FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  Hyperion  CDA68263
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Strauss, Beethoven, Glinka : Musique de chambre pour clarinette, hautbois et piano. Watts, Perkins, Roscoe, Edwards.
5 de Diapason
Diapason de septembre 2018
Critique de Jean Cabourg
Page n° 122
Format : 1 CD
Durée totale : 01:16:14

Enregistrement : 2014-2015
Lieu : Glasgow
Pays : Royaume-Uni
Prise de son : Stereo

Label : Hyperion
Référence : CDA68263
EAN : 0034571282633
Code Prix : DM021A

Année d'édition : 2018
Date de sortie : 05/09/2018

Genre : Classique
Richard Strauss (1864-1949)
Double concertino pour clarinette et basson avec orchestre à cordes et harpe, TrV 293

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Trio en mi bémol majeur, op. 38

Mikhail Ivanovitch Glinka (1804-1857)
Trio pathétique en ré mineur

Sarah Watts, clarinette
Laurence Perkins, basson
Martin Roscoe, piano
Royal Scottish National Orchestra
Sian Edwards, direction

Quel étrange album qui aligne Richard Strauss, Beethoven et Glinka. Un fourretout ? Non, juste le projet de deux souffleurs qui s’entendent à merveille : la clarinette de Sarah Watts et le basson de Laurence Perkins nous font le plus délicieux des Duett-Concertino de Strauss qui soit paru depuis longtemps, Sian Edwards et le Royal Scottish leur tissant un écrin assez Capriccio – la harpe n’y est pas pour rien – tous rêvant cette bucolique que certains trouvent bavarde. Ici elle devient un délicieux caprice, plein d’esprit, de formules baroques, de tendres replis, un jardin de musique qui embaume de ses notes. Après cette entrée merveilleuse, le grand Trio de Beethoven, qui est en fait une sérénade enchâssant un magnifique Thème et variations, invite Mozart, le piano de Martin Roscoe le conduisant large, laissant tout le temps au cantabile de l’Adagio, piquant en danse le Tempo di minuetto, tout un monde qui n’est pas celui de Beethoven y parait, rappelant à quel point l’esprit viennois forma sa langue. Merveille désarmante de poésie et d’abandon. Et finir l’album avec le Trio Pathétique de Glinka, quelle belle idée ! C’est le plus schumanien des opus du grand russe, chef d’œuvre qui alterne brio et lyrisme, que l’on joue si rarement et auquel nos trois amis d’Albion mettent une finesse, des inventions de phrasés, une fantaisie, et quel perlé dolce dans le clavier de Martin Roscoe. Disque inattendu, captivant (Discophilia - Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Walter Braunfels : Œuvres orchestrales. Raudales, Merkl, Reitmayer, Ostertag, Schirmer.
Walter Braunfels : Œuvres orchestrales. Raudales, Merkl, Reitmayer, Ostertag, Schirmer.

Liszt : L'œuvre orchestrale. Haselböck.
Liszt : L'œuvre orchestrale. Haselböck.

Rachmaninov : Études-tableaux. Osborne.
Rachmaninov : Études-tableaux. Osborne.

Commander ce produit

15,36 €
Prix catalogue : 21,95 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°65 - 11/2018
ClicMag n°65 - 11/2018
Infos label
Hyperion
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.