FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Petits prix  BRIL95534
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Alessandro Scarlatti : Il Dolore di Maria Vergine, oratorio. Velardi.
Diapason de mai 2018
Critique de Denis Morrier
Page n° 110
Format : 2 CD
Durée totale : 02:26:14

Enregistrement : 25-29/06/2001
Lieu : Genova
Pays : Italie
Prise de son : Stereo

Label : Brilliant Classics
Référence : BRIL95534
EAN : 5028421955346
Code Prix : DM011A

Année d'édition : 2017
Date de sortie : 29/11/2017

Genre : Classique
Alessandro Scarlatti (1660-1725)
"Il Dolore di Maria Vergine", oratorio en 2 parties, pour 4 voix seules, cordes, flûte, hautbois, trompette et basse continue

Rosita Frisani, soprano (Mary)
Anna Chierichetti, soprano (St John)
Gianluca Belfiori Doro, alto (Nicodemus)
Mario Cecchetti, ténor (Onia)
Alessandro Stradella Consort (instruments d'époque)
Fabrizio Cipriani, violon solo I
Marino Lagomarsino, violon solo II
Rossella Borsone, violon
Alessandra Bottai, violon
Stefano Rossi, violon
Chiara Zanisi, violon
Ernest Braucher, alto
Guido De Vecchi, alto
Jorghe Alberto Guerrero, violoncelle solo
Giorgio Matteoli, violoncelle, flûte
Maruizio less, violon basse
Patxi Montero, contrebasse
Ugo Nastrucci, théorbe, guitare espagnole
Giangiacomo Pinardi, théorbe, guitare espagnole
Ruggero Vartolo, hautbois
Gabriele Cassone, trompette
Giorgio Paronuzzi, clavecin, orgue
Nicola Reniero, clavecin, orgue
Estévan Velardi, direction

Réédition pleinement justifiée : ce dernier oratorio de A. Scarlatti est un point culminant de sa production. L'œuvre mobilise des effectifs modestes. Structure globale simple : un vaste lamento dominé par la Vierge autour de laquelle sont "convoqués" l'apôtre Jean, le pharisien Nicodème, disciple en secret du Christ, et face à eux, un personnage inventé, Onia, condensation de toutes les forces qui s'opposent à Jésus. La tension entre Onia et les autres protagonistes, mais aussi la proximité entre Marie, Jean et Nicodème, s'expriment dans les récitatifs (à 2, 3, 4). Les airs renvoient au déroulement de la Passion telle qu'elle est vécue et racontée par chacun. L'expression des affects trouve là son plein développement et le génie de Scarlatti recourt à des procédés très ingénieux pour éviter le risque d'une déploration trop continue : Les personnages sont musicalement fort bien individualisés (notamment ceux qui appartiennent au même "camp") mais cependant , ce n'est pas Onia qui a le monopole des airs emportés et guerriers et l'on entend une aria de Marie accompagnée à la trompette : évocation d'un combat intérieur qui la tourmente. Dans une aria magnifique avec flûte, toute entière empreinte d'un lyrisme bucolique, elle prend à témoin la nature et se confie à elle : les instruments évoquent la fluidité d'un ruisseau, le chant d'un rossignol... Le magnifique duo entre Marie et Jean construit par imitation sur le thème des pleurs (Tu piangi/ Io piango) est beaucoup plus qu'une page obligée : il exprime en la modulant subtilement une tendresse qui vient à la fois souligner et briser la douleur. Autrement dit, Scarlatti varie de façon très ingénieuse les affects, à l'intérieur d'un cadre pourtant fort contraignant. L'indignation peut chez Marie succéder brusquement à l'expression élégiaque : l'harmonie se fait sophistiquée, les chromatismes s'enchaînent. Effets prodigieux et saisissants, comme la longue note de trompette qui vient littéralement déchirer et interrompre un récitatif pour signifier la mort du Christ. Ce joyau est magnifiquement interprété. Chacun des solistes vocaux incarne parfaitement son rôle et traduit de façon parfaite, sans artifice inutile, les affects qu'il porte. L'accompagnement instrumental est d'une remarquable efficacité. (Bertrand Abraham)

A Lenten oratorio in the Italian tradition of sacred opera, Il Dolore di Maria Vergine is widely held to be the outstanding masterpiece in the genre by Alessandro Scarlatti. Structured in two extended parts, it assigns roles to the Virgin Mary, St John, Nicodemus and to a High Priest named Onìa. The challenge taken on by the composer and his anonymous librettist early in 1717 was to make a mere four characters effective as vehicles for conveying the drama of the Passion, moving as Bach does from the capture of Jesus in Gethsemane, to his interrogation by Pilate, his scourging and crowning with thorns, his journey to Calvary and his crucifixion and death. As one of the foremost scholars of Scarlatti’s music, Estévan Velardi believes this work even to stand alongside the Passions of Bach, for its grave intensity, nobly sustained form and generous variety of expression. Velardi produced the authoritative critical edition of the score; with the Alessandro Stradella Consort, he has ‘notched up an impressively broad discography of unjustly neglected Italian Baroque masters,’ as Gramophone remarked in 2010 when reviewing a later Brilliant Classics album of Scarlatti’s San Filippo Neri (BC94037). Recorded in 2001 and first released by Bongiovanni, this recording of Il dolore di Maria Vergine was welcomed by the Italian Musica magazine with a ringing endorsement of its virtues: ‘The orchestra is precise, and in full sympathy with the Scarlatti idiom; outstanding among the instrumental soloists are the trumpet player Gabriele Cassone, the violinist Fabrizio Cipriani and the members of the notably rich continuo section. All the vocal soloists give fine accounts of themselves: Rosita Frisani’s Maria is always focused and involved in the drama; as Nicodemus, Gianluca Belfiori Doro sings with an unaffected countertenor voice, rich in nuance; Anna Chierichetti combines secure technique with heartfelt expression, as does Mario Checchetti, who captures the many facets of the complex role of Onìa.’

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Un cornetto a Roma : La musique pour cornet à Rome, 1500-1700. Foccroulle, InAlto, Colson.
Un cornetto a Roma : La musique pour cornet à Rome, 1500-1700. Foccroulle, InAlto, Colson.

Prokofiev : Roméo et Juliette. Bolle, Copeland, Ballet de la Scala, Fournillier, MacMillan.
Prokofiev : Roméo et Juliette. Bolle, Copeland, Ballet de la Scala, Fournillier, MacMillan.

Copland : Appalachian Spring - Billy The Kid - Rodeo. Dorati.
Copland : Appalachian Spring - Billy The Kid - Rodeo. Dorati.


Julian Anderson : Fantasias -The Crazed Moon - The Discovery of Heaven
Julian Anderson : Fantasias -The Crazed Moon - The Discovery of Heaven


Tartini : Concertos pour flûte - Les Trilles du Diable. Mercelli, Rogliano, Ensemble Respighi.
Tartini : Concertos pour flûte - Les Trilles du Diable. Mercelli, Rogliano, Ensemble Respighi.


Lully : Dies irae - Te Deum. Chœur Allabastrina, Sartori.
Lully : Dies irae - Te Deum. Chœur Allabastrina, Sartori.


Mozart : Les Noces de Figaro. Alvarez, Damrau, Schultz, Werba, Crebassa, Chiuri, Welser-Möst, Wake-Walker.
Mozart : Les Noces de Figaro. Alvarez, Damrau, Schultz, Werba, Crebassa, Chiuri, Welser-Möst, Wake-Walker.


Giovanni Battista Fasolo : Œuvres sacrées. Del Sordo, Turco.
Giovanni Battista Fasolo : Œuvres sacrées. Del Sordo, Turco.


Telemann : Airs sacrés. Erler, Klang, Nyhlin, Grychtolik, Otto.
Telemann : Airs sacrés. Erler, Klang, Nyhlin, Grychtolik, Otto.


Tchaikovski : Intégrale des symphonies. Jurowski.
Tchaikovski : Intégrale des symphonies. Jurowski.


Antonio Caldara : Missa Dolorosa. Ensemble La Silva, Schaap.
Antonio Caldara : Missa Dolorosa. Ensemble La Silva, Schaap.


Monteverdi : L'Orfeo - Le Couronnement de Poppée. Nigl, Invernizzi, Mingardo, Connolly, Selig, Visse, Alessandrini, Bicket, Wilson, Alden.
Monteverdi : L'Orfeo - Le Couronnement de Poppée. Nigl, Invernizzi, Mingardo, Connolly, Selig, Visse, Alessandrini, Bicket, Wilson, Alden.


Jungle Baroque : L'héritage musical des Réductions Jésuites en Amérique du Sud. Szaran.
Jungle Baroque : L'héritage musical des Réductions Jésuites en Amérique du Sud. Szaran.


Cavalli : Requiem. Grandi : Motets et concertos sacrés. Ensemble Polyharmonique, Schneider.
Cavalli : Requiem. Grandi : Motets et concertos sacrés. Ensemble Polyharmonique, Schneider.


Gaetano Pugnani : Concertos pour violon. Noferini, Magnatta.
Gaetano Pugnani : Concertos pour violon. Noferini, Magnatta.


Mahler : Symphonie n° 4. Müller, Fischer.
Mahler : Symphonie n° 4. Müller, Fischer.


The Medieval Piper : Musique du Moyen-Âge et de la Renaissance pour instruments à vent. Schulze.
The Medieval Piper : Musique du Moyen-Âge et de la Renaissance pour instruments à vent. Schulze.


John Blow : Ode sur la mort de Mr Henry Purcell et autres œuvres. Boden, Walker, Arcangelo, Cohen.
John Blow : Ode sur la mort de Mr Henry Purcell et autres œuvres. Boden, Walker, Arcangelo, Cohen.

Commander ce produit

8,16 €
Prix catalogue : 11,66 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°64 - 10/2018
ClicMag n°64 - 10/2018
Infos label
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.