FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  CPO  CPO555009
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Kirill Petrenko dirige Josef Suk : Œuvres orchestrales.
Diapason de novembre 2015
Critique de Jean-Claude Hulot
Page n° 81
Format : 3 CD
Durée totale : 02:51:54

Enregistrement : 2002-2006
Lieu : Berlin
Pays : Allemagne
Prise de son : Live / Stereo

Label : CPO
Référence : CPO555009
EAN : 0761203500925
Code Prix : DM029A

Année d'édition : 2015
Date de sortie : 30/09/2015

Genre : Classique
Josef Suk (1874-1935)
Symphonie, op. 27 "Asraël"
Conte d'été, poème symphonique, op. 29
Maturation (Zrání), op. 34
Conte d'une nuit d'hiver, op. 9

Anatoli Konstantinovitch Liadov (1855-1914)
Le lac enchanté, op. 62

Orchestre de l'Opéra Comique de Berlin
Kirill Petrenko, direction

Pour l’occasion de la nomination de Kirill Petrenko à la tête du Philharmonique de Berlin (il succède à Simon Rattle en 2018), le label CPO a eu la bonne idée de marquer l’évènement en regroupant ses enregistrements de l'œuvre orchestrale de Josef Suk, captés live par le chef et l'orchestre de l'Opéra de Berlin, dans ce coffret de trois CD. Le premier est consacré à la fameuse symphonie Azraël op.27. Portant le nom de l'ange de la Mort dans certaines traditions religieuses, cette œuvre grandiose en cinq mouvements, (que Tyrell comparaît aux grandes symphonies de Mahler), est placée à l'aune de la désolation. Elle fut composée en 1905 – 1906 par Josek Suk, suite au deuil de son beau-père Antonin Dvorak qui fut pour lui plus qu'un maître, et en qui il rend hommage dans les trois premiers mouvements. Pendant la composition, Suk perdit aussi son épouse et la composition des deux derniers mouvements suivants font de la symphonie un ersatz de requiem. L'ange Azraël accompagne ainsi l'œuvre dans sa totalité comme Virgile et Béatrice guide Dante des affres de l'Enfer et du Purgatoire jusqu'au Paradis. Ainsi dans l'Andante sostenuto inaugural, une cellule primitive va se multiplier en nombreuses métastases motiviques. Dans ces œuvres, Suk n'utilise pas la forme sonate traditionnelle mais une structure arborescente assez libre mais cimentée par des digressions thématiques rompues par de fréquentes réexpositions et un contrepoint chromatique qui peuvent évoquer le danois Carl Nielsen que Richard Strauss. L'irrégularité rythmique de la deuxième partie de la symphonie rend bien compte de l'instabilité thématique et des constantes métamorphoses qui s'opèrent dans l'écriture de la partition. Après les allusions répétées à la mort, l'horizon s'éclaircit enfin dans les deux derniers mouvements Adagio ; le final, paisible est constellé de lumineuses sonorités hymniques. La composition d' A Summer's Tale suit de près celle d'Azraël, Surmontant son deuil, Josef Suk comme Antonin Dvorak, trouve une consolation dans la nature et plus précisément dans la saison d'été. C'est un été mystique, ensorcelé par des esprits flottants et des voix lointaines. Magnifique partition luxuriante dont l'inspiration fantastique et la richesse orchestrale rappellent Berlioz. Mêlant son goût pour le fantastique et la nature, Suk se tourne vers Shakespeare pour son ouverture « Conte d'un soir d'hiver ». Préférant le poétique au programmatique, le compositeur tchèque s'y exerce à des développements ludiques tout en respectant une forme sonate assez stricte. Dernière œuvre au programme, le chef d'œuvre de la maturité « The Ripening » (Maturation) synthétise à un degré supérieur la pensée créatrice du compositeur. Kirill Petrenko interprète cette musique « qui focalise la lumière comme un diamant taillé » avec l'enthousiasme du direct, en détaillant la palette harmonique et la plasticité orchestrale, et rigueur (les tempi et la dynamique). Il dirige un orchestre méritant (ce n'est certes pas Le Philarmoniker) capable d'étonnantes prouesses devant un public largement conquis. (Jérôme Angouillant)

Wherever Kirill Petrenko appears, he creates a sensation, and now he is slated to succeed Simon Rattle as the principal conductor of the Berlin Philharmonic Orchestra. While Petrenko was serving as the general music director at the Berlin Comic Opera, he conducted symphonic works by Josef Suk for cpo that we are now offering to you in a 3 CD box at a special low price. Here too Petrenko comes with a guarantee of considerable quality enhancement. He has a particular interest in Josef Suk, a late romanticist of marvelous musical might. He offers a breathtaking interpretation of the great Asreal symphony, which was initially intended as an homage to Suk’s admired father-in-law Dvorák, who had just recently died, but then became a heartrending double requiem when Dvorák’s daughter, Suk’s wife Otylka, died during the compositional process at the much too early age of twenty-seven. His symphonic poem A Summer’s Tale begins where his Asreal symphony left off: with the attempt to surmount the grief felt at the loss of two beloved human beings – his teacher Dvorák and his wife, Dvorák’s daughter. This time nature – the summer season – is Suk’s source of inspiration. On the third CD Petrenko turns to the Tale of a Winter’s Evening overture after Shakespeare’s drama A Winter’s Tale. Already during the initial measures, however, it becomes clear that Suk has taken a long detour around program music and has thought up absolute music adhering in very large part to the classical principles of the sonata movement. Suk’s The Ripening, a later tone poem composed between 1912 and 1917, describes a mature artist’s retrospective look at his past life. Here this composer’s outstanding artistic qualities are gathered together as if in a burning glass. The Orchestra of the Berlin Comic Opera demonstrates that it is absolutely equal to the high demands of the scores, and Petrenko’s interpretive approach illuminates Suk’s complex tone world and shows it in a suspenseful and richly pictorial light.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Wilhelm Furtwängler dirige Beethoven : Symphonie n° 9. Schwarzkopf, Cavetti, Haefliger.
Wilhelm Furtwängler dirige Beethoven : Symphonie n° 9. Schwarzkopf, Cavetti, Haefliger.

La discothèque idéale de Diapason, vol. 1 / Mozart : Musique de chambre.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 1 / Mozart : Musique de chambre.

Richter : Requiem. Válek.
Richter : Requiem. Válek.


Miles Davis : Kind of Blue - Birth of the Cool
Miles Davis : Kind of Blue - Birth of the Cool


Adolf Busch : Trios et quatuor pour piano. Eichenauer, Trio Ravinia.
Adolf Busch : Trios et quatuor pour piano. Eichenauer, Trio Ravinia.


Hummel : La traversée de la mer rouge, oratorio. Kermes, Winter, Mammel, Abele, Max.
Hummel : La traversée de la mer rouge, oratorio. Kermes, Winter, Mammel, Abele, Max.


Max Bruch : Das Lied von der Glocke. Marguerre, Markert, Vogt, Hoff, van Steen.
Max Bruch : Das Lied von der Glocke. Marguerre, Markert, Vogt, Hoff, van Steen.


Johann Nicolaus Denninger : Trios pour piano. Trio 1790.
Johann Nicolaus Denninger : Trios pour piano. Trio 1790.


La discothèque idéale de Diapason, vol. 2 / Chopin : Œuvres pour piano.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 2 / Chopin : Œuvres pour piano.


Magnard : Trio pour piano - Sonate pour violon. Laurenceau, Hornung, Triendl.
Magnard : Trio pour piano - Sonate pour violon. Laurenceau, Hornung, Triendl.


Gouvy : Intégrale des symphonies. Mercier.
Gouvy : Intégrale des symphonies. Mercier.


J. Charpentier : 72 études karnatiques pour piano. Schäffer.
J. Charpentier : 72 études karnatiques pour piano. Schäffer.


Anton Reicha : Musique de chambre pour basson. Hübner, Römhild.
Anton Reicha : Musique de chambre pour basson. Hübner, Römhild.


Schumann : Intégrale des œuvres symphoniques, vol. 6. Holliger.
Schumann : Intégrale des œuvres symphoniques, vol. 6. Holliger.


Brahms : Un requiem allemand. Brown, Cachemaille, Rilling.
Brahms : Un requiem allemand. Brown, Cachemaille, Rilling.


Scelsi Edition, vol. 10 : Les œuvres pour violon. Lin.
Scelsi Edition, vol. 10 : Les œuvres pour violon. Lin.


Kurt Atterberg : Symphonies et œuvres orchestrales pour cordes. Wallin.
Kurt Atterberg : Symphonies et œuvres orchestrales pour cordes. Wallin.


Reger : Sonates pour violon seul, op. 42. Wallin.
Reger : Sonates pour violon seul, op. 42. Wallin.

Commander ce produit

21,12 €
Prix catalogue : 30,18 €
INDISPONIBLE
En rupture de stock

ClicMag du mois
ClicMag n°68 - 03/2019
ClicMag n°68 - 03/2019
Infos label
CPO
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.