurtz, riche industriel et pianiste amateur, d'un excellent niveau si l'on en juge par le brillant mendelssohnien de la partition (le Scherzo soumet les musiciens à rude épreuve). Mais Bruch sait installer dans le mouvement lent un climat recueilli, au lyrisme poignant qui est la marque des plus grands compositeurs. (Thomas Herreng)

Max Bruch sera passé à la postérité par ses Concertos pour violon et sa Fantaisie écossaise, tant aimés des virtuoses qui ne les ont jamais laissés quitter le concert, partie émergée d’une œuvre bien plus vaste que l’on découvre progressivement. Ses oratorios Odysseus et Arminius dévoilent un souffle épique, un art de l’illustration qui les rapprochent finalement plutôt de ceux de Schumann que de ceux de Mendelssohn, ses trois Symphonies sont puissamment individuelles, chantent leur propre musiques dans le grand concert romantique allemand, tout cela est entendu. Mais au fond le vrai trésor de ce catalogue bien plus vaste qu’on le croyait reste sa musique de chambre. Comme partout ailleurs, le métier y est admirable, d’une perfection totale, mais dès le début du Premier Quatuor, une inspiration singulière, une signature sonore saisit : on est chez Bruch et chez aucun autre des compositeurs de l’Allemagne romantique, ce que les Goldner donnent à entendre immédiatement, en jouant large, avec tout le poids de l’archet. Pas de meilleure version pour le Premier Quatuor, filé avec éloquence, on aurait aimé le Second, qui viendra probablement sur un deuxième volume, mais c’est le grand Quintette avec piano composé en 1886, œuvre complexe, aux humeurs volatiles, d’une densité d’écriture qui n’a rien à envier à celui de Brahms et offre au piano de Piers Lane l’occasion de déployer son art, car Bruch en fait l’âme de son œuvre : à lui la polyphonie expressive, aux cordes les décors. Avec Dene Olding, le premier violon du Quatuor Goldner, il grave a centre du disque le cahier des Swedish Dances, suite de miniatures calquées parfois sur des musiques populaires, parfois extrapolant un fastueux folklore imaginaire. Bruch aimait les pays du nord, on, trouvera ici quelques accents qui n’auraient pas déplu à Grieg, et une fois de plus cet art de faire chanter le violon qui séduisait tant Joseph Joachim. L’occasion d’un coup de chapeau au Quatuor Godner, qui album après album, construisent un catalogue où, de Pierné à Bloch, de Harty à Taneiev, le rare le dispute aux merveilles (Discophilia - Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

New recordings from the Goldner String Quartet are always a treat. Here, once again, they are joined by Piers Lane for the intriguing Bruch Piano Quintet; also performed are his youthful String Quartet No 1 and a catchy set of Swedish Dances for violin and piano.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Oswald, Napoleão : Concertos pour piano. Pizarro, Brabbins.
Oswald, Napoleão : Concertos pour piano. Pizarro, Brabbins.

Joaquin Turina : Intégrale de l'œuvre pour violon et piano. Duo DS.
Joaquin Turina : Intégrale de l'œuvre pour violon et piano. Duo DS.

Ernst : Œuvres de virtuosité pour violon. Christian.
Ernst : Œuvres de virtuosité pour violon. Christian.


Tallis : Lamentations et autres œuvres sacrées. The Cardinall's Musick, Carwood.
Tallis : Lamentations et autres œuvres sacrées. The Cardinall's Musick, Carwood.


Die Singphoniker chantent Mendelssohn : Œuvres pour chœur.
Die Singphoniker chantent Mendelssohn : Œuvres pour chœur.


Eichner E. et J.T. : Quatre concertos pour harpe. Aichhorn, Fraas.
Eichner E. et J.T. : Quatre concertos pour harpe. Aichhorn, Fraas.


Hans Gal : Œuvres pour violon et piano. Ryan, Löscher, Schuster, Anton.
Hans Gal : Œuvres pour violon et piano. Ryan, Löscher, Schuster, Anton.


Herz : Concertos pour piano. Shelley.
Herz : Concertos pour piano. Shelley.


Bach : Concertos brandebourgeois BWV 1046-1051. Rilling.
Bach : Concertos brandebourgeois BWV 1046-1051. Rilling.


Erwin Schulhoff : Intégrale de l'œuvre pour violon et piano. Duo DS.
Erwin Schulhoff : Intégrale de l'œuvre pour violon et piano. Duo DS.


Francesco Geminiani : Sonates pour violon, op. 4. Mosca, Pianca, Paronuzzi.
Francesco Geminiani : Sonates pour violon, op. 4. Mosca, Pianca, Paronuzzi.


Wanda Landowska : Intégrale des enregistrements Mozart et Haydn
Wanda Landowska : Intégrale des enregistrements Mozart et Haydn


Hans Abrahamsen : Let me tell you. Hannigan, Nelsons.
Hans Abrahamsen : Let me tell you. Hannigan, Nelsons.


Bach : Passion selon St. Marc. Otto, Wey, Johannsen, MacLeod, Müller-Brachmann, Teutschbein.
Bach : Passion selon St. Marc. Otto, Wey, Johannsen, MacLeod, Müller-Brachmann, Teutschbein.


Modern Lied. Sun, Schulze.
Modern Lied. Sun, Schulze.


Vaughan Williams : A London Symphony et autres œuvres. Watts, Bevan, Whately, Brabbins.
Vaughan Williams : A London Symphony et autres œuvres. Watts, Bevan, Whately, Brabbins.


Michael Praetorius : Gloria sei dir gesungen, chorals de concert. Gli Scarlattisti, Arnold.
Michael Praetorius : Gloria sei dir gesungen, chorals de concert. Gli Scarlattisti, Arnold.


Dora Pejacevic : Intégrale de l'œuvre pour piano. Veljkovic.
Dora Pejacevic : Intégrale de l'œuvre pour piano. Veljkovic.

Commander ce produit

15,36 €
Prix catalogue : 21,95 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°55 - 12/2017
ClicMag n°55 - 12/2017
Infos label
Hyperion
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.