FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Lyrique  OABD7248D
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Puccini : La Bohème. Fabiano, Car, Mihai, Kwiecien, Tittoto, Sempey, Pappano, Jones.
Diapason de février 2019
Critique de Emmanuel Dupuy
Page n° 116
Format : 1 Blu-ray Disc
Durée totale : 02:02:00
Prise de son : LPCM 2.0 + DTS-HD 5.1 Master Audio
Format d'image : NTSC
Rapport de forme : 16:9 Anamorphic
Sous-titres : EN, FR, DE, JP, KO

Label : Opus Arte
Référence : OABD7248D
EAN : 0809478072485
Code Prix : DM042

Année d'édition : 2018
Date de sortie : 03/10/2018

Genre : Classique
Giacomo Puccini (1858-1924)
La Bohème, opéra en 4 actes

Michael Fabiano (Rodolfo)
Nicole Car (Mim)
Simona Mihai (Musetta)
Mariusz Kwiecien (Marcello)
Luca Tittoto (Colline)
Florian Sempey (Schaunard)
Royal Opera Chorus
William Spaulding, direction
Orchestra of the Royal Opera House
Antonio Pappano, direction
Richard Jones, mise en scène
Stewart Laing, scénographie
Mimi Jordan Sherin , lumière
Rhodri Huw, réalisation

La production de John Copley avait fait son temps : quatre décennies. Mais elle était aussi un modèle qui aura vu passer des couples légendaires – celui formé par Ileana Cotrubas et Neil Schicoff est documenté – qui mettait la barre assez haut pour son successeur. Assurément Richard Jones ne démérite pas. On peut faire un rien la moue devant le mélange post moderne des éléments scénographique de Stewart Lang et les costumes très d’époque malgré la stylisation. Mais peu importe, car l’essentiel n’est pas dans le flacon, elle est bien dans l’ivresse que procure la direction d’acteur très exacte qu’emploie Richard Jones pour scruter les personnages de ce drame du dénuement, et ce jusque dans chaque silhouette qui vient piquer l’action chorégraphie d’un acte chez Momus anthologique. Si bien guidé, chaque chanteur saisit l’essence de son personnage. Florian Sampey est formidable en Schaunard « grande gueule », Marius Kwicien subtil pour un Marcelo plus sombre qu’à l’habitude, Simona Mihai piquante à souhait pour une Musetta très délurée. Léger hiatus entre la Mimi mélancolique de Nicole Car, timbre indifférent, mais art certain, l’actrice y compris, et le Rodolfo un peu brouillon de Michael Fabiano, pas dans son meilleur jour. Et sur tout cela, qui se voit, s’écoute avec tant de plaisirs, Antonio Pappano resserre le fabuleux orchestre de Puccini, piège sonore d’une volupté aussi entêtante que glaçante : écoutez et regardez le tableau de la Porte d’Enfer ! Grande Bohème, à thésauriser. (Discophilia - Artalinna.com) (Jean-Charles Hoffelé)

Une Bohème en trompe l’œil. Des seconds rôles au-dessus de l’éloge, alors que les deux premiers déçoivent en partie. Marius Kwiecien prête à Marcello son baryton viril et stylé, et on le découvre doué pour la comédie dans ses scènes de ménages avec Mimi, alias Simona Mihai, enjôleuse et insupportable, un rôle en or, impossible à rater. On retrouve avec plaisir un Florian Sempey débonnaire et attachant en Schaunard. Avec son flot vocal à la Corelli et son timbre somptueux, Michael Fabiano a le format de Rodolfo, mais l’abus de portamenti, prive le personnage de son élégance. Avec des accents à la Callas et l’ampleur d’une soprano dramatique, Nicole Car ne fait pas croire à la cousette souffreteuse. Il est vrai que les deux chanteurs se complaisent dans une seule nuance : fortissimo. Impossible cependant de ne pas être ému par la scène finale, c’est la force de cette partition géniale. Pappano est comme toujours très professionnel et attentif à ses solistes. La mise en scène de Richard Jones n’est pas une relecture cherchant un sens occulte ou politique. Elle sert humblement la partition, nous valant des images splendides, notamment au II. Un spectacle qu’on aime, y compris pour ses défauts. (Olivier Gutierrez)

A penniless poet, a young seamstress, and a lost key: Puccini’s passionate opera tells the story of a captivating romance set against the background of 19th-century Paris. The luscious score, with its soaring melodies and rich orchestration, brings to life the relationships between Rodolfo, Mimì and their friends, the painter Marcello and fiery Musetta. Acclaimed director Richard Jones stages a fresh and intelligent new production of one of the world’s most popular operas, conducted by The Royal Opera’s Music Director, Antonio Pappano.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Haendel : Serse. Arquez, Baumgartner, Zazzo, Alder, Carydis, Köhler.
Haendel : Serse. Arquez, Baumgartner, Zazzo, Alder, Carydis, Köhler.

Verdi : Le Trouvère. Kunde, Haroutounian, Bilyy, Rachvelishvili, Farnes, Bösch.
Verdi : Le Trouvère. Kunde, Haroutounian, Bilyy, Rachvelishvili, Farnes, Bösch.

Frederick Ashton : The Dream - Symphonic Variations - Marguerite et Armand. Takada, McRae, Nunez, Muntagirov, Yanowsky, Bolle, Plasson.
Frederick Ashton : The Dream - Symphonic Variations - Marguerite et Armand. Takada, McRae, Nunez, Muntagirov, Yanowsky, Bolle, Plasson.


Puccini : Madame Butterfly. Jaho, Puente, Hendricks, DeShong, Pappano, Leiser, Caurier.
Puccini : Madame Butterfly. Jaho, Puente, Hendricks, DeShong, Pappano, Leiser, Caurier.


L'Art de Marianela Nuñez : Don Quichotte - La Fille mal gardée - Gisèle - Le Lac des Cygnes.
L'Art de Marianela Nuñez : Don Quichotte - La Fille mal gardée - Gisèle - Le Lac des Cygnes.


Mozart : La Clémence de Titus (Glyndebourne). Croft, Stéphany, Coote, Bayley, Losier, Harvey, Ticciati, Guth.
Mozart : La Clémence de Titus (Glyndebourne). Croft, Stéphany, Coote, Bayley, Losier, Harvey, Ticciati, Guth.

Commander ce produit

30,72 €
Prix catalogue : 43,90 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°68 - 02/2019
ClicMag n°68 - 02/2019
Infos label
Opus Arte
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.