FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  Hänssler Classic  HC16058
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Wagner : Intégrale des œuvres pour piano et des mélodies pour Mathilde et Cosima. Bulgakova, Hoteev.
Format : 1 CD
Durée totale : 00:55:51

Enregistrement : 15-17/07/2016
Lieu : Bayreuth
Pays : Allemagne
Prise de son : Stereo

Label : Haenssler Classic
Référence : HC16058
EAN : 0881488160581
Code Prix : DM018A

Année d'édition : 2017
Date de sortie : 29/03/2017

Genre : Classique
Richard Wagner (1813-1883)
Sonate pour piano en la bémol majeur, pour Mathilde Wesendonck, WWV 85
"Schlafos", lettre musicale pour piano en sol majeur, pour Mathilde Wesendonck
Wesendonck Lieder, WWV 91
"Engel" en sol majeur
"Träume" en la bémol majeur
"Steh still" en do majeur
"Im Treibhausel" en fa mineur
"Schmachtend", élégie pour piano en la bémol majeur, pour Cosima, WWV 93
Vier weiße Lieder, pour Cosima
"Tannenbaum" en mi bémol majeur, WWV 50
"Dors mon enfant" en fa majeur, WWV 53
"Attente" en sol majeur, WWV 55
"Mignonne" en mi majeur, WWV 57

Maria Bulgakova, soprano
Andrej Hoteev, piano

Si le drame musical domine largement la production de Richard Wagner, on goûte davantage aujourd'hui ses œuvres d'un genre différent : c'est tout l'intérêt documentaire du présent CD Hänssler. Non seulement les désormais fameux Wesendonck Lieder y sont proposés dans leur version originale voix/piano, mais encore y sont-ils entourés de pièces pianistiques et/ou vocales – dont certaines en première mondiale – suscitées par les deux principales amours wagnériennes, Mathilde Wesendonck et Cosima, sa future épouse. Ainsi la première de ces muses a-t-elle inspiré en 1853-1856 une Sonate et une Lettre en musique dont le climat incertain se rattache directement à l'univers de Franz Schubert, en moins alangui toutefois. La seconde fut dédicataire en 1882 de la très courte Élégie, ébauchée du temps de Tristan & Isolde ; Wagner la joua dit-on la veille de sa mort, au Ca' Vendramin de Venise. Pour Cosima également est le charmant cycle Vier weiße Lieder, où s'apprécient deux mélodies en français d'après Victor Hugo et Pierre de Ronsard. Las ! l'émission ululante, l'articulation molle et la prononciation douteuse de Maria Bulgakova obèrent un recueil dont les plus grandes satisfactions sont dues au Konzertflügel Steingräber issu des manufactures de Bayreuth, que brusque parfois Andrej Hoteev (Jacques Duffourg-Müller)

For a fleeting moment of eternity at the end of his life, Richard Wagner experienced the deep happiness he had been seeking throughout his life. The last words he wrote in his treatise On the Feminine in Human Nature, on February 13, 1883, were “love – tragedy”. Although it is usually far too simplistic to interpret works of art purely in the context of biographical information, several of Wagner’s compositions (especially some of the smaller works) really do have a diary-like nature, with the character of personal revelations. One such work is the Siegfried Idyll, a symphonic overture from 1870 that Wagner wrote for his wife Cosima to remember the birth of their eldest son. Another is the song cycle Wesendonck Lieder (especially its first edition), which Wagner wrote in stages over 1857 and 1858. Less wellknown are the Sonate für das Album von Frau M.W. (=Mathilde Wesendonck) from 1853 and a “musical letter” (Notenbrief) to Mathilde, dated December 19, 1856 and entitled Sleepless.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Niels Wilhelm Gade : Musique de chambre, vol. 3. Ensemble MidtVest, Danish String Quartet.
Niels Wilhelm Gade : Musique de chambre, vol. 3. Ensemble MidtVest, Danish String Quartet.

Fortuna desperata : Musique pour orgue gothique et de la Renaissance. Mothes, Heller, Beilschmidt.
Fortuna desperata : Musique pour orgue gothique et de la Renaissance. Mothes, Heller, Beilschmidt.

Fauré : Intégrale de l'œuvre pour piano. Collard.
Fauré : Intégrale de l'œuvre pour piano. Collard.


Julius Röntgen : Symphonies n° 9 et 21 - Sérénade. Porcelijn.
Julius Röntgen : Symphonies n° 9 et 21 - Sérénade. Porcelijn.

Commander ce produit

13,20 €
Prix catalogue : 18,86 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°52 - 09/2017
ClicMag n°52 - 09/2017
Infos label
Haenssler Classic
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.