FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  Musiques Suisses  MGB6281
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Schoeck : Œuvres orchestrales. Harnisch, Röthlisberger, Venzago.
5 de Diapason
Diapason de novembre 2015
Critique de Jean-Charles Hoffelé
Page n° 105
Format : 1 CD
Durée totale : 01:01:58

Enregistrement : 2014
Lieu : Berne
Pays : Suisse
Prise de son : Stereo

Label : Musiques Suisses
Référence : MGB6281
EAN : 7613295407886
Code Prix : DM016A

Année d'édition : 2014
Date de sortie : 30/09/2015

Genre : Classique
Othmar Schoeck (1886-1957)
Sommernacht op. 58, intermezzo pastoral pour orchestre à cordes d'après G. Keller
Sonates pour clarinette basse et orchestre
Suite Penthesilea, pour grand orchestre
Besuch in Urach, op. 62 n° 40, pour voix seule et orchestre

Rachel Harnisch, soprano
Bernhard Röthlisberger, clarinette basse
Orchestre Symphonique de Berne
Mario Venzago, direction

Promouvoir les musiques suisses! Voici un projet original qui suscite l’enthousiasme, surtout lorsque l’éditeur Migros nous fait découvrir un compositeur de l’envergure d’Othmar Schœck. Né à Brunnen en 1886, élève de Reger, Schœck grandit dans une famille où l’Art (et la littérature) occupe une place centrale. Penthasilea (1923-1925) est son œuvre maîtresse. Cet opéra flamboyant s’inspire librement du siège de Troie où la reine des Amazones déchirera de ses dents son amant Achille. Grandiose et sauvage, l’œuvre évoque l’Elektra de Richard Strauss, comme la version orchestrale de Visite à Urach évoquera les Quatre Derniers Lieder. Même si Nuit d’été (1945) ne peut renier sa filiation à la Nuit transfigurée du jeune Schœnberg, il serait dommage de réduire l’art de Schœck aux seules influences post romantiques allemandes. Le compositeur sait montrer une vraie originalité d’écriture comme le prouve sa sonate pour clarinette basse et piano de 1928 (arrangée ici pour orchestre de chambre). Il fallait un chef de l’envergure de Mario Venzago et un orchestre habité comme le Symphonique de Berne pour porter un tel projet. Une belle réussite à poursuivre. (Guy Allio)

Schoeck excellait dans l’élaboration d’idées musicales. Il a mené à terme ses opéras Venus et Schloss Durande à un train d’enfer, avant même que les livrets ne soient achevés. Un processus aussi phénoménal de la sculpture sonore permet d’accéder directement au coeur et à l’essentiel de la matière. Les ajustements de détail sont plutôt d’importance secondaire. C’est la raison pour laquelle tant d’oeuvres de Schoeck se prêtent bien aux arrangements et aux orchestrations, pour autant que leur noyau ardent soit préservé. Le petit joyau que constitue Sommernacht (Nuit d’été), oeuvre composée à l’intention de l’Orchestre Symphonique de Berne, est interprété ici dans une version pour cordes solistes et grand orchestre à cordes. L’ouvrage flirte un peu avec La Nuit transfigurée de Schönberg, sans pour autant évoluer dans un espace harmonique aussi radical. Des sons de la nature tels que des chants d’oiseaux et des cloches, un souvenir lointain de musique d’accordéon, le scintillement d’une nuit étoilée et les cris de paysans sont insérés dans un matériau musical qui était déjà dépassé et réactionnaire au moment de la création de l’ouvrage, en 1945. Mais tout comme dans ses autres compositions, Schoeck a réussi ici à transformer des techniques rétrogrades en quelque chose d’inouï et d’intemporel. Si Schoeck peut certes paraître bourgeois de prime abord, il s’est non moins imposé à tous points de vue comme un révolutionnaire de taille – un loup déguisé en agneau.

Schoeck was brilliant at first drafts. His operas Venus and Schloss Dürande were finished at a feverish tempo, essentially before the libretti were completed. Such a phenomenal process of sound-sculpting aims to go directly to the very core of the matter, to the essentials. The process of fine tuning – making sure that everything sits properly – was of secondary importance to him. That’s why many of Schoeck’s works can so easily be arranged and orchestrated, as long as their fiery core is protected. The little gem that is Sommernacht, composed for the Bern Symphony Orchestra, is here performed in a version for solo strings and large string orchestra. It flirts a little with Schoenberg’s Verklärte Nacht, though without moving in similarly radical, harmonic spaces. Sounds of nature such as birdsong, then bells, a distant reminiscence of accordion music, the glittering starry sky and the cries of the farmers – all these are embedded in a musical material that already been long out of fashion when the work was first performed in 1945. But just as in his other works, Schoeck succeeds here, too, in turning backward-looking techniques into something highly individual, something hitherto unheard-of and timeless. It’s simply a fact that while Othmar Schoeck at first glance might seem perfectly bourgeois in appearance, he is in fact, regardless of his attire, an unwieldy revolutionary – a wolf in sheep’s clothing.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Robert Radecke : Œuvres orchestrales. Zehnder.
Robert Radecke : Œuvres orchestrales. Zehnder.

Solfly Awakes My Heart : The Very Best of Marian Anderson.
Solfly Awakes My Heart : The Very Best of Marian Anderson.

Kurt Atterberg : Symphonies et œuvres orchestrales pour cordes. Wallin.
Kurt Atterberg : Symphonies et œuvres orchestrales pour cordes. Wallin.


Respighi : Lauda per la Natività del Signore. Suh, Adam, Fink, Sirmais.
Respighi : Lauda per la Natività del Signore. Suh, Adam, Fink, Sirmais.


Panufnik : Sacra. Œuvres symphoniques, vol. 4. Borowicz.
Panufnik : Sacra. Œuvres symphoniques, vol. 4. Borowicz.


Parra : Hypermusic Prologue. Ellett, Bobby, Power.
Parra : Hypermusic Prologue. Ellett, Bobby, Power.


Mendelssohn : Intégrale des œuvres piano, vol. 2. Shelley.
Mendelssohn : Intégrale des œuvres piano, vol. 2. Shelley.


Mendelssohn : Intégrale de la musique pour piano seul, vol. 4. Shelley.
Mendelssohn : Intégrale de la musique pour piano seul, vol. 4. Shelley.


Prokofiev : Symphonie n° 6, Concerto pour violon n° 2. Heifetz, Mravinski.
Prokofiev : Symphonie n° 6, Concerto pour violon n° 2. Heifetz, Mravinski.


Giacinto Scelsi : Intégrale de la musique pour flûte. Giottoli, D'Aniello, Puliti, Ramadori, Benedetti.
Giacinto Scelsi : Intégrale de la musique pour flûte. Giottoli, D'Aniello, Puliti, Ramadori, Benedetti.


The Genius of Film Music : Hollywood blockbusters 1960s to 1980s. Mauceri.
The Genius of Film Music : Hollywood blockbusters 1960s to 1980s. Mauceri.


Miklós Rózsa : Concerto pour violoncelle - Sinfonia Concertante. Wallfisch, Graffin, Wordsworth.
Miklós Rózsa : Concerto pour violoncelle - Sinfonia Concertante. Wallfisch, Graffin, Wordsworth.


Schütz : Symphoniae Sacrae III. Mields, Hofbauer, Jantschek, Poplutz, Rademann.
Schütz : Symphoniae Sacrae III. Mields, Hofbauer, Jantschek, Poplutz, Rademann.


Penderecki : Concertos pour instruments à vent et orchestre. Kielar-Dlugosz, Krupa, Javurkova, Adamski, Penderecki.
Penderecki : Concertos pour instruments à vent et orchestre. Kielar-Dlugosz, Krupa, Javurkova, Adamski, Penderecki.


Atterberg : Concertos pour violoncelle et pour cor. Schneider, Wiemes, Rasilainen.
Atterberg : Concertos pour violoncelle et pour cor. Schneider, Wiemes, Rasilainen.


Panufnik : Votiva. Œuvres symphoniques, vol. 5. Oberaigner, Strodhoff, Borowicz.
Panufnik : Votiva. Œuvres symphoniques, vol. 5. Oberaigner, Strodhoff, Borowicz.


Michael Nyman : Intégrale de l'œuvre pour piano. Van Veen.
Michael Nyman : Intégrale de l'œuvre pour piano. Van Veen.


Kirill Petrenko dirige Josef Suk : Œuvres orchestrales.
Kirill Petrenko dirige Josef Suk : Œuvres orchestrales.

Commander ce produit

11,76 €
Prix catalogue : 16,80 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°55 - 12/2017
ClicMag n°55 - 12/2017
Infos label
Musiques Suisses
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.