FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  SACD  GRAM99106
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Beethoven : Les sonates pour violon. Irnberger, Korstick.
Format : 4 SACD Hybride
Durée totale : 04:06:03

Enregistrement : 2014
Lieu : Salzbourg
Pays : Autriche
Prise de son : Stereo/Surround

Label : Gramola
Référence : GRAM99106
EAN : 9003643991064
Code Prix : DM052

Année d'édition : 2016
Date de sortie : 25/05/2016

Genre : Classique
Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Sonate n° 1 en ré majeur, op. 12 n° 1
Sonate n° 2 en la majeur, op. 12 n° 2
Sonate n° 3 en mi bémol majeur, op. 12 n° 3
Sonate n° 4 en la mineur, op. 23
Sonate n° 5 en fa majeur, op. 24 "Frühling"
Sonate n° 6 en la majeur, op. 30 n° 1
Sonate n° 7 en do mineur, op. 30 n° 2
Sonate n° 8 en sol majeur, op. 30 n° 3
Sonate n° 9 en la majeur, op. 47 "Kreutzer"
Sonate n° 10 en sol majeur, op. 96
Douze variations sur "Se vuol ballare", extrait de "Les Noces de Figaro" de Mozart, WoO 40
Rondo en sol majeur, WoO 41
Six danses allemandes, WoO 42

Thomas Albertus Irnberger, violon
Michael Korstick, piano

Il fallait bien qu’après ses disques si remarqués chez Mozart ou Schubert, Thomas Albertus Irnberger abordât les Sonates de Beethoven. Cette fois, plus de hammerflügel comme jadis avec Jörg Demus ou Paul Badura Skoda, mais un splendide Steinway, l’op 474450 qui fit longtemps les beaux soirs des concerts du Musikverein de Vienne avant d’entamer une seconde carrière à la Mozartsaal de Salzburg. L’instrument est fabuleux, possède un clavier incroyablement léger, un médium sonore, un corps harmonique somptueux et un timbre d’ensemble très en lumière. Tout pour plaire à Michael Korstick, car c’est lui le partenaire de cette intégrale qui remet quelques pendules à l’heure. Avec son violoniste ils se sont penchés sur les textes originaux et fait leur miel des pratiques historiquement informées, cela s’entend aux accents que l’un et l’autre mettent dans le discours mélodique, à la vivacité de leurs rythmes, à la pertinence dans le choix de tempos allègres. Si j’ajoute à cela une fantaisie dans l’interprétation, un gout marqué pour souligner les audaces harmoniques, une conscience de l’évolution du langage Beethovénien, encore emprunt du souvenir de Mozart dans les trois premiers opus, jusqu’au grand discours lyrique de la Kreutzer mais qui dès le début affirme un style caractéristique, vous aurez compris que cette intégrale est gagnante. Un seul exemple : écoutez comment Thomas Albertus Irnberger et Michael Korstick emportent le premier mouvement de la 5e Sonate. Ce printemps solaire et capricieux n’est pas seulement descriptif, il rappelle surtout que Beethoven concevait tout du piano, et qu’ici le violon y est intimement lié : au sens propre ce n’est pas lui qui a la primauté. Admirable le cantabile de l’Adagio où un duo d’opéra résonne, si c’est rare de l’entendre ainsi, les timbres du violon et du piano mariés dans une même palette de couleurs, irrésistible le jeu enfantin du bref Scherzo, débarrassé de toute violence, et comment il passe la main au délicieux final en rondo où Mozart s’invite. Tout ici est porté par une grâce que la sonorité unique du violon de Thomas Albertus Irnbeger augmente encore : il n’est pas si loin de posséder celle que Szymon Goldberg mettait jadis à ses sonates de Mozart ou de Beethoven (Discophilia - Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

The well-known young Salzburg violinist Thomas Albertus Irnberger and the internationally renowned Beethoven specialist Michael Korstick on the piano present all the violin sonatas and three more works by Ludwig van Beethoven. This recording was also made on video and will be released on DVDs and BluRay Discs. Beethovens first Sonatas for violin and piano Op. 12/1-3, composed during the years 1797/1798, contain unmistakable elements of his later composition style, which challenged his contemporaries’ critical taste accordingly. The violin sonatas No. 4 Op. 23 and No. 5 Op. 24 and their composition correlate, according to findings of musicologists, closely with Beethoven’s own relationships. The former one seems to portray the darker side of love, its unfulfillment, whereas the later so-called ‘spring sonata’ – as a sort of characterization of a loving heart’s feeling of spring – references the sweet, beautiful aspects of love. The three sonatas Op. 30/1-3, composed in 1802, the year when he also wrote the ‘Heiligenstädter Testament’, reflect Beethoven’s emotional state and are characterized by heavy mood swings. Maybe the most famous work is the ‘Kreutzer’ sonata No. 9 in A major Op. 47, once termed unplayable by its dedicatee, the French violinist Rodolphe Kreutzer. By contrast, Beethoven’s final violin sonata No. 10 in G major Op. 96 seems more heartfelt in tone and was praised by critics as the ‘most poetic and musically most sensitively crafted’ of his sonatas. Thomas Albertus Irnberger and Michael Korstick furthermore present the variations ‘Se vuol ballare’ WoO 40 on a theme from the opera Le nozze di Figaro by W. A. Mozart. The Rondo in G major, WoO 41, and the Six German Dances, WoO 42, were written in 1794/96 and convey ease and almost juvenile cheerfulness – a trait also prevalent in the interpretation of Irnberger and Korstick.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Schubert : Quatuors à cordes, vol. 1
Schubert : Quatuors à cordes, vol. 1

Bach : Mass in B minor
Bach : Mass in B minor

Beethoven, Ludwig Van : Symphonies 4 & 6 (Vol.1)
Beethoven, Ludwig Van : Symphonies 4 & 6 (Vol.1)


Koechlin : Œuvres pour orgue. Schmitt.
Koechlin : Œuvres pour orgue. Schmitt.


Ludwig Spohr : Symphonies n° 1 et 6, vol. 3. Griffiths.
Ludwig Spohr : Symphonies n° 1 et 6, vol. 3. Griffiths.


Beethoven : Intégrale des quatuors à cordes, vol. 7. Quartetto Di Cremona.
Beethoven : Intégrale des quatuors à cordes, vol. 7. Quartetto Di Cremona.


Schubert : Symphonies n° 8 & 3
Schubert : Symphonies n° 8 & 3


Paul Graener : Œuvres orchestrales, vol. 1. Albert.
Paul Graener : Œuvres orchestrales, vol. 1. Albert.


Haydn : Quatuors, op. 20. Pellegrini.
Haydn : Quatuors, op. 20. Pellegrini.


Ludwig Spohr : Symphonies n° 2 et 8, vol. 2. Griffiths.
Ludwig Spohr : Symphonies n° 2 et 8, vol. 2. Griffiths.


Schubert : Messe n° 6
Schubert : Messe n° 6


Haydn J.M. : Requiem en si. Grün.
Haydn J.M. : Requiem en si. Grün.


C.P.E. Bach : Intégrale de l'œuvre pour piano seul. Markovina.
C.P.E. Bach : Intégrale de l'œuvre pour piano seul. Markovina.


Vivaldi : Six concertos pour violon pour Anna Maria. Guglielmo.
Vivaldi : Six concertos pour violon pour Anna Maria. Guglielmo.


Lachner : Requiem. Meyer.
Lachner : Requiem. Meyer.


Ludwig Van Beethoven : Symphonies Nos. 7 & 8 (Complete Sym
Ludwig Van Beethoven : Symphonies Nos. 7 & 8 (Complete Sym

Commander ce produit

37,92 €
Prix catalogue : 54,19 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°54 - 11/2017
ClicMag n°54 - 11/2017
Infos label
Gramola
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.