FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  Gramola  GRAM99160
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Beethoven : Sonates pour piano. Leone.
Format : 1 CD
Durée totale : 01:22:15

Enregistrement : 07-09/07/2017
Lieu : Raiding
Pays : Autriche
Prise de son : Stereo

Label : Gramola
Référence : GRAM99160
EAN : 9003643991606
Code Prix : DM019A

Année d'édition : 2018
Date de sortie : 30/05/2018

Genre : Classique
Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Sonate n° 29 en si bémol majeur, op. 106 "Hammerklavier"
Andante favori en fa majeur, WoO 57
Sonate n° 21 en do majeur, op. 53 "Waldstein"

Rodolfo Leone, piano

L’audace sied à la jeunesse. Pour ce qui semble bien être son premier album, Rodolfo Leone, remarqué après avoir remporté le Beethoven Wettbewerbe de Vienne 2017, se confronte à rien moins que la "Hammerklavier". La sonorité épicée de son Bösendorfer, aux aigus de piccolo, aux graves de violoncelle, accentue encore le tranchant de son jeu, son ton sec et ascétique. Manière piquante qui n’entre pas tout à fait dans les grands appels de l’"Allegro" – il manque encore ici les interrogations, les suspensions, la profondeur de ce piano-monde que Beethoven rêvait. C’est que l’ardeur du jeune homme s’y corsète par souci de précision, et séquence l’œuvre. Mais le ton pressé et violent est absolument beethovénien, plus encore pour le Scherzo, alors qu’évidemment la longue rumination cosmique de l’"Adagio", plus marcato que sostenuto n’y parait point. Ce piano ne chante pas assez pour s’égarer dans cet éther comme le firent le quatuor des beethovéniens historiques, Schnabel, Backhaus, Kempff, Arrau. Las ! je me dis que c’est vraiment trop tôt, mais lorsque parait l’"Allegro risoluto" après les suspensions très mystérieuses du bref "Largo", quelle claque ! Ce piano s’hérisse, piquant et exalté, âpre et tonnant, allant droit vers une exultation des timbres et des phrasés qui sont d’un beethovénien absolu, comme si soudain l’expérience du disque ne le corsetait plus. Ce que confirme une "Waldstein" subtilement menée, étonnante par ses compositions de timbres où toute la palette du Bösendorfer ouvre enfin l’orchestre du piano de Beethoven. Jeune homme à suivre résolument, demain encore chez Beethoven j’espère (Discophilia - Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

For more than 50 years, the International Beethoven Competition held by piano manufacturer Bösendorfer and the University of Music and Performing Arts Vienna has been taking place every 4 years; in 2017 for the 15th rendition, the Italian Rodolfo Leone was crowned as 1st prize winner by the highly regarded international jury from far more than 250 competing young talents. His play induces critics to utterances like “... he seemed to be communicating with distant worlds, as a true sound philosopher” (Oberösterreichische Nachrichten), which Rodolfo Leone documents with this Beethoven album. Besides the Sonata Op. 106, the famous Hammerklavier-Sonata, by extent and musical content the most complex, outshining all the others of Beethoven’s sonatas, an interlude, the Andante favori is given, which Beethoven originally composed as slow movement of the Waldstein sonata, Op. 53, which follows afterwards. A debut with great interpretatoric maturity and indescribable power.

.  Ecrire une critique
Commander ce produit

13,92 €
Prix catalogue : 19,90 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°62 - 07/2018
ClicMag n°62 - 07/2018
Infos label
Gramola
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.