FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  Carus-Verlag  CAR83294
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Spohr : Die letzten Dinge, oratorio. Winkel, Harmsen, Weller, Wolff, Bernius.
5 de Diapason
Diapason de décembre 2014
Critique de Hélène Cao
Page n° 118
Format : 1 CD Digipack
Durée totale : 01:14:55

Enregistrement : 02-03/11/2013
Lieu : Kassel
Pays : Allemagne
Prise de son : Live/Eglise / Stereo

Label : Carus
Référence : CAR83294
EAN : 4009350832947
Code Prix : DM021A

Année d'édition : 2014
Date de sortie : 13/10/2014

Genre : Classique
Louis Spohr (1784-1859)
Die letzten dinge, oratorio en deux parties

Johanna Winkel, soprano
Sophie Harmsen, mezzo-soprano
Andreas Weller, ténor
Konstantin Wolff, basse
Kammerchor Stuttgart
Deutsche Kammerphilharmonie Bremen
Frieder Bernius, direction

Nous n'avons aujourd'hui qu'une vague idée de la notoriété et de la reconnaissance que le violoniste et compositeur Louis Spohr obtint de son vivant. Prolifique dans la diversité, brillant sans être creux ni prosaïque, soucieux de préserver l'ordre et l'équilibre classiques dans le nouveau monde expressif du romantisme, autant de caractéristiques évoquant plus spontanément Mendelssohn qu''une génération sépare de Spohr. A la suite de Haydn dont « La Création » et « Les Saisons » imposèrent le respect durant tout le XIXe siècle, les deux compositeurs écrivirent plusieurs oratorios. « Le Jugement dernier » dirigé le vendredi saint de 1826 devant plus de mille personnes en est l'un des plus achevés. Outre son lyrisme permanent, l'œuvre compte parmi ses grandes qualités l'absence de systématisme dans la répartition des récitatifs, des airs et des chœurs qui se succèdent avec le plus grand naturel, formant comme une prose, ou une fresque, rythmée (certains numéros sont très courts), nuancée, jamais abstraite, toujours habitée. Caractère méditatif et recueilli de la première partie, puissance épique, grandiose (comme perpétuant une tradition « haendélienne ») de la seconde, puis retour à l'harmonie après la scène de l'Apocalypse, la progression révèle une maîtrise et une maturité confondantes. La conception du rôle de l'orchestre, intervenant de premier ordre dans une relation subtile avec les voix, soulignant leur narration ou s'en emparant (magnifiques ouvertures), appelle autant d'éloges. (Pascal Edeline)

A l'occasion du 150ème anniversaire de la mort de Louis Spohr, Carus publie, pour la pre-mière fois en édition critique, “Die letzten Dinge“, son oratorio le plus important. Il fut créé à Kassel le Vendredi Saint de 1826. A l'origine de l'oeuvre, les parties théologiques les plus importantes de l'Apocalypse, dont les visions de mort et d'éternité sont rendue par Spohr de façon obsédante. Cet oratorio constitue un enrichissement important de ce genre, en parti-culier à la fin de l'année liturgique ; il séduit par son instrumentation magistrale, ses chro-matismes choisis , ses récitatifs solos de grande envergure, et ses choeurs, pleins à la fois d'un sentiment intime et d'un dramatisme tourmenté. (Editeur)

Louis Spohr's oratorio The Last Judgment is one of his most successful works and one of the most important contributions to the literature of the oratorio. The text is based on selected passages from Revelation in the New Testament, whose visions of death and eternity Spohr set most vividly in music. The work impresses through its masterful instrumentation, its careful, stunning use of chromaticism, its large-designed solo recitatives and, likewise, through the imposing choral movements, with their fervent, emotional and stirring dramatic content. Like no other ensemble, with this group of elite soloists, the Kammerchor Stuttgart and the Deutsche Philharmonie Bremen, Frieder Bernius aptly succeeds in bringing to light the many facets of this dramatic oratorio.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Trésors de la Renaissance espagnole. Hill.
Trésors de la Renaissance espagnole. Hill.

Haendel : Music for the Royal Fireworks
Haendel : Music for the Royal Fireworks

Chopin : Concerto pour piano n° 1. Trifonov, Rajski.
Chopin : Concerto pour piano n° 1. Trifonov, Rajski.


Widor : Symphonies pour orgue n° 1 à 4. Schmitt.
Widor : Symphonies pour orgue n° 1 à 4. Schmitt.


Brigitta Muntendorf : It may be all an illusion, portrait de la compositrice. Chiacchiarini, Nawri, Kaziboni.
Brigitta Muntendorf : It may be all an illusion, portrait de la compositrice. Chiacchiarini, Nawri, Kaziboni.


Mendelssohn : Le songe d'une nuit d'été
Mendelssohn : Le songe d'une nuit d'été


Vieuxtemps, Ysaÿe : Concertos pour violoncelle. Gerhardt, Caballé-Domenech.
Vieuxtemps, Ysaÿe : Concertos pour violoncelle. Gerhardt, Caballé-Domenech.


Gouvy : Intégrale des symphonies. Mercier.
Gouvy : Intégrale des symphonies. Mercier.


Enjott Schneider : Metamorphosen. Hartmann, Li.
Enjott Schneider : Metamorphosen. Hartmann, Li.


Grieg : L'œuvre orchestrale, vol. 2. Aadland.
Grieg : L'œuvre orchestrale, vol. 2. Aadland.


Grieg : L'œuvre orchestrale, vol. 5. Tilling, Lie, Aadland.
Grieg : L'œuvre orchestrale, vol. 5. Tilling, Lie, Aadland.


Medtner, Rachmaninov : Sonates pour piano. Osborne.
Medtner, Rachmaninov : Sonates pour piano. Osborne.


Pilati : Suite - Bagatelle. Nesi, Vitello.
Pilati : Suite - Bagatelle. Nesi, Vitello.


Gabrieli : Œuvres vocales sacrées. Gemmani.
Gabrieli : Œuvres vocales sacrées. Gemmani.


Brahms : Un requiem allemand. Brown, Cachemaille, Rilling.
Brahms : Un requiem allemand. Brown, Cachemaille, Rilling.


Keiko Harada : F-fragments, accordéon et piano. Meguri, Hussong.
Keiko Harada : F-fragments, accordéon et piano. Meguri, Hussong.


Bach : Six suites pour violoncelle seul. Vardai.
Bach : Six suites pour violoncelle seul. Vardai.


Fux : Ouvertures
Fux : Ouvertures

Commander ce produit

15,36 €
Prix catalogue : 21,95 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°66 - 12/2018
ClicMag n°66 - 12/2018
Infos label
Carus
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.